Logo Ekwateur
Thermostat obligatoire
Thermostat obligatoire

Thermostat obligatoire en 2025 dans tous les logements : info ou intox

Sera obligatoire, sera pas obligatoire ? Le thermostat connecté, déjà adopté par de nombreux-se-s Français-e-s, pourrait bien s’imposer dans davantage de foyers d’ici peu. C’est en tout cas l’idée relayée par de nombreux articles, çà et là. Alors pour couper court aux rumeurs et aux éventuelles inquiétudes, on fait le point sur la question du thermostat obligatoire d’ici à 2025. Vrai ou faux, bien ou pas bien ? On vous dit tout !


Le thermostat obligatoire en 2025 : vrai ou faux ?

Ça ne vous dira peut-être rien et surtout, il vous faudra un peu de souffle pour parvenir à énoncer jusqu’au bout l’intitulé de ce texte de loi, cependant, si vous souhaitez répondre à cette brûlante question, il vous faudra bien vous référer au… 🥁… « Décret n° 2023-444 du 7 juin 2023 relatif aux systèmes de régulation de la température des systèmes de chauffage et de refroidissement et au calorifugeage des réseaux de distribution de chaleur et de froid ». Eh oui, tout ça. 

Alors, que nous dit celui-ci ? En substance, cette mesure de sobriété énergétique vise à aider chaque foyer à réaliser des économies d'énergie. Comment, me direz-vous ? En fixant l’obligation d’installer « un système de régulation automatique de la température de chauffage par pièce, selon un pas minimum horaire ». Autrement dit, un dispositif de programmation de son chauffage. Encore autrement dit : un thermostat connecté !

En réalité, rien de (trop) nouveau sous le soleil, puisque la réglementation prévoit déjà, depuis 2018, l'installation obligatoire d'un thermostat lors de la pose d'une chaudière neuve. Cette fois-ci, le décret, qui entrera en vigueur le 1ᵉʳ janvier 2027, vient renforcer les dispositions légales déjà en vigueur, en élargissant cette obligation aux installations anciennes. Pour résumer, oui, le thermostat sera bien obligatoire d’ici à 2027. Et pas 2025, comme cela a déjà été mentionné çà et là ! 

Et d’ailleurs, d’où vient cette rumeur qui amène cette future obligation à l’année 2025 ?


Pour le savoir, il faut cette fois-ci se pencher du côté du Plan de sobriété énergétique, publié en octobre 2022, en plein cœur de la crise énergétique. Objectif de ce document : répertorier l’ensemble des mesures nécessaires pour réaliser des économies d’énergie. Le document rappelle,  ainsi qu’en France, « les programmateurs de chaudière intelligents sont obligatoires pour les installations de chaudières depuis 2018 (de l’ordre de 600000 logements par an) et lors de l’installation de compteurs ». Il est également précisé que « l’obligation d’installer un programmateur de chaudière d’ici 2025 dans tous les nouveaux bâtiments résidentiels sera étendue à tous les bâtiments (tertiaires ou résidentiels existants) ». C’est toutefois au décret de 2023 qu’il convient de se référer !

A lire aussi

Aide thermostat connecté : ce que prévoit le plan Thermostat du gouvernement

Pourquoi le thermostat sera-t-il obligatoire en 2027 ?

Si l’obligation à venir des thermostats programmables vous fait déjà grincer des dents, sachez cependant qu’ils présentent leur lot d’avantages ! Ces petits ustensiles permettent notamment de : 

  • Réaliser des économies d'énergie : le premier et principal avantage de ces dispositifs réside dans leur capacité à vous faire économiser côté énergie ! Vous pouvez par exemple définir des horaires précis pour le chauffage et la climatisation, ce qui vous évite de chauffer ou de refroidir la maison lorsqu'elle est inoccupée et réduit les coûts. Grâce à un thermostat programmable, vous pouvez réaliser jusqu’à 15 % d’économies d’énergie1. Ça fait du bien au porte-monnaie et aussi à la planète 😉 ! 
  • Améliorer votre confort : en programmant le thermostat pour qu'il atteigne la température idéale avant votre retour à la maison, vous pouvez rentrer dans une maison déjà confortable, à une température idéale.
  • Personnaliser votre programmation : les thermostats programmables permettent de définir vos températures à l’avance, en fonction des jours de la semaine, des week-ends, etc. Une excellente façon de s’adapter aux horaires variés des occupants du logement.
  • Contrôler vos températures à distance : les modèles connectés permettent, via des applications mobiles, de contrôler la température à distance. Une option qui garantit une température au poil avant d'arriver chez soi. Ces dispositifs peuvent également s'intégrer aux systèmes de maison intelligente et fonctionner avec d'autres appareils comme les assistants vocaux.
  • Réduire l'usure de vos appareils : en réduisant la charge sur le système de chauffage et de climatisation pendant les périodes creuses, les thermostats connectés peuvent contribuer à prolonger la durée de vie de l'équipement.

Avec des coûts relativement bas et des économies potentielles sur les factures d’énergie, un thermostat programmable et/ou connecté peut se rentabiliser rapidement. Par ailleurs, comme le rappelle le Plan de sobriété du gouvernement, « plusieurs entreprises se sont engagées à bloquer les prix des articles essentiels pour faire des économies d’énergie ». Parmi ces produits, on compte différents modèles de thermostats. Il vous suffit donc de partir à la pêche aux infos avant d’investir dans un nouvel équipement, afin de trouver le moins cher. Sinon, vous pouvez  aussi faire confiance à Ekwateur et son thermostat connecté pour les radiateurs électriques. Vous rejoindrez ainsi les plus de 200 000 foyers déjà équipés !

Un thermostat connecté blanc pour piloter ses radiateurs à distance

Thermostat connecté électricité

Diminuez durablement votre empreinte carbone et vos factures avec notre thermostat connecté aux super pouvoirs !

Offert

Thermostat obligatoire : qui est concerné ?

D’après le fameux Décret n° 2023-444 du 7 juin 2023, l’ensemble des bâtiments sont concernés par l'obligation d'être équipé d'un thermostat à compter du 1ᵉʳ janvier 2027 et ce qu’ils soient neufs ou anciens. Sont donc concernés : 

  • Les bâtiments tertiaires comme les logements résidentiels ; 
  • Les logements individuels ou copropriétés (y compris les copropriétés anciennes, avec un chauffage collectif) ; 
  • Les bâtiments neufs (d’ores et déjà soumis à l’obligation, dans le cadre des réglementations en vigueur dans la construction, à savoir la RE 2020), comme les bâtiments anciens. 


Existe-t-il des exceptions à cette obligation ? Oui ! Le décret précise que « les dispositions de cet article ne sont pas applicables si le générateur de chaleur du système de chauffage est un appareil indépendant de chauffage pour lequel l'alimentation en combustible n'est pas automatisée ». Autrement dit, il peut par exemple s’agir de poêles à bûches. Enfin, « les obligations mentionnées [...] ne s'imposent aux bâtiments [...] que lorsqu'elles sont techniquement ou économiquement réalisables ».

Thermostat obligatoire : pour quel modèle opter ?

Vous l’aurez peut-être compris : tous les thermostats ne répondent pas à l’obligation susmentionnée. Aussi, avant de vous lancer, il convient de veiller à ne pas vous tromper de modèle, au risque de tomber à côté de la plaque. Lorsqu’on parle de thermostat programmable, on ne parle évidemment pas de robinet thermostatique. De même, les thermostats dont la gradation n’est que de 1, 2, 3, 4… sont à bannir. On le rappelle, il faudra donc opter pour : 

  • Un thermostat programmable, qui permet de contrôler la température d'un système de chauffage ou de climatisation de manière automatique, en fonction d'un programme prédéfini. Les utilisateurs peuvent définir des plages horaires pour augmenter ou réduire la température, en fonction de leur emploi du temps. Par exemple, la température peut être réduite lorsque la maison est vide et augmenter avant le retour des occupants. Il peut aussi ajuster automatiquement la température pour optimiser l'efficacité énergétique, permettant des économies en réduisant les périodes de chauffage ou de refroidissement inutiles. Certains thermostats programmables offrent des modes spécifiques, comme un mode vacances (baisse de la température pendant une longue absence) ou un mode économique. Les modèles plus avancés permettent quant à eux de programmer chaque jour de la semaine différemment, en tenant compte des variations des routines. Les thermostats programmables modernes peuvent être compatibles avec les systèmes de chauffage classiques (chaudières, radiateurs électriques, etc.) ou plus avancés (pompes à chaleur, planchers chauffants).
  • Un thermostat connecté, qui peut être contrôlé à distance et possède des fonctionnalités sophistiquées, à commencer évidemment par le contrôle à distance. En effet, il peut être contrôlé via une application mobile ou un site web, ce qui permet aux utilisateurs de régler la température à distance, où qu'ils soient. De nombreux thermostats connectés sont compatibles avec les assistants vocaux. Les utilisateurs peuvent aussi consulter des rapports détaillés sur leur consommation d'énergie, afin d’identifier des moyens d'améliorer leur efficacité énergétique.
  • Un thermostat intelligent, qui comme son homologue connecté peut être contrôlé à distance. Petite différence cependant, puisqu’il fait appel à des algorithmes d'apprentissage pour créer un programme qui s'adapte aux habitudes de vie des occupants. Il peut également détecter la présence des occupants à travers des capteurs de mouvement ou la localisation du smartphone, et ajuste automatiquement la température lorsque la maison est vide. Certains modèles peuvent intégrer des capteurs supplémentaires dans différentes pièces pour. Enfin, grâce aux données météorologiques et d'autres informations, ce type de dispositif peut ajuster la température de manière proactive et là encore, participer à réduire les coûts énergétiques.

Voilà, vous disposez désormais de toutes les informations nécessaires pour vous préparer au mieux à la future obligation d’installation du thermostat programmable à l’horizon 2025 !

Sources

¹https://agirpourlatransition.ademe.fr/particuliers/maison/economies-denergie-deau/reduire-facture-chauffage-thermostat-programmable

Nos derniers articles de la catégorie

Voir plus d'articles