Vous préférez parler à une vraie personne ? Nos centres d'appels au Mans, à Reims et à Amiens sont là pour ça
09 77 40 66 66
(prix d'un appel local, même si vous n'habitez pas dans le coin)

Qu’est-ce que l’étiquette énergie ?

Il était une fois en 1992, l’instauration obligatoire de l’étiquette énergie. Une fiche destinée aux consommateurs qui résume plusieurs caractéristiques notamment les performances énergétiques de l’appareil ou du logement. Visible à ses débuts sur les appareils électroménagers, elle est désormais étendue aux domaines de l’automobile et de l’immobilier.

28 juillet 2020

Cette étiquette énergie vous propose un résumé de votre appareil, car elle dispose de toutes les informations fiables et détaillées dont vous avez besoin pour savoir si ce bien vous correspond ou non. Alors, prêt.e pour une première rencontre ?

Une étiquette énergie

Les informations contenues dans une étiquette énergie 

Selon la loi européenne 92/75/CEE chaque appareil doit être classé en fonction de sa consommation d’énergie.

Afin que cette fiche technique soit valide, elle doit comporter obligatoirement ces quatre informations :

- La référence de l’appareil avec le nom du fabricant et du modèle.
- La classe énergétique : la note accordée à la performance énergétique de l’appareil à la suite de son bilan.
- Les caractéristiques techniques : incluant la consommation, l’efficacité et la capacité de l’équipement.
- Le niveau de bruit exprimé en décibels produit lorsque l’appareil est en marche. Cette information est importante afin d’avoir un avis sur son confort d’utilisation.  

Bon à savoir : l’étiquette énergie doit aussi être présente sur les publicités et sur les produits vendus à distance sur internet ou via les ventes par correspondance.

Le classement d’une étiquette énergie 

Les étiquettes énergie possèdent des classes énergétiques notées de A+++ à G et d’un code couleur allant du vert au rouge. Cette classification met la note de A+++ et la couleur verte au niveau le plus performant et la note G et la couleur rouge au point le plus énergivore. Grâce à ce classement, nous pouvons voir d’un simple coup d’œil l’impact énergétique de l’appareil.

Étiquettes énergie

Savez-vous qu’il est possible de faire des économies très importantes en fonction du classement énergétique des appareils ? Par exemple un appareil de la classe A+++ consomme de 20 à 50% d’énergie en moins que ceux classés en A+, selon l’ADEME.

La fiabilité de l’étiquette énergie

différents appareils d’une même catégorie en se basant sur une même fiche. Cependant, il n’est pas impossible qu’un certain écart soit constaté lors de l’utilisation de l’appareil.

En effet, les conditions de réalisation des tests ne sont pas toujours les mêmes que celles de l’utilisation. Lorsque la valeur d’utilisation est rapportée sur l’étiquette, elle se base sur une moyenne d’utilisation. Or, la moyenne peut varier selon l’utilisation réelle de l’appareil au sein des différents foyers.

Chaque fabricant est chargé d’établir l’étiquette de son produit. Aucune vérification des valeurs n’est effectuée à part si celui-ci rencontre un dépôt de plainte concernant le contenu de l’étiquette énergie.

offre d'énergie renouvelable

Les étiquettes énergie destinées aux équipements de la maison

Les étiquettes énergie sont obligatoires pour tous les appareils de froid ménagers (réfrigérateurs, congélateurs), les appareils de lavage (lave-linge, lave-vaisselle), les fours, les climatiseurs, les éclairages (lampes et luminaires), les aspirateurs et les téléviseurs.

- Pour les réfrigérateurs congélateurs et appareils combinés : depuis juillet 2012, les fabricants d’appareils électroménagers ne peuvent fournir que des réfrigérateurs et congélateurs de classe A+, A++ et A+++. La classe A+ désigne aujourd’hui les appareils réfrigérants neufs les moins performants.

- Pour les lave-linge, sèche-linge et appareils combinés : tous les lave-linges ayant une capacité supérieure à 3kg doivent garantir une efficacité de lavage de classe A. C’est pour cela que vous ne retrouverez plus la mention de performance de lavage sur les étiquettes.

Les lave-linges ont souvent droit à une deuxième classification abrégée X/Y/Z :
- X représente alors la classe d'efficacité énergétique décrite ci-dessus.
- Y représente alors la classe d'efficacité de lavage.
- Z représente alors la classe d'efficacité d'essorage.

- Pour les luminaires et les téléviseurs : sur chaque étiquette de luminaires ou de téléviseurs, on retrouve :

- La catégorie d’efficacité énergétique de A à G.
- Le flux lumineux de la lampe exprimé en lumens (émission lumineuse).
- La puissance électrique absorbée par la lampe exprimée en watts (consommation d’électricité).
- La durée de vie moyenne en heures.

Les étiquettes énergie destinées aux appareils de chauffage, d’eau chaude sanitaire et de climatisation

Depuis septembre 2015, les fabricants sont obligés d’apposer une étiquette sur les appareils suivants :

- Les chauffe- eaux avec une puissance ne dépassant pas les 70kW.
- Les ballons de stockage de moins de 500 litres et faisant partie d’une installation de chauffage central.
- Les chaudières, les pompes à chaleur de puissance inférieure à 70kW. Les radiateurs électriques et les chaudières en bois ne sont pas encore concernés par l’obligation d’étiquetage énergétique.

Sur chacune des étiquettes de cette catégorie, nous pouvons retrouver :

- La catégorie d’efficacité énergétique de A à G.
- La consommation électrique en kWh.
- La puissance frigorifique en kW.
- Le type de refroidissement (à eau, à air...).
- Les indicateurs de chauffe (si l'appareil est pourvu d'une fonction de réchauffement).

Les étiquettes environnementales destinées à l’habitat

L’étiquette énergie d’un logement permet d’informer les futurs propriétaires ou locataires sur la performance énergétique de l’habitat. Depuis le 1er janvier 2011, elle est obligatoirement inscrite sur les annonces immobilières.

L’étiquette environnementale destinée aux logements est composée de deux fiches techniques qui permettent de citer les résultats du Diagnostic de Performance Énergétique (DPE). Une étiquette obligatoire pour mettre le logement en vente ou en location. Le DPE comprend ainsi des préconisations techniques et des recommandations pour améliorer la performance du logement.

Les performances d’un logement sont classées selon deux étiquettes environnementales :

- L’étiquette énergie affiche la consommation d’énergie primaire du logement en kWh EP/m².an.
- L’étiquette climat affiche le niveau d’émission de gaz à effet de serre du logement en kg éq/CO2/m².an.

 

La lecture d’une étiquette énergie d’un logement

Les étiquettes énergies des logements utilisent la même méthode de classement que les étiquettes des équipements électroménagers. Les habitations les moins énergivores classées dans les catégories A de couleur verte dépensent moins d’énergie que les habitations classées dans la classe G de couleur rouge.

Les logements passifs ainsi que les maisons Bâtiment de Basse Consommation (BBC) possèdent le label Haute Qualité Environnementale (HQE). Ce label certifie que leur efficacité énergétique n’excède pas les 50kWh/ep/m2/an.

Étiquette logement