Vous préférez parler à une vraie personne ? Nos centres d'appels au Mans, à Reims et à Amiens sont là pour ça
09 77 40 66 66
(prix d'un appel local, même si vous n'habitez pas dans le coin)

Quel est le mix énergétique français : comment est produite l’énergie en France ?

Quel est le mix énergétique français ? Comment produit-on l’énergie consommée en France ? On vous explique !

15 janvier 2020

En France, on consomme beaucoup d’énergie. Pour notre vie quotidienne, dans l’industrie, dans le transport, nous avons besoin d’énergie pour pratiquement tout : nous éclairer, nous chauffer, nous déplacer, alimenter nos appareils électriques et numériques

Si l’on considère l’énergie finale consommée chaque année en France, on s’approche selon le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire des 150 millions de tonnes équivalent pétrole, c’est-à-dire une quantité d’énergie équivalente à 150 millions de tonnes de pétrole. C’est une quantité d’énergie très importante. Cette énergie provient de sources variées : il s’agit de pétrole, d’électricité nucléaire, mais aussi renouvelable, de gaz, de charbon, d’hydrogène...

La répartition des différentes sources d’énergie utilisées en France est ce qu’on appelle le “mix énergétique” de la France. Alors, comment est produite toute l’énergie consommée en France ? Quel est le mix énergétique français ? Voyons voir.

 

Lignes à hautes tension

Le mix énergétique en France : comment est produite l’énergie française

Tout d’abord, il faut préciser que l’on peut rencontrer différents chiffres à propos du mix énergétique de la France, selon que l’on parle de l’énergie finale consommée ou de l’énergie primaire consommée. En résumé, l’énergie primaire, c’est la source d’énergie de base que l’on utilise soit directement, soit pour produire une forme d’énergie secondaire (de l’électricité par exemple). L’énergie finale, c’est l’énergie que l’on consomme effectivement, au moment de l’usage : par exemple pour se chauffer ou se déplacer. Il y a toujours une différence entre l’énergie primaire et l’énergie finale consommée, car lors de la transformation d’une énergie primaire en énergie finale (la transformation de l’uranium en électricité par exemple) il y a des pertes énergétiques. L’énergie primaire est donc plus élevée que l’énergie finale.

Par convention, on décrit le plus souvent un mix énergétique par rapport à l’énergie finale consommée. Cela veut dire que l’on cherche à savoir quelles proportions de l’énergie qui est consommée pour nos usages sont produites à partir des différentes sources d’énergies primaires. 

En France, la grande majorité de l’énergie finale que nous consommons provient des énergies fossiles : le pétrole, le gaz et le charbon. Ensuite, c’est l’électricité nucléaire, puis les énergies renouvelable (bois et électricité renouvelable). Dans le détail, selon le Ministère de la Transition Écologique, cela donne un mix énergétique français composé de :

·       69.9% de combustibles fossiles, dont

·       44.3% de pétrole

·       21.9% de gaz naturel

·       2.6% de charbon

·       17.3% d’électricité d’origine nucléaire

·       13.9% d’énergies renouvelables dont

·       9.7% de biomasse et de déchets, qui produisent soit de la chaleur (bois) soit de l’électricité ou du gaz (biomasse et déchets)

·       2.4% d’hydro-électricité (les barrages)

·       1.1% d’électricité d’origine éolienne

·       0.4% d’énergie solaire (électricité photovoltaïque et solaire thermique)

·       0.3% d’énergies renouvelables diverses (hydroliennes par exemple)

Le mix énergétique en France : des énergies fossiles et une petite part d’électricité

À travers ces chiffres, on voit donc que la grande majorité de l’énergie finale consommée dans le pays est produite à partir de combustibles d’origine fossile. Pour près de 70%, il s’agit de pétrole, de gaz et de charbon, qui sont des énergies très polluantes : elles contribuent au réchauffement climatique, produisent des particules fines et de la pollution atmosphérique

Cela montre que la plupart des usages énergétiques en France sont encore des usages non-électriques. Eh oui, quand on pense à la transition énergétique, on a tendance à penser seulement à l’électricité, or celle-ci ne représente que 25% de l’énergie finale consommée en France ! Le mix énergétique français montre bien à quel point nous sommes encore dépendants des énergies fossiles pour la majorité de nos usages

C’est logique : une grande partie de l’énergie que nous consommons est utilisée dans les transports (pour le pétrole) ou pour produire de la chaleur (pour le gaz). Pour ces usages, les alternatives électriques ne sont pas toujours suffisamment développées, ce qui nous oblige à continuer à utiliser des ressources polluantes.

offre d'énergie renouvelable

Un mix énergétique français dominé par les énergies non-durables

L’autre énergie dominante du mix énergétique français, c’est le nucléaire. Pour tous nos usages électriques, c’est en effet le nucléaire qui domine. Notre mix électrique est composé à plus de 70% de nucléaire ce qui signifie que nous sommes dépendants de cette énergie non-durable à l’échelle du temps humain pour produire la majorité de notre électricité. L’uranium qui sert à produire l’énergie nucléaire est en effet une ressource limitée et qui ne se trouve pas en France : les principales réserves d’uranium se trouvent en Australie, au Kazakhstan, en Russie, au Canada et au Niger. Pour produire de l’énergie nucléaire, il faut donc exploiter des mines d’uranium à l’étranger, extraire ce matériau, le transporter jusqu’aux centrales françaises… Et tout cela pollue. De plus, l’énergie nucléaire produit des déchets difficiles à gérer et dangereux, qui pourraient rester radioactifs des dizaines de milliers d’années

Aujourd’hui, le mix énergétique français est donc encore dominé par des énergies qui ne sont pas écologiques. Entre les énergies fossiles, très polluantes, et le nucléaire, difficile à gérer et à exploiter, cela ne laisse pas beaucoup de place aux énergies renouvelables. Pourtant, les énergies renouvelables, qui sont les seules aujourd’hui à être disponibles et renouvelables à l’échelle du temps humain et à avoir des empreintes environnementales faibles, sont encore trop peu développées : moins de 15% du mix énergétique de la France. 

Plus d’informations : Les énergies renouvelables en France : où en est-on ?

Recevez notre sélection d'articles autour de la transition écologique

Laissez-nous votre adresse email pour recevoir toutes nos astuces pour un futur plus vert. 🌱🌍 

Le mix énergétique de la France : quelles évolutions ?

Pour éviter que le mix énergétique français soit entièrement dépendant d’énergies fossiles ou non-durables, depuis plusieurs années de nombreux acteurs militent pour transformer notre mix énergétique. Comment ? En développant les énergies renouvelables afin qu’elles puissent progressivement remplacer les énergies fossiles ou le nucléaire.

Depuis le début des années 2000, la France a donc investi pour développer des énergies comme l’énergie solaire, l’énergie éolienne ou encore le biogaz (le biométhane) : des énergies renouvelables, plus durables. On a ainsi construit des centrales solaires et éoliennes un peu partout sur le territoire. En 2002 par exemple, selon le Ministère de la Transition Écologique et solidaire la production brute d’électricité éolienne était pratiquement nulle, et en 2017 elle atteignait pratiquement 25 TWh. Le solaire quant à lui est passé sur la même période de 0 à 9.6 TWh sur la même période. Et il est prévu que cela continue, avec notamment la Loi de Transition Énergétique pour la Croissance verte. Objectif : 32% d’énergie renouvelable dans le mix électrique Français en 2030.

Malgré tout, cela est encore trop peu et surtout cela va trop lentement ! Aujourd’hui près de 85% de notre mix énergétique est encore dépendant d’énergies fossiles et / ou non-durables. C’est pour cela qu’il faut continuer à se mobiliser et à agir pour la transition énergétique. En tant que citoyen, il est possible de soutenir les énergies renouvelables, notamment en souscrivant à un fournisseur d’énergie renouvelable.

Comment ça marche ? C’est tout simple : un fournisseur d’énergie renouvelable s’assure que l’argent de vos factures d’énergie est utilisé pour financer des producteurs d’énergie renouvelable. Ainsi, cela incite à développer ces énergies plus propres et donc à transformer notre mix énergétique. 

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter nos offres électricité verte et nos offres gaz renouvelable !