Vous préférez parler à une vraie personne ? Nos centres d'appels au Mans, à Reims et à Amiens sont là pour ça 09 77 40 66 66 prix d'un appel local, même si vous n'habitez pas dans le coin
Electricité
Personne qui suit sa consommation énergétique avec une tablette
Personne qui suit sa consommation énergétique avec une tablette

Consommation énergétique : comment la connaître et la réduire ?

Vous vous êtes déjà demandé combien d’électricité consommait votre télévision pour vous permettre de bingewatcher tous les épisodes de The Crown ? Ou bien, de combien de gaz votre four a-t-il besoin pour cuire ce délicieux banana bread ?

Ekwateur vous aide à décrypter à la loupe vos consommations d’énergie, et à les réduire dans ce guide !

Quelle est la consommation moyenne d’énergie en France ?

Avant de nous pencher sur la consommation énergétique moyenne des Français, définissons ensemble cette notion dont tout le monde parle, surtout en cette période de forte hausse des prix de l’énergie.

💡La consommation énergétique, c’est la quantité d’énergie qui est utilisée au sein d’un logement pour faire fonctionner les différents équipements dont il dispose (chauffage, eau chaude, électroménager etc.) Elle est exprimée en kWh sur votre facture de gaz naturel ou d’électricité et varie selon plusieurs critères que nous allons étudier ensuite.

Les principaux postes de consommation d’énergie d’un foyer sont les suivants :

  • Le chauffage : il est responsable à lui seul de 66% de la consommation d’énergie ;
  • La production d’eau chaude sanitaire (ECS) : elle représente 17% de la consommation énergétique ;
  • La cuisson, les appareils électriques et l’éclairage : à eux trois, ils constituent environ 17% des dépenses en énergie.

On continue avec les chiffres clés ? Allez, accrochez-vous ! 💪

La consommation moyenne d’électricité

En France, selon l’ADEME, la consommation moyenne d’électricité par an est de 3 056 kWh, soit 532 euros(*). Pour faire ce calcul, l’Ademe se base sur le prix du kWh au tarif réglementé de vente de l’électricité, le tarif bleu d’EDF. Il est porté à 0,1740 € en 2022 en option base. 

Voici quelques exemples d’équipements électriques et de leurs consommations énergétiques annuelles :

  • Climatiseur mobile (utilisé 60 jours pendant 18 heures) 1 080 kWh (188 €)
  • Réfrigérateur combiné (320 litres) 346 kWh (60 €)
  • Téléviseur (principal) 187 kWh (33 €) 
  • Lave-vaisselle (12 couverts) 162 kWh (28 €)
  • Plaque de cuisson vitrocéramique 159 kWh (28 €)
  • Four électrique (64 litres) 146 kWh (25 €)

 Soit 333 kWh (58 €) pour regarder votre série préférée 📺👑 et manger votre gâteau favori ! 🍞

La consommation moyenne de gaz

En ce qui concerne la consommation moyenne de gaz d’un logement à l’année, elle se situe en général autour de 10 000 kWh et varie fortement selon si vous l’utilisez seulement pour l’eau chaude et la cuisson, ou si vous vous chauffez au gaz également.

Par exemple, voici la consommation de gaz pour une maison de 50 mètres carré, occupée par deux personnes selon les usages(**) : 

  • Eau chaude + cuisson + chauffage : 12 000 kWh/an ;
  • Eau chaude + cuisson : 2 870 kWh/an.        

Bien entendu, tous ces chiffres sont des estimations. La consommation énergétique peut varier très fortement d’un foyer à l’autre, selon plusieurs critères. Voyons lesquels !

Comment connaître sa consommation d’énergie ?

Vous connaissez maintenant la consommation moyenne d’électricité et de gaz en France. Mais qu’en est-il de la vôtre ? Qu’est-ce qui fait varier votre consommation énergétique par rapport à la moyenne nationale ?

Les caractéristiques du logement

Tout d’abord, les caractéristiques de votre logement :

  • Plus il est ancien (construit avant 1975 par exemple), plus il risque d’être énergivore : les normes d’isolation sous De Gaulle et Pompidou n’étaient pas les mêmes qu’aujourd’hui ;
  • Sa superficie et son mode de chauffage : un studio dans le 17e arrondissement de Paris équipé d’un radiateur ne nécessitera pas autant de chauffage qu’une maison de campagne de 200 mètres carré chauffée au fioul ;
  • La localisation du bien : vos factures de chauffage seront a priori plus salées dans le Nord ❄️ que dans le Sud. ☀️

Bien entendu, ce n’est pas le logement qui fait tout. Les habitudes des occupants y sont pour beaucoup ! Voyons cela de plus près. 

Les habitudes de consommation

La consommation d’énergie de votre habitat varie selon vos habitudes de consommation :

  • Le nombre d’occupants : une famille nombreuse consomme plus d’eau chaude sanitaire qu’un couple (les enfants raffolent des bains) ;
  • Le temps de présence dans le logement : si vous aimez cocooner, ou geeker, vous augmenterez les kWh sur la facture d’électricité. À l’inverse, si vous partez régulièrement camper sous la tente plusieurs jours par mois, la facture énergétique aura tendance à baisser. 

Ces deux paramètres vont jouer sur la facture d’énergie. C’est pour cette raison que des voisin-es avec une maison identique n’ont jamais les mêmes factures. 

Recevez notre sélection d'articles autour de la transition écologique
Laissez-nous votre adresse email pour recevoir toutes nos astuces pour un futur plus vert. 🌱🌍 

Les équipements

Enfin, votre foyer consommera plus ou moins d’énergie selon les équipements dont vous disposez. Pour en savoir plus, il faut vous poser quelques questions :

Le DPE, un indicateur clé de votre consommation d’énergie

Justement, parlons de ce fameux DPE ! Il est central pour comprendre combien d’énergie consomme votre logement.

💡Le DPE est un document qui permet de classer votre bien en fonction de ses performances énergétiques. Une note comprise entre A et G (A étant la meilleure, et G la moins bonne) permet de savoir s’il s’agit d’une passoire thermique (un logement mal isolé dont la note est comprise entre F et G) ou au contraire d’un logement peu gourmand en énergie.

Pour vous permettre de comparer, voici les consommations énergétiques associées à toutes les étiquettes du DPE :

  • Étiquette A du DPE : le logement a une consommation énergétique excellente, puisqu’elle est inférieure à 50 kWh kWh/m2/an ;
  • Étiquette B : les performances énergétiques sont très bonnes puisque le logement consomme entre 51 et 90 kWh/m2/an ;
  • Étiquette C : de bonne performance énergétique, pour un logement dont la consommation est comprise entre 91 et 150 kWh/m²/an ;
  • Étiquette D : la consommation énergétique du logement oscille entre 151 et 230 kWh/m²/an ;
  • Étiquette E : les performances énergétiques du bien sont moyennes ; elles varient entre 231 et 330 kWh/m²/an ;
  • Étiquette F : la consommation d’énergie de cette passoire thermique est comprise entre 331 et 450 kWh/m²/an ;
  • Étiquette G : la consommation énergétique de cette passoire énergétique dépasse 450 kWh/m²/an !

Alors, quelle est l’étiquette de votre DPE ? Avez-vous une bonne note ? ⭐ Si votre consommation d’énergie dépasse les 330 kWh/m²/an (étiquette E du DPE), il va falloir envisager des moyens pour la réduire. Eh oui, très bientôt, les logements étiquetés F ou G au DPE vont être contraints par les dispositions de la loi Climat & Résilience.

Si vous êtes locataire, vivre dans une passoire thermique va contribuer à faire flamber vos factures d’énergie. Et, si vous êtes propriétaire, depuis 2022, il n’est d’ailleurs plus possible d’augmenter le loyer de ces biens, et l’audit énergétique devient obligatoire lors de sa location ou de sa vente. Dès 2023, vous ne pourrez plus louer votre bien classé G dès 2023. Cette mesure s'étendra aux passoires thermiques classées F en 2028.

Comment réduire sa consommation énergétique à la maison ?

Connaître sa consommation énergétique permettrait de la réduire de près de 23% selon une étude du CNRS(***). En effet, si on sait d’où vient le problème, on est plus à même de savoir comment le traiter. C’est un peu comme identifier le nid de guêpes avant de faire appel à des professionnels pour le traiter. 🐝

Or, la plupart du temps, le souci vient d’une mauvaise isolation.

La rénovation énergétique : pierre angulaire pour réduire sa consommation d’énergie

Une mauvaise isolation est responsable de déperditions de chaleur faramineuses qui vous obligent à augmenter le chauffage, et donc les dépenses de chauffage, pour compenser la sensation de froid. Résultat : la consommation d’énergie grimpe en flèche et votre facture s’envole.

 

C’est par le toit et les combles que les pertes thermiques sont les plus conséquentes : 25 à 30% de la chaleur s’y échappe : isoler ses combles est donc très intéressant. Puis les murs doivent être isolés en priorité car ils sont responsables de 20 à 25% des déperditions de chaleur. Enfin, l’air s’infiltre par les fenêtres et peut causer entre 10 et 15% de pertes thermiques.

Un logement isolé de fond en comble (badum tss 🥁) est la première étape pour réduire durablement votre consommation d’énergie. Mais une bonne rénovation énergétique ne s’arrête pas là. Elle continue avec le remplacement de vos équipements de chauffage énergivores.

Si vous vous chauffez avec un vieux radiateur électrique, un convecteur (aussi appelé grille-pain), il y a des chances qu’il soit à l’origine de vos fins de mois difficiles. La solution : investir dans des appareils de chauffage qui consomment moins d’énergie, comme les radiateurs connectés et les coupler avec des appareils de chauffage au bois (chauffage d'appoint). De la même manière, si vous avez une chaudière fioul, vous pouvez opter pour un chauffage aux énergies renouvelables (chaudière biomasse, pompe à chaleur, etc.). 

Non seulement vous réalisez des économies de chauffage, mais en plus vous faites un geste pour la planète car ces équipements utilisent des énergies renouvelables pour fonctionner !   

On garde le meilleur pour la fin. 🎁 Pour vous aider à financer une grande partie de vos travaux d'isolation et de rénovation (par exemple pour l'achat de chauffages vertueux), l’État met à votre disposition une panoplie d’aides. MaPrimeRénov’, les CEE comme la prime énergie d’Ekwateur, le coup de pouce chauffage Ekwateur, l'Éco prêt à taux zéro, le chèque énergie. La plupart sont cumulables entre elles et permettent de financer votre projet jusqu’à 90%, les travaux d'économies d'énergie ne sont qu'à un pas !

Adopter des petits gestes qui font la différence au quotidien

Vous pensiez qu’on en avait fini avec vous ? Que nenni, les bonnes astuces continuent juste ici !

Pour être le pro de la réduction de vos consommations énergétiques, il ne vous reste plus qu’à mettre en place des petits rituels. A commencer par réduire la température du chauffage d’un degré. Vous ferez déjà 7% d’économies d’énergie (****)!

Pour vous faciliter la vie et bien vous chauffer, il existe des thermostats programmables ou connectés qui permettent de contrôler la température à distance. Vous pouvez par exemple, depuis votre bureau ou votre espace de coworking, baisser le chauffage en journée (entre 16°C et 17°C sont recommandés) et programmer de le remonter (19°C recommandés dans les pièces à vivre) à votre retour du bureau. 

Ekwateur possède son propre thermostat connecté Narco. En plus de fournir les mêmes fonctionnalités qu’un thermostat connecté standard, celui-ci vous permet de suivre votre consommation d’énergie en temps réel et de mettre en suspens les radiateurs électriques quelques minutes en cas de pointes de consommation d’électricité sur le réseau. À la clé : 15 % d’économies supplémentaires !

Si vous avez suivi ce guide pas à pas, alors la consommation énergétique n’a plus de secret pour vous ! Ne nous remerciez pas pour cet éclairage, on est là pour ça. 🤗

Sources

(*) https://librairie.ademe.fr/cadic/7232/guide-pratique-reduire-facture-electricite.pdf

(**) https://www.choisir.com/energie/articles/104358/la-consommation-moyenne-de-gaz-des-francais-en-2020  

(***) https://www.inshs.cnrs.fr/fr/cnrsinfo/consommation-electrique-plus-est-averti-moins-lon-consomme

(****)https://librairie.ademe.fr/cadic/6568/guide-hiver-tout-confort.pdf

Vous voulez mieux maîtriser votre consommation d'énergie ?

Comment se préparer en cas de coupure d’électricité ?

Comment se préparer en cas de coupure d’électricité ?

Le 20.10.2022Lire l'article
Consommation moyenne d’énergie en France et économies d’énergie

Consommation moyenne d’énergie en France et économies d’énergie

Le 09.09.2022Lire l'article
Les 4 étapes pour installer un poêle à granulés chez soi

Les 4 étapes pour installer un poêle à granulés chez soi

Le 24.08.2022Lire l'article