Vous préférez parler à une vraie personne ? Nos centres d'appels au Mans, à Reims et à Amiens sont là pour ça
09 77 40 66 66
(prix d'un appel local, même si vous n'habitez pas dans le coin)

Quels sont les écogestes simples et pratiques à adopter au bureau ?

Travailleur-se actif-ve et soucieux-se de l’environnement, vous souhaitez adopter des réflexes plus responsables au travail. Le changement n’a cependant pas toujours la côte : peur des contraintes, mauvaises habitudes, peur des surcoûts, vos collègues et votre direction peuvent s’avérer frileux-ses face à votre enthousiasme. C’est pourquoi nous vous avons concocté une liste des gestes et réflexes qui pourront sensibiliser votre entourage et permettre à votre entreprise de concilier écologie et économies sans soucis 😊

16 février 2021

Déplacez-vous de manière plus écologique

Voiture, métro, bus, vélo ou encore à pieds : les moyens de locomotion pour se rendre au travail sont multiples et variés. Seulement, ils n’ont pas tous le même impact sur l’environnement. Le moyen de transport le plus courant et le plus polluant : votre titine à 4 roues. En effet, la voiture n’est pas l’option la plus économique ni la plus écologique.

Si la nature de votre activité et le trajet domicile-travail le permettent, optez pour un moyen de transport moins polluant. Les transports en commun présentent de nombreux avantages : ils sont en moyenne 5 fois moins énergivores, sont plus économiques et s’avèrent tout aussi rapides et pratiques. Selon l’Agence de la transition énergétique, si un usager se rend à son lieu de travail situé à 15 kilomètres de son domicile, ses émissions de CO₂ seront de : 2.9 kg en voiture contre 38 gr en métro.

Si vous êtes salarié dans une entreprise et que vous effectuez votre trajet domicile-travail en métro, bus, tramway ou avec un vélo loué, votre employeur a l’obligation de vous rembourser la moitié du montant de votre abonnement de transport. Le remboursement se fait mensuellement, même si vous avez un abonnement hebdomadaire ou annuel. L’employeur est libre de prendre en charge totalement ou partiellement les frais de déplacement des salariés qui utilise un moyen de transport personnel.

Autre superbe nouvelle : dans le cadre du forfait « mobilités durables », l’employeur peut aussi « rémunérer » les salariés qui viennent au travail avec un mode de transport alternatif (véhicule électrique, hybride, covoiturage, trottinette ou vélo).

Si vous ne pouvez pas vous passer de votre voiture, roulez écolo ! Adopter une conduite souple en faisant preuve d’anticipation et en régulant votre vitesse vous permettra de réaliser des économies d’énergie sans rallonger votre temps de trajet. D’après l’ADEME, une conduite agressive peut augmenter la consommation de carburant de 40%, soit provoquer l’émission de 7 kilos de C0₂ pour 100 km. 

Les écogestes au travail

Économisez de l’énergie sur votre lieu de travail

Le chauffage et la climatisation  

  • Limitez le chauffage : pas besoin de faire davantage surchauffer vos méninges, réglez le thermostat des bureaux sur 20°C (température conseillée par l’ADEME) durant l’hiver. Vous pouvez également aérer régulièrement en ouvrant les fenêtres après avoir coupé le chauffage. En effet, chauffer un air humide est bien plus énergivore que chauffer un air sec et il est toujours plus agréable de faire rentrer un peu d’air frais, surtout si vous travaillez en open-space 😉.
  • Limitez la climatisation : selon les mêmes recommandations, 25°C minimum est la température idéale durant l’été pour vous éviter de vous éventer frénétiquement et garder l’esprit au frais. Il est inutile de vous transformer en glaçon 🧊.

Couper les appareils en veille  

N’oubliez pas de bien éteindre votre équipement électrique lorsque vous partez en pause déjeuner et à la fin de votre journée. La consommation des appareils en veille représente un coût de 85 euros par an pour un ménage moyen possédant 10 à 15 appareils électriques. Nous vous laissons imaginer l’ampleur de la consommation cachée des ordinateurs, imprimantes et autres appareils sur votre lieu de travail. Il est possible de couper les appareils en veille grâce à quelques équipements peu coûteux.

 

Éteindre les lumières 

Éteignez les lumières lorsque vous quittez une salle de réunion, réserve ou cuisine. Si vous travaillez dans ou au-dessus d’un magasin, vous pouvez demander à votre direction (ou à votre voisin du dessous) d’éteindre les éclairages extérieurs en soirée. Vous lutterez contre la pollution lumineuse et permettrez à l’entreprise de réduire ses factures d’énergie 😊.

offre d'énergie renouvelable

Préservez l’eau sur votre lieu de travail

Pour économiser l’eau sur votre lieu de travail, rien de bien compliqué.

Veillez au bon état des équipements à disposition : signalez les fuites d’eau lorsque vous les voyez. Selon l’ADEME, un robinet qui fuit à raison d’une goutte par seconde, gaspille 17 litres d’eau en une journée tandis qu’une chasse qui fuit en gaspille 600 !  

Installez des équipements plus écologiques : votre direction peut, à très faible coût, installer des mousseurs d’eau sur les becs des robinets. Ces petits dispositifs mélangent l’eau à de l’air sous pression et donnent l’illusion d’un débit plus conséquent. Cette installation permet d’économiser jusqu’à 5 litres d’eau par minutes.

Réduisez votre production de déchets

Gobelets en plastique, sacs, boîtes, etc … Autant de ressources qui finissent inutilement dans les poubelles. Demandez à votre direction de mettre à disposition : tupperware, mugs, tasses, verres et couverts. L’achat de ce mobilier sera bien plus rentable et écologique que le renouvellement des stocks de gobelets plastiques et autres fournitures à usage unique. De plus, c’est toujours plus agréable de déguster un café ou un thé dans un joli mug plutôt que dans un gobelet tout blanc et qui craque.

Aussi, pour votre déjeuner, vous êtes souvent amenés (surtout durant cette période de crise sanitaire) à commander à emporter. Si votre demande n’aboutit pas, n’abandonnez pas votre bonne résolution et apportez vos propres mugs, tupperwares et couverts. Vous éviterez le gâchis de sacs et de contenants inutilement et vous pourrez mieux conserver et rapporter votre repas chez vous si vous n’avez pas pu finir. Utiliser des tupperwares permet aussi de limiter le gaspillage alimentaire.

Bannissez les bouteilles d’eau en plastique de votre vie ! Optez pour une gourde toute décorée ou buvez dans de véritables verres aux fontaines à eau et robinets de l’entreprise.

Diminuez le papier 

La consommation de papier, même si elle n’est pas une des causes majeures de la déforestation, doit être modérée. Utilisez des feuilles de brouillon ou un tableau ardoise pour prendre vos notes. Il n’est pas utile de recourir à l’imprimante systématiquement, les poumons de notre planète méritent mieux que la broyeuse à papier. Lorsque l’impression est indispensable, n’oubliez pas de régler l’imprimante en mode recto verso.

De même si vous faites une superbe présentation, projetez vos supports à l’aide d’un vidéoprojecteur et envoyez-les en pièce jointe du récapitulatif de la réunion. Les informations seront plus facilement trouvables et exploitables 😊.

Triez et recyclez les déchets

S’il est important de réduire un maximum sa production de déchets, il est tout aussi important de correctement trier et recycler ceux que l’on ne peut éviter. Certaines sociétés sont spécialisées dans le tri et la gestion des déchets des entreprises. Vous pouvez même faire récupérer votre marc de café par des entreprises qui l’utiliseront comme engrais pour faire pousser de petits champignons. De multiples solutions existent pour vous fournir l’équipement nécessaire.

Rassurez votre direction, ça ne fera pas de mal aux finances, juste du bien à la planète 😊.

Recevez notre sélection d'articles autour de la transition écologique

Laissez-nous votre adresse email pour recevoir toutes nos astuces pour un futur plus vert. 🌱🌍 

Réduire sa pollution digitale 

Mal méconnu et pourtant très nocif pour notre planète, voici la pollution digitale. Saviez-vous que, selon l’ADEME, le numérique est responsable de 4% des émissions de GES dans le monde soit l’équivalent des émissions de CO2 de toute l’aviation civile réunie ?

Surprenant n’est-ce pas ? Voici donc quelques réflexes à adopter pour réduire votre pollution digitale au travail. 

Triez vos mails 

Le stockage de vos innombrables mails sur vos boites mails pollue la planète même si ça ne se voit pas. En effet, leur conservation nécessite de gros serveurs très énergivores qui tournent en permanence. Il est donc essentiel, malgré le caractère professionnel de ces courriels, de régulièrement vider sa boite mail.  

Faites le vide dans votre tête et dans votre boîte mail 😉.

Optimisez votre utilisation d’Internet

  • Optimisez vos recherches sur Internet : oui, chaque recherche sur Internet consomme de l’énergie et pollue. Constat assez dérangeant quand on réalise toutes les recherches étranges que l’on a déjà effectuées (oui, nous nous sommes aussi questionnés sur l’origine du conflit chien/chat 😉). Ajoutez les sites que vous consultez régulièrement dans vos favoris et utilisez des mots-clés afin de trouver la page désirée plus rapidement.
  • Organisez vos onglets : vous vous sentez dépassé-e pas la multitude d’onglets ouverts sous vos yeux ? Supprimez ceux que vous n’utilisez plus, vous trouverez plus facilement ce que vous chercherez. Et puis, votre ordinateur sera plus rapide et consommera moins d’énergie 😊.

 

 

Prêt-e à prendre de bonnes résolutions au boulot ? Lancez-vous et n’hésitez pas à sensibiliser votre entourage à votre démarche. Après tout, nous sommes tous-tes concerné-e-s. Et en plus de ces quelques conseils, pourquoi ne pas proposer à votre entreprise de s’alimenter en électricité et/ou en gaz 100% renouvelables ?

C’est simple, c’est écologique et surtout économique 😉 !