Vous préférez parler à une vraie personne ? Nos centres d'appels au Mans, à Reims et à Amiens sont là pour ça
09 77 40 66 66
(prix d'un appel local, même si vous n'habitez pas dans le coin)

Comment bien régler la température de son chauffe-eau ?

Bien programmé, le chauffe-eau permet d’allier confort et économies d’énergie. En plus de vous éviter des douches froides (brrrrr… 🥶), un bon réglage est indispensable pour prévenir certains problèmes de santé. Mais alors, quelle est la bonne température pour le chauffe-eau ? Comment bien paramétrer votre ballon d’eau chaude ?

6 août 2020

Quelle est la température idéale du chauffe-eau ?

Aussi étonnant que cela puisse paraître, en France, la température optimale pour la production d’eau chaude sanitaire (ECS) est inscrite dans la loi. En vertu de l’arrêté du 30 novembre 2005, la température de votre ballon d’eau-chaude doit être réglée entre 50° et 60° Celsius pour les dispositifs de moins de 400 litres et entre 55°C et 60°C si le « volume total des équipements de stockage est supérieur ou égal à 400 litres ».

La loi précise que cela n’est pas obligatoire si l’eau est « portée à une température suffisante au moins une fois par 24 heures »,
à savoir :

  • à 70°C ou plus pendant minimum 2 minutes
  • à 65°C pendant 4 minutes
  • à 60°C pendant 60 minutes

Dans tous les cas, il faudra faire attention à ce qu’elle n’atteigne pas plus de 50°C au robinet dans la salle de bain et 60° au robinet dans les autres pièces. Pour cela, si ce n’est pas déjà fait, vous pouvez installer un régulateur thermostatique juste après le ballon. Il fera arriver l’eau à 45° au robinet sans altérer la température à l’intérieur du réservoir du cumulus. 

Mais alors, pourquoi une loi sur la température de l’eau ? Vous vous en doutez bien, il est peu probable que la police sonne chez vous pour regarder les réglages de votre chauffe-eau.  Cela étant, il y a bel et bien une raison qui a poussé les autorités publiques à se saisir du sujet. 

Cette réglementation vise à prévenir différents risques sanitaires, notamment les maladies infectieuses et les brûlures. Et oui, un mauvais réglage du chauffe-eau peut entraîner des effets indésirables sur la santé. Regardons cela de plus près.  

 

Température chauffe-eau trop basse : les risques de légionellose

A une température trop faible, vous risquez une prolifération de bactéries infectieuses, notamment de la légionelle. Cette bactérie peut provoquer une maladie pulmonaire grave : une sorte de pneumonie appelée « légionellose ».

En effet, les bacilles de légionelles se développent dans les eaux stagnantes dont la « température est comprise entre 25 et 45 °C » selon le Ministère des Solidarités et de la Santé. Pour éviter leur multiplication dans les réseaux de distribution d’eau, il est donc primordial de régler son chauffe-eau sur une température supérieure à 50°. 

 

Température chauffe-eau trop haute : brûlures et surconsommation énergétique 

A l’inverse, une température d’eau trop haute engendre des brûlures, notamment lors de la douche. Chez ekWateur, même si on aime beaucoup l’humour, on ne plaisante pas avec la santé ! C’est pourquoi, nous vous recommandons de toujours suivre les indications légales et de régler votre chauffe-eau à 60° maximum

Pas la peine d’aller plus haut ! Outre l’aspect santé (le plus important), ce n’est ni écologique, ni économique. Logique ! Plus la température de consigne du chauffe-eau est élevée, plus vous aurez besoin d’énergie pour l’atteindre. Et une fois atteinte, pour ne pas vous brûler, vous aurez tendance à utiliser plus d’eau froide pour la tiédir. Résultat ? Vous dépenserez plus d’eau et plus d’électricité. 

Sur le long terme, vous éviterez aussi l’apparition de tartre et prolongerez la durée de vie de votre équipement. Cela fait réfléchir quand on sait que le prix d’un ballon d’eau chaude oscille entre 500 et 1500 € (et ce, sans compter la pose ! 🔧). 

chauffe-eau sur un fond bleu/violet

Régler la température du chauffe-eau : comment faire ? 

Vous l’aurez compris la température idéale de l’eau chaude se situe entre 50° et 60°. Pour cela, il faut donc bien régler votre appareil. La manière de paramétrer le thermostat diffère selon l’équipement dont vous disposez.

 

Régler la température d’un ballon électrique 

Avant de vous lancer dans des réglages, commencez par couper l’alimentation. Ensuite, il vous faudra repérer le thermostat du chauffe-eau. En général, il se situe sous la cuve, le réservoir. Il peut prendre la forme : 

  • D’une molette graduée indiquant directement les températures. C’est le cas le plus simple car vous n’avez qu’à tourner la molette sur le température désirée.
  • D’une molette graduée de 1 à 5. A ce moment-là, reportez-vous à la notice du chauffe-eau pour savoir où placer le curseur. Si vous l’avez égarée, ne vous inquiétez pas. Optez pour la position 3 ou 4. Puis, prenez la température au robinet, une fois le chauffe-eau mis en marche. Il suffit de placer un thermomètre sous l’eau. Si c’est trop froid, il faudra relever le curseur, si c’est trop chaud, il faudra le baisser un peu. 
  • D’une molette indiquant + et -. Imprécises, ces molettes sont les plus compliquées à régler. Pour ne pas travailler « à l’aveugle », mesurez d’abord la température de l’eau au robinet. En fonction du chiffre, il faudra adapter les réglages. Insérez votre tournevis dans la fente prévue, puis tournez le vers le + ou le – selon vos besoins. 

Et si je n’atteignais pas la température désirée ? Il faudra recommencer les réglages. Si malgré cela, l’eau chauffe toujours trop peu ou trop fort, il peut s’agir d’un dysfonctionnement du chauffe-eau (fuite, problème sur la résistance, etc.). Pour le dépannage, prenez contact avec un chauffagiste. 

 

Régler la température d’un chauffe-eau thermodynamique

Plus moderne, le chauffe-eau thermodynamique est un ballon d’eau chaude sur lequel on a greffé une pompe à chaleur aérothermique. Il utilise les calories présentes dans l’air et les transforme en chaleur pour produire de l’eau chaude dans le réservoir. 

Ces modèles sont équipés d’un écran numérique vous permettant d’en régler facilement la température. Ils sont donc très simples à programmer. Et en cas de doute, vous pouvez toujours vous reporter au manuel d’utilisation. 

Recevez notre sélection d'articles autour de la transition écologique

Laissez-nous votre adresse email pour recevoir toutes nos astuces pour un futur plus vert. 🌱🌍 

Économies d’énergie et ballon d’eau chaude

On l’a dit, régler votre appareil à la juste température vous permet d’éviter les surconsommations électriques. Mais pour faire davantage d’économies d’énergie, il faut aussi le faire fonctionner au bon moment. Regardons comment faire. 

 

Programmer le chauffe-eau en heures creuses

Selon l’ADEME, la production d’eau chaude sanitaire correspond à 12% de la facture d’électricité des ménages. Cela dit, il est possible de faire diminuer ce chiffre. 

Afin de réduire la facture d’énergie, le mieux reste de faire fonctionner son chauffe-eau en heures creuses. Ainsi, vous ferez des économies, sans perdre en confort. Intéressant, non ?  😉

 

Couper le chauffe-eau en vacances 

Lors des périodes d’absences, pour éviter les gaspillages énergétiques, vous pouvez parfaitement éteindre votre chauffe-eau. Il faudra placer l’interrupteur sur 0. Un jeu d’enfant ! 

Et le risque de légionellose dans tout ça ? Vous avez raison les bactéries ne prennent pas de congés. C’est pourquoi, à votre retour, il faudra rallumer votre chauffe-eau et porter la température pendant au moins une heure à 60 degrés ou quelques minutes à 70°. Ensuite, vous devrez la redescendre aux alentours de 55°. 

Pendant ce court laps de temps, impossible de prendre une douche. C’est la seule petite contrainte. Mais, pourquoi ne pas en profiter pour défaire votre valise ou trier vos photos de vacances ? 

 

En programmant bien votre chauffe-eau, vous évitez les déperditions d’énergie. C’est bon pour la planète et c’est économique ! Pour aller encore plus loin dans les « économies vertes », vous pouvez aussi changer de fournisseur d’électricité. Chez ekWateur, on vous propose de l’électricité renouvelable à petits prix. Qu’en dites-vous ? 😉