Vous préférez parler à une vraie personne ? Nos centres d'appels au Mans, à Reims et à Amiens sont là pour ça
09 77 40 66 66
(prix d'un appel local, même si vous n'habitez pas dans le coin)

Choisir le modèle de syndic coopératif pour réaliser des économies de charges en
copropriété

Pour les habitants d’une copropriété, les charges représentent souvent un budget important. Certains copropriétaires, en difficulté financière, se retrouvent dans l’incapacité de payer leurs charges. Or, des impayés peuvent mettre à mal la copropriété. Il existe en réalité des astuces simples pour économiser des charges de copropriété, ce qui permet de faire enfin avancer les projets dans l’immeuble !

Matera

20 septembre 2021

Qu’est-ce qu’un syndic non-professionnel ?

En France, depuis la loi du 10 juillet 1965, il est obligatoire pour toute copropriété d’être gérée par un syndic. Cette loi prévoit deux types de modèles :

● Le syndic professionnel : c’est le modèle le plus répandu en copropriété. Dans ce cas, la copropriété fait appel à une société externe pour la gestion de sa copropriété qui se charge de l’administration de l’immeuble en échange du paiement d’honoraires. Toutefois, le syndic professionnel facture généralement des frais annexes pour toute prestation non incluse dans son forfait de base (frais de photocopies, frais postaux, réalisation d’états datés, etc.) ;

● Le syndic non-professionnel : ici, un-e ou plusieurs copropriétaires sont chargé-e-s de la gestion de l’immeuble sans intermédiaire.

Le syndic non-professionnel, encore trop méconnu des copropriétaires, comprend, lui, deux types de syndic :

● Le syndic bénévole : dans ce modèle, un-e seul-e copropriétaire est élu en qualité de syndic. Iel peut être assisté du conseil syndical qui contrôle notamment sa gestion des comptes ;

● Le syndic coopératif : ici, c’est le conseil syndical qui gère la copropriété sans intermédiaire. Le président du conseil syndical est appelé le président-syndic. Ce modèle de syndic est le plus vertueux puisqu’il permet aux conseillers syndicaux de se répartir les tâches et de gagner en transparence et en efficacité dans la gestion de la copropriété.

 Aujourd’hui, seulement 15% des copropriétés sont en syndic non-professionnel mais ce chiffre ne cesse de grimper. Et pour cause, il permet de réaliser d’importantes économies de charges.

offre d'énergie renouvelable

Le toit d'une copropriété

Pourquoi le modèle de syndic coopératif permet-il de réaliser des économies de charges de copropriété ?

Il est d’abord nécessaire de rappeler que parmi les charges courantes de la copropriété, on trouve :

● Les contrats d’assurance des parties communes ;

● La rémunération des personnes intervenant dans la copropriété comme une société de ménage ou de gardiennage le cas échéant ;

● L’entretien des parties communes ;

● Le paiement des factures d’électricité, d’eau ou de gaz ;

● Les travaux de maintenance et les petites réparations.

Sur tous ces postes de charges, changer de syndic et opter pour le syndic coopératif avec Matera vous permet de réaliser des économies non négligeables.

En syndic coopératif, les copropriétaires ne sont pas rémunérés, ce qui fait économiser d’importantes charges auparavant versées sous forme d’honoraires au syndic professionnel. En moyenne, Matera constate jusqu’à 30% d’économies de charges pour ses copropriétés clientes.

De plus, la gestion de la copropriété étant assurée par les copropriétaires elles/eux-mêmes, iels ont tout intérêt à négocier des contrats les plus rentables possibles, notamment les contrats d’assurance ou de ménage. A contrario, un syndic professionnel traditionnel, qui touche généralement une commission sur les contrats qu’il négocie, trouvera son intérêt en faisant gonfler la facture des devis.

Recevez notre sélection d'articles autour de la transition écologique

Laissez-nous votre adresse email pour recevoir toutes nos astuces pour un futur plus vert. 🌱🌍 

Comment Matera peut-elle accompagner ma copropriété ?

L’une des préoccupations des copropriétaires au moment de choisir son syndic est la gestion des sujets plus techniques de la copropriété comme les travaux ou encore la gestion des comptes. C’est pour cela que Matera accompagne les copropriétés en syndic coopératif via deux leviers :

Une plateforme intuitive qui automatise les tâches courantes comme la comptabilité ;

● Une équipe d’expert-e-s dédié-e-s aux sujets plus techniques de la copropriété : travaux, juridiques et comptables.

Le passage en syndic coopératif, au-delà des économies qu’il permet de réaliser, a aussi l’avantage de créer du lien entre les copropriétaires et de gagner en efficacité dans la gestion des problématiques de la copropriété. En effet, avoir un-e copropriétaire sur place pour constater un sinistre dans une partie commune est plus efficace que d’attendre que le syndic professionnel se déplace.

Enfin, les économies réalisées peuvent être consacrées à de plus gros projets dans la copropriété comme des travaux de rénovation énergétique par exemple qui permettent de réaliser des économies d’énergie et d’augmenter la plus-value des biens immobiliers.