informations
Service client
Bonjour ;)
Notre service client, basé au Mans, à Reims et à Amiens est joignable au
(prix d'un appel local, même si vous n'habitez pas dans le coin)
de 9h30 à 19h du lundi au vendredi et de 10h à 18h le samedi.
On espère à très vite ;)
Baisse d'audition sourd ou malentendant ? Appelez nous
Vous préférez parler à une vraie personne ? Nos centres d'appels au Mans, à Reims et à Amiens sont là pour ça
09 77 40 66 66
(prix d'un appel local, même si vous n'habitez pas dans le coin)
Poêle à bois allumé.

Le bois est-il un moyen écologique de se chauffer ?

Que ce soit pour le plaisir d’un feu de bois les nuits d’hiver ou pour la chauffe principale du foyer, le bois reste une énergie domestique très utilisée puisqu’il correspond à 40 % des énergies renouvelables produites en France.

Une question se pose : se chauffer au bois est-il écologique ? C’est la question à laquelle nous répondons dans cet article. 🪵

Poêle à bois allumé.
28 février 2022

Alors, se chauffer au bois c’est écologique ?

Le bois, lorsqu’il brûle, émet des particules polluantes et du dioxyde de carbone qui participent à l’effet de serre et à la pollution de l’air. Le chauffage au bois pollue plus ou moins en fonction de ces différents critères :

  • La façon dont le bois est brûlé
  • Le type (bois dur, mou, etc.),
  • L’appareil utilisé
  • La forme du bois au moment de l’utilisation (granulés, plaquettes, bûches, etc.). Un combustible de qualité sera bien moins nocif qu’un bois de mauvaise qualité. Selon l’ADEME, un appareil récent émet 13 fois moins qu’un appareil à foyer fermé antérieur à 2002 et jusqu’à 30 fois moins qu’un appareil à foyer ouvert.

Voici donc une liste en 5 points de bonnes pratiques à adopter pour vous chauffer au bois tout en évitant de trop polluer :

Utiliser un appareil adapté

Les appareils répondant aux normes environnementales doivent être récents, c’est-à-dire fabriqués après 2002 (comme le sont les appareils labellisés Flamme Verte dans la catégorie 7 étoiles). Flamme Verte est un label créé en 2000 appuyé par l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (l'ADEME). Les appareils possédant ce label ont de hautes performances énergétiques et environnementales, ce sont par exemple des poêles à bois ou granulés, des foyers fermés ou des inserts, ou des chaudières à bois ou granulés.

 

Entretenir son l’équipement

Pour éviter les émissions nocives pour l’environnement, il faut faire nettoyer le conduit de son appareil une à deux fois par an par un professionnel selon le type d’appareil.

 

Utiliser un type de bois adapté

Il ne faut pas utiliser n’importe quel type de bois, privilégiez le bois dur et feuillu tel que le chêne. Le bois doit être fendu, sec et dépourvu d’écorce.

 

Réaliser un allumage par le haut

La façon d’allumer un feu a son importance, il ne faut surtout pas l’allumer d’une façon conventionnelle, c’est-à-dire par le bas. Le meilleur moyen est un allumage par le haut qui diminue par 6 les émissions de particules. Pour procéder à un allumage par le haut il faut inverser les étages, c’est-à-dire commencer par les plus gros morceaux, affiner la taille du bois et finir par l’allume-feu. Il faut aussi mettre le tirage de son foyer au maximum et ne pas boucher les entrées d’air.

 

Le chauffage au bois est polluant seulement lorsqu’il est mal utilisé. Il faut adopter les gestes évoqués ci-dessus et avoir un équipement récent (oubliez donc les cheminées puisqu’elles possèdent un foyer ouvert).

Veillez aussi à utiliser un chauffage adapté à votre espace et à ne pas tourner en sous-régime ou en surrégime. À noter aussi que le bois utilisé pour le chauffage et autres activités ne représente que la moitié de l’accroissement de nos forêts (environ 40 000 hectares par an, donc environ 20 000 hectares pour le bois de chauffage). Se chauffer au bois ne participe donc pas à la déforestation.

offre d'énergie renouvelable

Les différentes façons de se chauffer au bois

On utilise le bois pour se chauffer depuis que nos ancêtres ont découvert le feu (oui ça remonte). Heureusement, depuis cette époque, on ne vit plus dans des grottes et on a découvert beaucoup de façons d’utiliser ce matériau. Nous allons donc vous présenter les différentes façons de se chauffer à l’aide du bois et l’impact que le chauffage au bois a sur notre environnement.

La cheminée

C’est sûrement la première chose à laquelle on pense lorsqu’on parle de chauffage au bois. C’est la France qui a inventé la cheminée et qui l’a exportée dans le monde. Elle est présente depuis le 11ème siècle et est toujours utilisée aujourd’hui.

Le poêle à bois ou à granulés

Il a été breveté à Strasbourg durant le 16ème siècle (cocorico !) seulement c’est aux Américains que l’on doit le poêle à bois moderne. Efficace et moins gourmand en matière première que la cheminée, il est présent dans beaucoup de foyers et s’est encore plus démocratisé ces dernières années grâce aux nombreuses innovations qu’il a connue.

La chaudière à bois ou à granulés

Petite dernière de la famille, a été inventée à la fin du 20ème siècle et s’est depuis peu à peu installée dans nos foyers. Encore plus efficace que le poêle à bois, elle a connu une croissance rapide sur le marché du chauffage au bois.

Le feu de camp, un indémodable des soirées d’été

Évidemment c’est une blague, puisqu’il n’est plus assez démocratisé pour avoir un réel impact sur notre environnement.

Une des sources d’énergie la moins chère du marché

Il est vrai que le bois est l’une des sources d'énergie la moins chère du marché. Selon les calculs de l’ADEME, la bûche de 50 centimètres de long, revient à 3,4 centimes d'euro TTC le kWh, le gaz de ville à 7 centimes, le fioul à 9,9 centimes et l'électricité à 13,3 centimes. Sans oublier le propane à 13,5 centimes le KWh.

Les chauffages à énergies renouvelables en autosuffisance restent cependant la manière la plus économique de se chauffer (sur le long terme, car leur coût d’installation est élevé) puisque ce sont des énergies qui sont présentes de façon illimitée.

Se chauffer aux granulés

Les granulés sont des petits bâtonnets de bois composés de copeaux et de sciure compressés qui peuvent alimenter un poêle ou une chaudière adaptée à ce type de combustible.

Les granulés sont de plus en plus utilisés dans le domaine du chauffage domestique. Cette méthode a un meilleur rendement et émet encore moins de dioxyde de carbone que le chauffage au bois. Au niveau du rendement (le rapport entre l'énergie produite et l'énergie consommée), un foyer fermé ou un poêle à bois est à 75%, un poêle à granulés est à 80% et une chaudière à granulés à 90%.

Pour les émissions de dioxyde de carbone, un poêle ou une chaudière à granulés émet 300g par Giga Joule (1 Giga Joule = 1 000 000 000 de Joules) contre 2500g pour un poêle à bûche ou un insert et 1000g pour une chaudière à bûche. Dans tous les cas les poêles et chaudières à granulés sont bien plus performants.

Recevez notre sélection d'articles autour de la transition écologique

Laissez-nous votre adresse email pour recevoir toutes nos astuces pour un futur plus vert. 🌱🌍 

Ce qu’il faut retenir sur le chauffage au bois

Petit récapitulatif de ce qu’il faut faire pour se chauffer au bois de manière écologique.

Premièrement, il faut utiliser un appareil récent. Il ne faut pas oublier de faire nettoyer son appareil une à deux fois par an selon les besoins pour éviter des émissions inutiles. Pour le combustible, veillez à ce que le bois utilisé soit un bois dur et feuillu, qu’il soit sec, fendu et sans écorce. Enfin, vous devez allumer votre feu par le haut.

 

Voilà, vous avez maintenant toutes les cartes en main pour vous chauffer au bois sans abîmer note belle planète. Si vous adoptez toutes ses bonnes pratiques, vous pourrez profiter d’un bon feu cet hiver tout en étant vert. 😉

On espère que cet article vous a aidé et qu’il a répondu à toutes vos questions. ekWateur, votre fournisseur d’énergie verte vous propose du bois de chauffage 100 % renouvelable, allez donc jeter un coup d’œil 👀 à nos offres, cela ne vous engage à rien !

Sources

https://librairie.ademe.fr/cadic/805/avis-ademe-chauffage-domestique-bois-2019.pdf

https://www.ademe.fr/content/bilan-environnemental-differents-modes-chauffage-domestique

https://agriculture.gouv.fr/foret-bois