Vous préférez parler à une vraie personne ? Nos centres d'appels au Mans, à Reims et à Amiens sont là pour ça
09 77 40 66 66
(prix d'un appel local, même si vous n'habitez pas dans le coin)

Comment éviter les accidents liés au gaz ?

L’utilisation du gaz présente toujours des risques malgré les mesures de prévention mises en place. Dans une grande majorité des cas, les accidents domestiques sont dus à un manque d’attention ou à un défaut du matériel utilisé. Afin d’éviter les risques d’accident ekWateur vous conseille différentes manières pour prévenir les risques liés au gaz.

13 mai 2020

Les différents types de gaz

 Dans les foyers français, il existe trois types de gaz utilisés pour le chauffage ou pour la cuisine :

- Le gaz naturel : aussi appelé gaz de ville, est un gaz issu de gisements naturels. Il est transporté par le réseau de ville et les usagers peuvent vérifier leur consommation grâce à un numéro unique attribué à chaque lieu de consommation appelé le PCE.
- Le biométhane : un mélange gazeux issu de la décomposition de déchets organiques, il est essentiellement composé de méthane que l’on utilise comme source d’énergie. Le principe est le même que le gaz naturel : il s’utilise chez soi dans une chaudière à gaz et permet de chauffer l’eau qui circule dans nos canalisations, nos chauffages et de cuisiner.
- Le gaz pétrole liquéfié (GPL) : sous forme de butane ou de propane, il est transporté en bouteilles à l’état liquide et l’utilisation d’un détenteur est nécessaire.

Panneau de signalisation de produits flammable

La fréquence des accidents en France

À Paris, on compterait 5 000 accidents liés au gaz par année et très peu d’explosions. Selon le premier adjoint à la Mairie de Paris, Emmanuel Grégoire, 70% des incidents constatés concernent les colonnes montantes et 20% concernent les branchements individuels.

En France, deux incidents liés au gaz sont dénombrés par semaine. La plupart d’entre eux ont lieu à l’intérieur des domiciles et mettent en cause les bouteilles de gaz, les gazinières et les chaudières. Dans la ville de Lyon, une explosion importante avait eu lieu en 2006, tuant un pompier et faisant une quarantaine de blessés. Dans la banlieue de Reims, un accident avait provoqué la mort de 4 personnes en 2013.

Il existe 9 millions de ménages qui utilisent le gaz et qui sont donc sujets à des fuites potentielles. Chaque année, nous pouvons dénombrer 6000 personnes victimes d’une intoxication au monoxyde de carbone causée par une fuite de gaz. Comme le rappellent les pompiers de Paris, « 98 % des accidents liés au gaz (explosions, fuites ...) ont pour cause la vétusté des installations, l'absence d'entretien des appareils et les comportements imprudents ».

 

Les risques liés au gaz

Les risques directs liés au gaz

- Les incendies : le gaz naturel est une matière capable de s’enflammer et d’exploser au contact d’une source de chaleur.
- Les explosions : nécessitant une concentration de gaz naturel dans l’air comprise entre 5 et 15%, les explosions se passent dans des espaces clos. Dans un espace ouvert, le gaz naturel se dilue rapidement dans l’atmosphère et ne présente pas de risques.
- Les asphyxies : le gaz naturel est un gaz léger qui s’élève et se dissémine rapidement dans l’air. Lorsque le gaz naturel se retrouve emprisonné dans un lieu clos, il prend la place de l’oxygène dans l’air que nous respirons. Si sa concentration atteint les 25%, le gaz naturel devient un gaz asphyxiant par sa privation en oxygène.
- Les intoxications : dans un milieu confiné (un mot que l’on connaît très bien) et dans le cas d’une combustion en milieu appauvri en oxygène, du monoxyde de carbone est produit à partir du gaz naturel. Le monoxyde de carbone est un gaz incolore et inodore rapidement absorbé par le système sanguin. Son exposition même en petite quantité peut priver le corps d’oxygène et entrainer une mort potentielle. Le degré de gravité de l’intoxication peut être plus ou moins important en fonction de la durée de l’exposition et de la concentration de l’air en monoxyde de carbone. Pensez donc à toujours aérer votre lieu de vie afin d’éviter une pollution intérieure nocive.
- Les projections : dans le cadre d’une libération d’un gaz sous haute pression, des projections d’objets (éclats métalliques, morceaux de céramiques, bois, pierres ...) peuvent vous blesser ou endommager vos installations.
- Les brûlures par le froid : le gaz naturel liquéfié est stocké sous très basses températures afin qu’il puisse conserver ses priorités et être transporter plus facilement. Par conséquent, sa cryogénisation peut comporter des risques de brûlures, eh oui, le froid aussi ça brûle !

Les risques indirects liés au gaz

Le gaz naturel est composé en grande partie de méthane (CH₄), un gaz inflammable produit de la décomposition. Le méthane est un gaz dont les effets de serre sont 20 fois plus élevés que le CO₂. Son exploitation implique une augmentation des émissions de gaz à effets de serre dans notre atmosphère.

Les méthodes d’extraction liées au gaz non conventionnel comme la technique de fracturation hydraulique ont un fort impact sur nos ressources en eau dû aux millions de litres d’eau utilisés par chaque puits d’extraction. De plus de nombreux produits chimiques sont utilisés et seulement une partie de l’eau utilisée est récupérée. Il est donc possible que ses produits nocifs puissent finir dans les nappes phréatiques et donc dans notre alimentation et notre eau potable.

La prévention dans la cuisine

Comme dit l’adage, mieux vaut prévenir que guérir : la prévention reste toujours le meilleur moyen pour limiter les risques d’accident liés au gaz. Il est donc important de :

- Veiller à ce que le robinet d’arrivée du gaz soit toujours fermé après chaque utilisation.
- Privilégier des équipements certifiés selon les normes européennes, qui sont un gage de qualité et de sécurité pour votre foyer.
- Entretenir la tuyauterie, les bruleurs et les tubes de raccords de manière systématique, voire automatique (pas comme les antibiotiques).
- Nettoyer régulièrement les brûleurs de votre gazinière, les flammes bleues étant un gage de sécurité. Si votre gazinière est raccordée via un tube souple, remplacez-le par un tuyau à embouts mécaniques vissés qui est très difficile à arracher. Si vous possédez déjà ce tuyau, vérifiez sa date de validité.
- Nettoyer votre système d’aération, telle que la hotte afin d’éviter les risques d’intoxications au gaz. Vérifier que les conduits d’aération ne soient pas obstrués par un meuble ou autres.

La prévention pour le chauffage et l’eau chaude

Si votre système de chauffage est à gaz et non à l’électricité, un entretien régulier est obligatoire pour éviter les accidents. Il faut ensuite savoir que dans le cadre légal, l’entretien de la chaudière doit se faire au minimum une fois par an ! Lors d’un entretien de la chaudière, il faut ramoner les conduits d’évacuation et votre cheminée, vérifier et remplacer si besoin les accessoires de raccordements et l’état de chacun des appareils. L’entretien doit se faire par un technicien agréé dans le domaine. 

Les appareils préventifs

Savez-vous qu’il est possible d’acheter un détecteur de gaz ? Tout comme les détecteurs de fumée, on peut trouver dans les magasins de bricolages des détecteurs de gaz naturel, butane et propane qui fonctionnent exactement de la même manière. Ces appareils ne sont pas obligatoires et peuvent rassurer et éviter des accidents. Vous pourrez aussi trouver des détecteurs de monoxyde de carbone qui vous permettront d’éviter les intoxications.

Recevez notre sélection d'articles autour de la transition écologique

Laissez-nous votre adresse email pour recevoir toutes nos astuces pour un futur plus vert. 🌱🌍 

Les gestes en cas de fuite de gaz

Si vous soupçonnez une fuite de gaz à l’intérieur de votre domicile, vous devez aérer immédiatement votre logement, couper l’arrivée de gaz et éviter tous types d’objets qui pourraient provoquer une étincelle et donc une explosion (par exemple allumer une cigarette, toucher les interrupteurs ou le disjoncteur, téléphoner …). En cas de fuite de gaz enflammée, il n’y a plus de risque d’explosion. Fermez si vous le pouvez le robinet d’alimentation, mouillez toutes les surfaces autour de la fuite, évacuez votre logement, prévenez vos voisins et appelez le 18.

 

 

Voilà, vous savez tout sur les risques et la prévention liés au gaz.

ekWateur, a été le premier fournisseur en France à avoir proposé une offre de gaz renouvelable finançant les petits producteurs de biométhane.  Si vous aussi vous souhaitez encourager les énergies renouvelables, ekWateur vous permet d’agir selon vos moyens à travers deux offres de gaz vert 100% français : 5 % biométhane ou 100 % biométhane.