Vous préférez parler à une vraie personne ? Nos centres d'appels au Mans, à Reims et à Amiens sont là pour ça
09 77 40 66 66
(prix d'un appel local, même si vous n'habitez pas dans le coin)

Agrivoltaïsme : principes et avantages de l’utilisation des panneaux solaires pour l’agriculture

L’agrivoltaïsme est une technique qui associe l’exploitation de cultures agricoles et la production d’électricité grâce à des panneaux solaires.

Les projets de ce type se multiplient en France ces dernières années avec une opportunité : concilier les enjeux de l’agriculture et du développement durable, grâce aux énergies renouvelables. Pour tout comprendre sur l’agrivoltaïsme, lisez bien attentivement la suite car nous allons cultiver votre connaissance de l’agrivoltaïsme 😉.

Qu’est-ce que l’agrivoltaïsme ?

La proposition d’une cohabitation entre panneaux solaires et production agricole a été proposée pour la première fois en 1981. L’objectif initial était la recherche d’une solution visant à mettre fin à la compétition pour l’usage des terres cultivables entre production d’électricité et production agricole.

En 2011, le terme d’agrivoltaïsme est officiellement apparu dans une première publication. Depuis, les projets se multiplient en Europe et dans le monde notamment en Asie (Chine, Japon, Corée du Sud, etc.)

Principes de l’agrivoltaisme

L’agrovoltaïsme consiste à protéger certaines cultures agricoles des aléas du climat grâce à l’installation de panneaux solaires. Cette technique est particulièrement adaptée pour certaines cultures de fruits comme les vignes, qui sont grandement impactées par les variations brutales du climat ces dernières années.

Le principe de l’agrivoltaisme est notamment de valoriser l’excès d’intensité lumineuse, qui n’est pas utile pour la photosynthèse, pour de la production d’électricité photovoltaïque.

Exemples d’installations agrivoltaïques

Les serres agricoles, équipées de panneaux solaires sur leur structure, sont considérées comme des systèmes d’agrovoltaïsme.

Les installations en plein champ sont le plus souvent sous la forme d’ombrières solaires. Avec les progrès technologiques, il est même possible de moduler l’ombrage au sol en fonction de différents paramètres comme l’humidité, la température et la lumière. Des installations mobiles permettent ainsi de donner la priorité aux besoins physiologiques des cultures.

On n’arrête pas le progrès grâce à l’intelligence artificielle ! 😉

Elle joue également un rôle vital en termes de protection de la plante en cas de phénomène climatique extrême. 

Une labellisation attendue

L’INRAE (Institut National de Recherche pour l’Agriculture, l’alimentation et l’Environnement) assure un suivi scientifique afin de mesurer le gain environnemental sur les parcelles équipées de panneaux solaires. Pour ce faire, un suivi de l’évolution de parcelles témoin (sans installation solaire) et de parcelles équipées de panneaux solaires est mis en place. L’objectif est de pouvoir labelliser le dispositif agrivoltaïque.

offre d'énergie renouvelable

Illustration d'un champ couvert de panneaux solaires photovoltaïques qui représente l'agrovoltaïsme

Quels sont les avantages de l’agrivoltaïsme ?

L’agrivoltaïsme est une opportunité pour les agriculteurs et les exploitations agricoles avec 5 avantages principaux :

  • Protection contre les aléas climatiques
  • Amélioration des rendements agricoles
  • Développement des énergies renouvelables
  • Revenus complémentaires
  • Valorisation des terres agricoles

Une protection des aléas climatiques

L’agrovolatïsme est avant tout un rempart face au changement climatique. Chaque année, on ne compte plus le nombre de vignes abîmées par des orages de grêle ou par des chaleurs extrêmes. Cela a des conséquences dramatiques avec souvent d’immenses pertes de revenus pour les agriculteurs.

De plus en plus d’agriculteurs font ainsi le choix de cultiver certains fruits, des herbes aromatiques ou encore des fleurs sous des panneaux solaires. Ils jouent alors le rôle d’un parasol au-dessus d’une culture et il est tout à fait possible d’y accrocher des filets anti-grêle.

Un meilleur rendement pour les cultures

L’installation de panneaux solaires permet la diminution du phénomène d’évapotranspiration des cultures, ce qui diminue leurs besoins en eau. La teneur aromatique des fruits s’en trouve améliorée (les fruits sont meilleurs 😉 ) et cela est source d’économies sur la ressource en eau.

 

Une contribution au développement des énergies renouvelables

La mise en place de ce type de projet contribue au développement des énergies renouvelables en France. C’est un enjeu essentiel afin de répondre aux objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre et de lutter contre le réchauffement climatique.

L’agrivoltaïsme représente aujourd’hui 13% de la production d’énergie solaire en France. Le potentiel de développement de ce type de projet est important et cela peut faire des envieux-ses dans les personnes ayant une conscience écologique (soyons optimistes 😉 ).


Vente de la production d’électricité des panneaux solaires

L’électricité produite par les panneaux solaires peut être valorisée par les agriculteurs. C’est donc une source de revenus complémentaires pour eux.

Valoriser les terres agricoles sans les sacrifier

Les terres agricoles doivent avant tout servir à nourrir la planète pour faire face à une croissance démographique.

Grâce aux projets d’agrivoltaïsme, on ne met pas uniquement à profit des surfaces foncières de terres arables pour l’installation des panneaux solaires. Cette technique permet également de préserver et de valoriser les parcelles agricoles. Une bonne manière de lutter contre la diminution des surfaces cultivables.

Et dans les zones de déprises agricoles, c’est-à-dire là où les agriculteurs ont du mal à se maintenir, l’agrivoltaïsme peut être une opportunité pour conserver une activité agricole.

L’agrivoltaïsme est donc une technique qui permet de produire de l’énergie solaire tout en améliorant le rendement d’une exploitation agricole. Même si cela n’est pas adapté à tous les types de cultures agricoles, cela offre un potentiel intéressant pour le développement des énergies renouvelables en France tout en étant un outil de protection des cultures.