Vous préférez parler à une vraie personne ? Notre centre d’appel du Mans est là pour ça
09 77 40 66 66
(prix d’un appel local, même si vous habitez loin du Mans)

Pourquoi n’a-t-on pas enterré le réseau électrique français ?

Avec les intempéries qui se font de plus en plus récurrentes et parfois violentes avec chaque fois de nombreux foyers privés d’électricité et ce, même pendant plusieurs jours, la question de l’enfouissement du réseau est légitime. Alors, pourquoi n’est-ce pas déjà fait ? On vous explique (sans pour autant vous enterrer sous une tonne d’informations 😉)

13 mars 2020

Le réseau électrique français : un réseau haute tension très aérien comparé à ses voisins

Le France est effectivement en retard par rapport aux pays voisins. En effet, l’Allemagne voit 75 à 80% de son réseau enterré. Au Bénélux, la quasi-totalité du réseau est sous terre alors que la France se retrouve avec seulement 41% de son réseau enfoui sous terre. Lors des intempéries nous savons que les lignes aériennes souffrent bien plus que les lignes souterraines. Nous l’avons vu encore une fois avec la tempête de ce début d’année 2020 privant pas moins de 130 000 foyers d’électricité. Bien que l’électricité ait pu être rapidement rétablie chez la majorité des particuliers, les travaux de réparation restent toujours onéreux. Alors, pourquoi ne pas enterrer tout simplement le réseau ?

offre d'énergie renouvelable

Des lignes à très haute tension

Une question de budget

Le premier argument mis en avant est le coût que cela demanderait. En effet, une restructuration complète du réseau électrique pour l’enterrer nécessiterait un budget de 100 milliards d’euros selon Enedis. En effet, vous avez surement constaté que les lignes à haute tension étaient assez éloignées les unes des autres pour le bon fonctionnement du réseau. Aussi, elles ne peuvent pas être enterrées dans la même gaine. Il faudrait donc les enterrer séparément ce qui est d’autant plus onéreux. Impossible de faire passer une telle somme sans une augmentation visible de la facture du consommateur à l’arrivée. De plus, Enedis ajoute qu’il est compliqué de se comparer à nos voisins car nos habitations sont beaucoup plus diffuses et espacées les unes des autres et donc parfois difficiles d’accès pour un réseau entièrement souterrain.

Néanmoins, après la tempête de 1999 l’option de la sécurisation de réseau a été choisie. Les pylônes sont consolidés afin de devenir plus résistants aux vents violents et autres intempéries. Ceux qui ne peuvent pas être consolidés sont remplacés. Ces travaux ont pris fin en 2017.

Les investissements d’EDF en baisse pendant une dizaine d’années

Si durant les années 1990 les investissements sur le réseau électrique atteignaient 2,5 milliards d’euros par an, en 2009 ils ne dépassent plus la barre des 1,5 milliards d’euros. Le réseau s'est donc trouvé moins entretenu et l’enfouissement a peu progressé durant les années 2000. Cependant, après la tempête de 2009, les investissements sont repartis à la hausse et le réseau a commencé à être restauré, consolidé et chouchouté de nouveau. Néanmoins, il faut maintenant rattraper le retard accumulé durant les dix années de baisse et cela prend un peu de temps.

Un objectif d’enfouissement du réseau électrique bien présent

Même si l’enfouissement total du réseau électrique français n’est pas envisagé pour le moment car compliqué à mettre en place, les nouvelles lignes construites sont, elles, très majoritairement enterrées. On recense 83% des nouvelles lignes à haute tension souterraines, 97% pour les nouvelles lignes à moyenne tension et enfin 76% pour les lignes à basse tension.

De plus, pour les lignes existante, l’enfouissement progresse petit à petit mais Enedis indique qu’il faudra tout de même attendre environ 55 ans pour voir le réseau électrique français entièrement souterrain et ajoute que l’enfouissement du réseau a aussi ses faiblesses comme le fait que les lignes enfouies pouvaient être inondées. Ce fût d’ailleurs le cas lors de la tempête Xynthia fin 2010.

À ce jour, aucunes des options n’est idéale et ne protège le réseau électrique français à 100% et que l’énergie soit renouvelable ou non, elle passe par le même réseau 😊. Et si vous voulez participer à la pérennité du réseau électrique vous pouvez aussi vous tourner vers l’effacement.