Vous préférez parler à une vraie personne ? Notre centre d’appel du Mans est là pour ça
09 77 40 66 66
(prix d’un appel local, même si vous habitez loin du Mans)

ekWateur en coulisses

Les origines d'ekWateur

ekWateur est né en septembre 2015 dans une chambre de bonne dans le 9ème arrondissement de Paris. L’extension de la PMA n’était pas encore d’actualité, et pourtant ekWateur a 2 Papas : Julien et Jonathan. Voici leur histoire.

Julien Tchernia, le Golden Boy qui rêvait de moulin.

A quoi marche notre hyperactif Président ? A l’énergie hydraulique ! Depuis tout petit, il rêve de retaper le vieux moulin limousin de sa mère. Armé de ce rêve et de la conviction qu’il faut agir pour lutter contre le réchauffement climatique, en 2007, Julien abandonne ses pourtant très lucratives fonctions dans le conseil à Milan pour se lancer dans l’énergie verte.

Et cela ne s’est pas fait en 1 jour… Il aura fallu 6 longues années avant qu’on lui ouvre les portes du marché de l’énergie. 6 années où il a fallu repartir de zéro, retourner sur les bancs de l’école et comprendre les rouages d’un marché complètement verrouillé. 6 années compliquées et qui ont forgé son état d’esprit : ne jamais rien lâcher et toujours garder son rêve dans un coin de la tête.

En 2013, il débarque dans la filiale française d’un fournisseur d’énergie belge, Lampiris. Il y rencontre Jonathan et, ensemble, ils développent une activité en laquelle peu de personnes croyaient : l’énergie renouvelable.

Deux ans plus tard, dans une chambre de bonne du 9ème arrondissement (à 2 pas du musée du romantisme…) les deux J donnaient naissance à ekWateur.

Jonathan Martelli, une énergie inépuisable au service des autres.

Dans nos nouveaux locaux, Jonathan s’est auto-attribué la pire place… Ce détail est révélateur de sa personnalité, un boulimique de travail (il a hérité de l’avatar de Batman pour sa faculté à bosser la nuit…) qui s’implique beaucoup dans la vie des salariés pour qu’ils se sentent comme à la maison.

Issu d’une expérience scolaire quelque peu chaotique (c’est lui qui le dit), Jonathan est également très engagé dans le soutien et l’orientation des élèves en situation d’échec, auprès desquels il peut partager son parcours : du lycée technique section mécanique à la tête d’ekWateur. 

Cette énergie inépuisable et cette volonté permanente d’avancer ont sans doute été décisives dans la rencontre avec Julien et la volonté partagée de se lancer dans un projet un peu fou : créer un nouveau fournisseur d’énergie verte en France ! Et il aura suffi de deux jours dans le moulin de la mère de Julien pour que ce projet devienne réalité ;).

Le marché de l’énergie aujourd’hui

ekWateur fournit aujourd’hui plus de 140 000 foyers en France. C’est génial, et ce n’est pas assez. Pour avoir du poids et “forcer” les gros producteurs d’énergie à passer aux énergies renouvelables, il faut qu’on soit (beaucoup) plus nombreux.

Pourquoi nous devons grandir ?

Nous devons grandir pour exister, et pouvoir agir sur la demande. Car si personne ne réclame de l’énergie verte, alors personne ne sera encouragé à en produire. Et on continuera à consommer de l’énergie fossile ou nucléaire jusqu’au bout (pas longtemps du coup…).

Le choix de ne pas produire

Chez ekWateur, contrairement à d’autres fournisseurs et notamment les “gros” historiques, nous avons décidé de ne pas produire d’énergie, mais de concentrer tous nos efforts pour acheter de l’énergie renouvelable au meilleur prix.

Ce choix a 2 raisons :
1- Produire n’est pas notre métier, nous sommes des experts de la gestion de flux et de la relation client.

2- Nous ne voulons pas que nos bénéfices soient dépendants de la vente d’énergie, sinon nous aurions tout intérêt à ce que vous consommiez beaucoup, et ça ce n’est pas bon pour la planète.

Le problème du financement

Le marché de l’énergie est complexe et opaque, même pour nous. Les sommes en jeu et les garanties qu’il impose sont énormes.

Sachez par exemple que pour acheter de l’énergie pour 80 000 compteurs, nous devons apporter une garantie de 5 M€, dont 2 M€ qui restent bloqués dans une banque.

Ces garanties, exigées par les gros producteurs d’énergie et les banques, sont tellement importantes, qu’elles empêchent des petits fournisseurs comme nous de se développer. Nous sommes arrivés à un point où, sans financement extérieur, nous pouvons acheter de l’énergie pour nos clients, mais nous ne pouvons pas acheter d’énergie supplémentaire pour de nouveaux clients !

Nous devons donc trouver de nouveaux moyens de financement. Voilà pourquoi nous avons régulièrement recours à des levées de fonds ou à des campagnes de financement participatif.

Les grossistes de l’énergie

Et pour continuer notre développement, qui, nous le croyons, est essentiel pour accélérer la transition énergétique, nous devons nous associer à des acteurs puissants du marché de l’énergie.

Nous pouvons travailler avec tous les acteurs du marché. Nous en citons ici 3 qui sont ceux avec qui nous travaillons le plus. Il s’agit d’AXPO, fournisseur Suisse, pour notre équilibrage électricité, SOLVAY, chimiste Belge, pour notre équilibrage gaz et SHELL, pétrolier de triste renommée, pour une partie de notre achat d’énergie et des services de type bancaires.

Oui, vous avez bien lu. Nous aussi ça nous fait bizarre, et ces partenariats sont l’unique solution que nous avons trouvée pour qu’ekWateur continue de faire son métier, et surtout pour continuer à convertir un maximum de personnes aux bienfaits des énergies renouvelables.

Sans ces partenaires, plus de possibilités d’acheter de l’énergie verte, plus de croissance, et, comme nous ne sommes pas encore rentable, plus d’ekWateur… Alors, faute de mieux, profitons de l’argent qu’ils sont prêts à nous prêter et continuons d’accélérer la transition énergétique.

Notre ambition pour demain

Rêvons un peu. Nous sommes en 2025, nous sommes désormais à 1 million de compteurs et la voix d’ekWateur pèse dans le game de l’énergie. Et maintenant on fait quoi ?

 1- On impose les énergies renouvelables comme énergie majeure du mix français.

2- On met en place des solutions simples pour réduire tout de suite de 10 à 15% la consommation globale d’énergie.

3- On favorise la décentralisation du marché de l’énergie en encourageant l’autoconsommation et la production domestique.

4- On aide le réseau en développant l’effacement diffus* partout où c’est possible.

Vous voilà au bout de l’article. Merci de vous être intéressé à notre histoire.  En cadeau pour vous  150 Jouls en postant sur les réseaux sociaux le #GLuEkWateurStory

*fait de couper la consommation des radiateurs électriques et du chauffe eau pendant 15 à 20 minutes par heure pour encourager les économies et éviter les pics de surconsommation.