Vous préférez parler à une vraie personne ? Nos centres d'appels au Mans, à Reims et à Amiens sont là pour ça
09 77 40 66 66
(prix d'un appel local, même si vous n'habitez pas dans le coin)

Les 10 informations positives qui ont marqué le mois d'Avril 2020

Le mois d’avril est enfin terminé. Depuis le mois de mars 2020, une grande partie de la population française est obligée de rester chez elle afin d’éviter la propagation du coronavirus. Le mois d’avril est donc un mois qui a rimé avec confinement et introspection, mais aussi avec solidarité et bonnes nouvelles !

4 mai 2020

Pour commencer le mois de mai, ekWateur vous partage 10 évènements positifs qui se sont passés au cours du mois d’avril. Est-ce que vous êtes prêts ?

 

1. La fermeture de la dernière usine à charbon (Autriche)

L’Autriche a fermé le 17 avril sa dernière centrale à charbon. Une étape symbolique pour le pays qui vise à produire 100% d’électricité d’origine renouvelable d’ici 2030.

La coalition au pouvoir s’est donnée pour objectif de décarboner complètement l’économie du pays en 2040, soit dix ans plus tôt que l’objectif européen.

 

2. La mise en ligne d’un cours sur le bonheur (Yale - USA)

La prestigieuse université de Yale propose un cours en ligne sur le bonheur. Alors que plus d’un tiers de l’humanité est obligée de rester confinée chez elle pour endiguer la pandémie de coronavirus, toutes les méthodes et les conseils pour nous aider à garder un corps et un esprit sains sont bons à prendre. C’est ainsi que l’université de Yale a mis en ligne « La science du bien-être », un cours gratuit qui regroupe un ensemble de vidéos explicatives sur internet.

Spoiler alert : Il est dit que le bonheur et le contentement passeraient par la répétition d’actes simples et réconfortants tels qu’établir des liens sociaux ou prendre le temps de savourer l’instant présent.

 

3. La réduction du bruit à Paris atteint les 80% (France)

La lutte contre le coronavirus offre aux citadins un air plus pur et un environnement plus calme. Alors que la baisse des polluants de l’air s’accompagne d’une baisse des gaz à effets de serre, le réseau de 150 capteurs de l’observatoire du bruit en Île-de-France a enregistré une nette diminution du bruit en ville. Les appareils situés le long des routes ont enregistré depuis le 17 mars des baisses allant jusqu’à 80% des émissions sonores générées par la circulation routière par rapport à la même période l’année précédente.

Les stations de mesure Bruitparif ont enregistré depuis le début du confinement une baisse de décibels de 8 à 17 décibels en moins entre 22 heures et 2 heures du matin et une chute de décibels est encore plus marquée avec 10 à 21 décibels en moins pour les soirs de week-end (vendredi et samedi) par rapport à la période précédente.

offre d'énergie renouvelable

Calendrier du mois d'avril

4. Le sauvetage des océans possible d’ici 2050 (Monde)

Dans une étude publiée le mercredi 1er avril dans la revue scientifique : Nature, des chercheurs annoncent que l’avenir des océans est plus bleu que l’on ne le pense. Les scientifiques déclarent que nous avons désormais les capacités et les connaissances nécessaires pour restaurer la faune océanique d’ici 2050.

Les océans pourraient être « sauvés » grâce à une plus grande protection des espèces, une restauration de leurs habitats et une pêche plus durable.

 

5. Les accidents de la route en nette diminution (France)

La sécurité routière a observé une baisse des accidents de la route de près de 40% en mars par rapport aux années précédentes. Cette diminution est la conséquence logique du confinement qui diminue de façon drastique le trafic automobile. Le ministère de l’intérieur annonce tout de même une hausse des grands excès de vitesse (supérieurs à 50 km/h au-delà de la vitesse autorisée).

Une autre bonne nouvelle sur les routes : nous observons une nette baisse des accidents corporels avec -43% de blessés en moins sur la même période. Ces chiffres bas profitent aux cyclistes et aux piétons qui fréquentent moins les voies publiques.

 

6. La Virginie adopte une loi pour la protection de la communauté LGBTQ+ (États-Unis)

La Virginie va devenir le premier État du Sud des États-Unis à interdire la discrimination contre la communauté LGBTQ+. «Les Virginiens LGBTQ n'auront plus à craindre d'être licenciés, expulsés ou privés de service dans les lieux publics en raison de leur identité», a déclaré le gouverneur de Virginie Ralph Northam. Les mesures s’appliqueront aux espaces publics tels que les restaurants et les magasins ainsi que sur le logement, l’emploi, les lieux publics et l’accès aux emprunts.

La communauté LGBTQ+ n’est pas la seule concernée par cette loi : celle-ci concerne également les minorités raciales, les femmes et les groupes religieux. 

Recevez notre sélection d'articles autour de la transition écologique

Laissez-nous votre adresse email pour recevoir toutes nos astuces pour un futur plus vert. 🌱🌍 

7. La nature reprend ses droits (Monde)

En Inde, en raison de l’épidémie de coronavirus et du confinement de la population, la pollution a diminué et a rendu visibles pour la première fois depuis 30 ans les sommets de l’Himalaya.

En France, deux rorquals ont été observés au large des Calanques de Marseille. Le rorqual est le deuxième plus grand animal au monde après la baleine bleue.

 

8. La possibilité d’un recyclage du plastique à l’infini (France)

Dans une annonce publiée le jeudi 9 avril 2020, le Toulouse Biotechnology Institute (TBI) et la société Carbios, une entreprise spécialisée dans la dépolymérisation enzymatique, ont annoncé avoir amélioré les performances d’une enzyme capable de dépolymériser les déchets plastiques en PET (Polyéthylène téréphtalate d'éthylène). Le procédé pourrait permettre de recycler chimiquement des produits variés en PET : bouteilles, emballages alimentaires ou encore des tissus en polyesters.

Actuellement, seulement 10% de ce plastique est recyclé.

 

9. Les vibrations de la terre plus perceptibles (Monde)

Les mesures prises pour enrayer la propagation de la pandémie ont permis une importante réduction de l’activité humaine et par conséquent du bruit « sismique ». Depuis plusieurs semaines, les vibrations du sol ont fortement diminué et avec elles, les ondes provoquées par les activités industrielles et les transports. Cela a permis aux géologues de détecter les ondes terrestres qui sont de la même fréquence que l’activité humaine et d’y déceler des mini séismes.

Une future étude approfondie pourrait nous permettre d’étudier en profondeur la tectonique du bassin parisien et des grandes villes du monde.

 

10. La préservation des abeilles par des abris bus végétaux (Pays-Bas)

La ville d’Utrecht aux Pays-Bas s’est engagée à sauver les abeilles avec l’installation de 300 abris bus végétaux. Officiellement reconnues comme espèce en voie de disparition par The United States Fish and Wildlife Service, les abeilles sont indispensables à la biodiversité et la pollinisation des plantes. Face à la disparition alarmante des abeilles en Europe, la ville d’Utrecht a aménagé des parterres de fleurs sur les toits de 316 abris bus. Ils sont également dotés de bancs en bambou, de LED et bientôt de panneaux solaires.

Maintenant, nous espérons vous avoir donné une nouvelle vision de ce mois d’avril 2020 ! Nous vous donnons rendez-vous le mois prochain pour nos « 10 informations positives ».