informations
Service client
Bonjour ;)
Notre service client, basé au Mans, à Reims et à Amiens est joignable au
(prix d'un appel local, même si vous n'habitez pas dans le coin)
de 9h30 à 19h du lundi au vendredi et de 10h à 18h le samedi.
On espère à très vite ;)
Baisse d'audition sourd ou malentendant ? Appelez nous
Vous préférez parler à une vraie personne ? Nos centres d'appels au Mans, à Reims et à Amiens sont là pour ça
09 77 40 66 66
(prix d'un appel local, même si vous n'habitez pas dans le coin)

« Les énergies fossiles sont naturelles, créées par la terre »

Calendrier de l’avent des articles : jour 13 🎅

On se retrouve pour le rendez-vous de notre calendrier de l’avent où nous répondons à une question qui fait débat lors des repas de Noël, aujourd’hui nous traiterons le sujet des… (suspense) … énergies fossiles ! Oui, on sait, c’est écrit dans le titre, mais nous voulions savoir si vous suiviez. 😉 

Les énergies fossiles sont créées par la Terre, c’est un fait. Néanmoins, sont-elles aussi « naturelles » qu’on le dit ? Votre oncle (ou tante ou qui que ce soit) climatosceptique sait-il vraiment ce que sont les énergies fossiles ? En tout cas, vous, après avoir lu cet article, vous le saurez. 😉

13 décembre 2021

L’origine des énergies fossiles

Dire que les énergies fossiles sont naturelles n’est pas faux. En effet, les énergies fossiles sont issues de la transformation de matières organiques stockées sous terre depuis des millions d’années, d'où le terme "fossile" (qui ne désigne pas ici les restes d’un moustique qui permet de récréer les dinosaures de Jurassic Park 😉). Elles sont non-renouvelables, car une fois utilisées, elles ne pourront être reconstituées qu'à l'échelle des temps géologiques, autrement dit une très longue période (peu de chance que l’on soit encore vivants avant que des gisements d’énergies fossiles se reforment, ni même nos arrières arrières arrières petits-enfants d'ailleurs). Ce processus de reformation des énergies fossiles est très lent et s’étend sur des centaines de millions d’années.

Les énergies fossiles sont des hydrocarbures (constituées d’atomes de carbone et d’hydrogènes) emprisonnés dans les sous-sols de la planète puis extraits de différentes manières afin d’obtenir la matière première.

Ces énergies sont effectivement issues de la Terre et ont été formées par elle. Voici les différentes énergies fossiles que nous connaissons :

  • Le pétrole
  • Le charbon
  • Le gaz naturel

Ces énergies fossiles, représentaient à elles seules, 80% de la consommation mondiale d’énergie primaire en 2017 d’après BP.

Les énergies fossiles

Recevez notre sélection d'articles autour de la transition écologique

Laissez-nous votre adresse email pour recevoir toutes nos astuces pour un futur plus vert. 🌱🌍 

Énergies fossiles : ce qui pose problème

Bien qu’elles soient issues de la Terre et donc « naturelles », les méthodes d’extraction et de transformation de celles-ci n’ont rien de « naturel ». C’est aussi pourquoi ces énergies sont une source de préoccupation grandissante en plus d’autres raisons.

Les énergies fossiles sont épuisables

Ces énergies fossiles vont venir à manquer, c’est un fait. Et c’est le pétrole qui va commencer à nous faire défaut. Selon les projections, il resterait entre quarante et soixante ans seulement de réserves prouvées de pétrole conventionnel.

Pour ce qui est du gaz naturel, il pourrait encore être exploité pendant 70 ans environ. Et le charbon, quant à lui, est encore assez abondant sur la planète pour que l’on puisse l’utiliser pendant un peu plus de 200 ans.

Ces estimations sont faites sur la base des réserves prouvées, c’est-à-dire celle qu’on est sûr de pouvoir exploiter. Néanmoins, il pourrait exister encore quelques gisements non découverts nous permettant ainsi de prolonger un peu la durée d’exploitation de ces énergies. Cependant, cela ne fait que reporter le problème. Les énergies fossiles sont épuisables.

Il faut également savoir qu’on en produit déjà de moins en moins. Pourquoi ? Il y en a de moins en moins, elles deviennent donc de plus en plus chères à exploiter. Le taux de retour énergétique (EROI pour Energy Returned On Energy Invested) du pétrole par exemple est de plus en plus bas.

Si l’on va plus loin, dans le cas où l’on dépenserait plus d’énergie pour extraire (explorer, forer, pomper et distribuer) le pétrole que celui-ci nous en apporterait en retour, alors cela signerait la fin du pétrole. Si exploiter une énergie coûte plus cher que ce qu’elle peut nous apporter en retour, ce n’est donc plus la peine de l’exploiter.

Depuis 2006, "la production mondiale de pétrole conventionnel passe par un pic, et à partir de ce moment-là, l’approvisionnement pétrolier européen a commencé à décroître" selon Mr Jancovici. La découverte d’énergies fossiles plus coûteuses telles que le pétrole de schiste ou de sable bitumineux nous a permis de ne pas atteindre tout de suite ce pic global.

Néanmoins, on produit déjà moins d’énergies fossiles et elles coûtent de plus en plus cher. La continuité de leur exploitation est donc avant tout économique.

Les énergies fossiles

 

Des énergies polluantes

Eh oui, ce n’est plus un secret, les énergies fossiles jouent un rôle important dans le changement climatique. Que ce soit leur extraction, leur transformation leur transport ou leur combustion, toutes ces étapes émettent une importante quantité de CO2 dans l’atmosphère en plus d’autres gaz à effet de serre.

De plus, elles sont aussi en cause dans l’augmentation de la pollution atmosphérique et plus spécifiquement le pétrole et le charbon dont la combustion dégage des oxydes d’azote, de soufre et de carbone. Elles dégagent également du plomb, des suies et des minéraux lourds. Cette pollution touche notamment les grandes villes et est aussi responsable de maladies respiratoires.

La combinaison des oxydes de soufre et d’azote générés par les énergies fossiles avec l’eau atmosphérique conduit également à la création de pluies acides. Ces pluies acides sont responsables de la destruction de nombreux hectares de forêts allemandes, scandinaves, ou encore polonaises ainsi que de l’acidification de plusieurs lacs.

Enfin, des accidents impliquant les énergies fossiles peuvent également mener à des catastrophes naturelles telles que les marées noires qui génèrent une pollution importante des océans et peuvent détruire des écosystèmes.

En conclusion : bien que les énergies fossiles soient effectivement naturelles et créées par la terre, leur extraction, transformation et transport génèrent une pollution conséquente et menacent des écosystèmes essentiels à l’équilibre de notre belle planète bleue (l’Arctique, certaines forêts tropicales, etc..,). Malgré leur rendement énergétique plutôt bon, leur stockage, leur transport facile et leur aspect naturel, ces énergies doivent être remplacées (d’autant plus qu’elles arrivent à épuisement 😉).