Vous préférez parler à une vraie personne ? Notre centre d’appel du Mans est là pour ça
09 77 40 66 66
(prix d’un appel local, même si vous habitez loin du Mans)

Chaudière au gaz

Le blog d’ekWateur

6 mars 2019

Faut-il éteindre sa chaudière au gaz la nuit pour faire des économies ?

Vaut-il mieux éteindre totalement sa chaudière la nuit, ou la laisser allumée à une température plus basse ? Comment économiser le maximum d’énergie ?

On vous explique.

Une chaudière au gaz blanche sur un mur bleu

Consommer de l’énergie pour chauffer l’ensemble de son logement alors qu’on est douillettement lové sous la couette et qu’on a tout au plus besoin de 16 à 17° dans une chambre pour un sommeil de qualité, est-ce bien raisonnable ? La réponse est non, bien entendu. De là à tout couper la nuit pour faire des économies ? Pas si simple ! Alors, faut-il éteindre sa chaudière la nuit pour économiser l’énergie et protéger la planète ?

On vous explique.

Éteindre ou ne pas éteindre votre chaudière : là est la question

Qu’elle soit classique, basse température ou à condensation, votre chaudière au gaz atteint son optimum en matière de rendement énergétique dans certaines conditions, en dehors desquelles elle surconsomme inutilement comme tout appareil mal utilisé. En l’occurrence, l’une de ces conditions majeures, c’est sa température de fonctionnement. Une fois choisie par vous-même (55 à 60° sont largement suffisants), celle-ci doit être maintenue en permanence pour éviter les « sauts de cabri ». On peut ici faire l’analogie avec votre voiture. À froid, le temps que le moteur monte en température, vous consommez davantage d’essence. Pour votre chaudière, c’est la même chose.

Éteindre une chaudière la nuit est donc contre-productif, car le matin, elle devra tout reprendre à zéro, au détriment de sa longévité mise à rude épreuve, mais aussi de votre portefeuille de par la surconsommation de gaz quotidienne qui en résultera. N’oubliez pas que c’est le circulateur qui régule la température dans votre logement. Si votre système de thermostat(s) ne déclenche pas sa mise en route, l’eau dans la chaudière reste chaude et celle-ci s’allume beaucoup moins souvent.

Éteindre ou ne pas éteindre votre chaudière : là est la question

Qu’elle soit classique, basse température ou à condensation, votre chaudière au gaz atteint son optimum en matière de rendement énergétique dans certaines conditions, en dehors desquelles elle surconsomme inutilement comme tout appareil mal utilisé. En l’occurrence, l’une de ces conditions majeures, c’est sa température de fonctionnement. Une fois choisie par vous-même (55 à 60° sont largement suffisants), celle-ci doit être maintenue en permanence pour éviter les « sauts de cabri ». On peut ici faire l’analogie avec votre voiture. À froid, le temps que le moteur monte en température, vous consommez davantage d’essence. Pour votre chaudière, c’est la même chose.

Éteindre une chaudière la nuit est donc contre-productif, car le matin, elle devra tout reprendre à zéro, au détriment de sa longévité mise à rude épreuve, mais aussi de votre portefeuille de par la surconsommation de gaz quotidienne qui en résultera. N’oubliez pas que c’est le circulateur qui régule la température dans votre logement. Si votre système de thermostat(s) ne déclenche pas sa mise en route, l’eau dans la chaudière reste chaude et celle-ci s’allume beaucoup moins souvent.

Éteindre sa chaudière : une question d’isolation et de température

De plus, une température trop basse (inférieure à 14°) dans un local est rédhibitoire en matière de consommation d’énergie. Logique : plus la température est basse plus le système de chauffage va devoir fonctionner à plein régime lorsque vous voudrez remonter à une température de confort. Non seulement, ce n’est vraiment pas très douillet de vivre dans une maison à 13 degrés (même la nuit) mais en plus cela vous fera consommer plus d’énergie que nécessaire. Pas d’économies à la clef donc.

Tout est donc question d’isolation : si vous disposez d’un logement high-tech au top des performantes d’isolation et que votre température ne descend jamais très bas, vous pouvez donc éventuellement éteindre votre chaudière la nuit. Mais dans la plupart des logements, couper la chaudière la nuit risque d’être contre-productif. Alors que faire ?

Baisser sa chaudière plutôt qu’éteindre !

Le mieux est donc sans doute de baisser la température durant la nuit. D’abord, dans les chambres, où une température de plus de 17 degrés n’est pas nécessaire lorsqu’on est sous la couette, mais surtout, dans les autres pièces, inoccupées la nuit. Pour celles-ci, 16 degrés suffisent largement, et cela n’obligera pas votre chaudière à surchauffer au moment où vous voudrez prendre un petit déjeuner confortable.

Votre allié, c’est donc le thermostat :

  • Le thermostat de la chaudière, qui permet de réguler la température de l’eau du circuit de chauffage à la juste température.

  • Le thermostat d’ambiance, intégré au panneau de commande de la chaudière ou indépendant, est couplé à une sonde placée dans une pièce de vie. Il permet de définir la température et idéalement de la programmer en fonction de l’heure de la journée.

  • Ou encore, les robinets thermostatiques (un par radiateur) régulent la température dans chaque pièce de votre logement pour une optimisation maximale.

Si vous pensiez aider Mère Nature en éteignant votre chaudière la nuit, ce n’est donc pas forcément la solution. Par contre chez ekWateur, nous vous proposons de vous engager à fond, via la souscription à l’une de nos offres de gaz renouvelable, qui vous permettent d’allier l’excellence environnementale aux économies d’énergie ! Alors, chiche ?

offre gaz renouvelable