Vous préférez parler à une vraie personne ? Nos centres d'appels au Mans, à Reims et à Amiens sont là pour ça
09 77 40 66 66
(prix d'un appel local, même si vous n'habitez pas dans le coin)

Enfant et électricité : quelles mesures de sécurité mettre en place dans la maison ?

Les enfants et l’électricité c’est toujours délicat et il faut être très attentif. Mettre ses doigts dans les deux trous qui forment la prise est toujours un des jeux préférés des enfants en bas âge. Et comme on ne peut pas toujours avoir nos yeux fixés sur eux, on vous explique comment rendre votre quotidien plus serein via à vis des risques électriques.

7 avril 2020

Votre enfant grandit, les lieux à risques électriques changent également

En fonction de l’âge de votre enfant, les pièces représentant un risque électrique changent aussi.

Entre 0 et 2 ans les dangers les plus élevés se trouvent dans la chambre de l’enfant et dans la salle de bain. Il est donc important d’effectuer des petits ajustements afin que l’enfant rencontre plus de difficultés à se retrouver en contact avec l’électricité. Concernant la salle de bain, il est impératif qu’il/elle soit toujours sous la surveillance d’un adulte lorsqu’il s’y trouve.

Ensuite, de 2 à 14 ans, le salon et la cuisine représentent les deux nouveaux terrains d’expérimentations de l’enfants et donc, de risques électriques. Par ailleurs, il est préférable d’éviter de manipuler des appareils électriques à proximité d’eau devant vos enfants. Défendez-leur également de le faire.

Enfin, à partir de 14 ans ce sont l’extérieur et le sous-sol qui deviennent des lieux de danger supplémentaires. Pour les prises situées en extérieur, pensez bien à les couvrir avec un clapet étanche afin d’éviter les rencontres fortuites entre l’eau, l’électricité et vos enfants/adolescents.

Par ailleurs, si vous possédez des animaux domestiques, évitez de les laisser seuls dans la chambre de votre enfant (y compris les petits animaux en cage) ils pourraient détériorer les fils électriques et les rendre ainsi plus dangereux car moins protégés.

Un bébé avec une prise électrique dans la bouche

Préparer le terrain électrique avant l’arrivée de l’enfant

Vous l’aurez compris, toutes les pièces de la maison peuvent représenter un danger. C’est pourquoi il existe plusieurs façons de se protéger des accidents électriques :

L’interrupteur à horaire programmable :

Celui-ci vous permettra de couper le courant des circuits spécifiques à des moments précis de la journée ou de la nuit. Ainsi, lorsque vous n’êtes pas présent.e, vous pouvez utiliser cet interrupteur afin que l’enfant ne se blesse pas.

Pensez à mettre des plaques murales de protection :

Vos prises ne sont pas protégées par des caches ? Bien que les nouvelles normes rendent les prises de moins en moins dangereuses, mieux vaut être sûr.e en posant des plaques murales pour barrer l’accès aux prises. Les différents modèles sont facilement ouvrables par les adultes (l’idée n’est pas de vous faire passer 2h à tenter d’ouvrir la plaque pour une simple recharge de téléphone) mais très difficilement ouvrables pour les enfants. Certains modèles peuvent même être intégrés sur un bureau, un plan de travail et même sur le sol.

Un bébé qui essaye de mettre ses doigts dans une prise

Le disjoncteur différentiel :

Essentiel dans les circuits qui aliment cuisine et salle de bain, ils sont de plus en plus souvent intégrés de façon automatique au disjoncteur. Ceux-ci sont très pratiques car ils coupent l’alimentation électrique à la moindre fuite de courant détectée.

Pensez à placer une ampoule sur chaque luminaire :

En priorité ceux qui sont à portée des enfants. Qu’elle fonctionne ou non, la présence d’une ampoule empêchera, de fait, tout contact avec un conducteur.

Coupez l’alimentation générale :

Ayez le réflexe d’apprendre rapidement à vos enfants comment couper l’alimentation générale afin qu’eux aussi prennent le réflexe de le faire avant toute intervention sur un appareil électrique (le changement d’une ampoule par exemple).

offre d'énergie renouvelable

Les gestes de la vie quotidienne pour réduire les risques électriques

Outre la sécurité que l’on peut mettre en place en amont avant l’arrivée de l’enfant, il existe aussi des gestes de la vie quotidienne qui permettent également de rester plus serein.e face aux risques électriques.

Bannissez les multiprises :

Bien souvent nous avons plusieurs multiprises dans la même pièce (parce que, il faut le dire, elles nous simplifient bien la vie). L’ennui c’est que les multiprises sont au sol, et que le sol, c’est le terrain de jeu des enfants… Vous l’aurez compris, les multiprises peuvent (beaucoup) trop facilement se retrouver entre les mains de vos enfants.

Évitez d’utiliser des rallonges :

Les rallonges peuvent être dangereuses dans la chambre de votre enfant. En effet, ils/elles pourraient chercher à les attraper et à vouloir les mettre dans leur bouche. Et si par malheur, le fil est un peu dénudé, cela peut s’avérer vraiment dangereux…

Raccourcissez les cordons :

Ces fils que l’on a partout dans notre logement, parfois trop longs, trainant par terre. Et ces fils peuvent être traîtres s’ils s’enroulent autour du pied de votre bambin et le/la font trébucher. C’est pourquoi il vaut mieux les raccourcir ou alors les ranger de façon qu’ils ne puissent faire de mal à personne.

Utilisez des veilleuses :

La veilleuse est bien plus utile qu’elle en a l’air. Elle permet à votre enfant de s’endormir sans craindre le monstre qui vit sous son lit et permet également d’éclairer le chemin lorsqu’il/elle veut se lever la nuit pour faire pipi. S’il y a de la lumière, il/elle n’aura pas besoin de chercher à allumer une lampe et ainsi éviter qu’il/elle mette les mains au mauvais endroit.

Faites vérifier les dispositifs qui vous paraissent suspects :

L’un de vos appareil ou interrupteur chauffe beaucoup ? Dans ce cas, n’attendez pas et faites venir un professionnel. Ce dernier sera capable de localiser le problème et de le réparer rapidement avant tout accident.

Recevez notre sélection d'articles autour de la transition écologique

Laissez-nous votre adresse email pour recevoir toutes nos astuces pour un futur plus vert. 🌱🌍 

Comment faire si malgré toutes ces précautions l’accident arrive quand même ?

Même avec toute la sécurité imaginable, le risque ne pourra jamais être réduit à néant. C’est pourquoi il est aussi important de savoir comment réagir en cas d’accident :

Coupez immédiatement le courant :

Il faut y penser avant même de secourir son enfant. Car, si ce dernier a les doigts dans une prise, lorsque vous allez vouloir le déplacer, il servira de conducteur et le courant passera à travers lui pour vous atteindre. Sans courant, vous pourrez, sans aucun problème, le déplacer.

Vous ne parvenez pas à couper le courant ? Alors, saisissez votre enfant avec un matériau non conducteur ou isolant (comme des gants en caoutchouc par exemple).

 

Prévenez les secours

 

Une fois que votre enfant est en sécurité, prévenez immédiatement les secours, car son état peut nécessiter une intervention rapide. Vous pouvez contacter le SAMU (15) ou les pompiers (18 ou 112). À l’arrivée des secours, expliquez-leur calmement la situation afin qu’ils puissent agir dans les meilleurs délais.

 

Avec les secours, votre enfant est entre de bonnes mains. Soyez rassuré.e, il/elle gambadera à nouveau dans la maison en un rien de temps. De plus, vous savez maintenant tout ce qu’il y a à savoir pour éviter la catastrophe. Plus de raison de vous inquiéter ! Il ne manque plus qu’un fournisseur d’électricité verte pour être au top du top 😉.