Vous préférez parler à une vraie personne ? Nos centres d'appels au Mans, à Reims et à Amiens sont là pour ça
09 77 40 66 66
(prix d'un appel local, même si vous n'habitez pas dans le coin)

Quels sont les modes de cuisson les plus économiques ?

Cuisson à la poêle, au four, à la vapeur, au barbecue : quels sont tous ces modes de cuisson qui engloutissent une partie de notre budget énergie? ekWateur vous met en lumière toutes les astuces et les bons plans pour vous faire réaliser des économies d’énergie dans votre cuisine.

13 mai 2020

La cuisson des aliments est très importante pour garder un maximum de saveurs, pourtant savez-vous qu’elle l’est aussi pour notre santé et notre portefeuille ? Connaissez-vous la cuisson idéale pour vous et votre facture d’énergie ?  

Cuisine aménagée avec des appareils de cuisson

Les bases d’une cuisson saine 

Savez-vous que cuire trop longtemps vos aliments peut être toxique ou même cancérigène ? Cuire des aliments entraine un ensemble de réactions chimiques entrainant l’apparition de molécules indésirables lors d’une cuisson trop longue. Il ne faut donc pas chauffer votre poêle à plus de 180 degrés. Au-dessus de cette température, l’huile ou le beurre se mettent à bruler et à dégager des fumées qui sont cancérigènes. Afin d’éviter ça, il faut limiter nos cuissons trop longues ou trop chaudes. Cela vous permettra en plus d’utiliser moins d’énergie (une situation win-win comme on dirait chez nous).  

Astuce de grand-mère : mettre du bicarbonate de soude pour réduire le temps de cuisson et adoucir votre eau quand vous utilisez une casserole.  

Cuisiner au gaz ou à l’électricité ?  

L’utilisation des plaques de cuisson et de fours électriques à la côte auprès des utilisateurs, car elles sont faciles à utiliser. Cependant de nombreux chefs étoilés ne jugent que par la cuisson au gaz, car elle permettrait de régler plus facilement la température de cuisson. D’un point de vue énergétique, le gaz possède une longueur d’avance sur son compère, en effet la consommation d’énergie et les émissions de CO2 des appareils au gaz sont inférieures à celles des appareils électriques. De plus, le prix du kWh de gaz naturel (à partir de 0.04 € TTC chez ekWateur) est inférieur à celui du kWh d’électricité (à partir de 0.14 € TTC chez ekWateur).  

Si vous souhaitez prendre une plaque de cuisson électrique, les plaques à induction sont les plus intéressantes d’un point de vue énergétique. Malgré leur coût supérieur à celui des plaques de cuisson traditionnelles elles sont beaucoup plus sécurisées, plus rapides et aussi plus économiques.  

offre d'énergie renouvelable

Les bons réflexes et les bons usages pour faire baisser sa consommation d’énergie

- Gagnez du temps de cuisson  
Si vous cuisinez à l’électricité, il est préférable d’éteindre vos plaques électriques 10 minutes avant la fin de la cuisson, car elles restent encore chaudes pendant plusieurs minutes.  
- Évitez des déperditions de chaleur  
- Pensez à mettre un couvercle sur la casserole pour cuire vos aliments plus rapidement.
Selon l’ADEME, mettre un couvercle sur votre casserole quand vous cuisinez, vous permet de consommer beaucoup moins d’énergie. Lorsque vous faites bouillir de l’eau pour des pâtes, par exemple, cela se fait en 3 à 4 fois moins de temps et réduit votre consommation énergétique.
- Utilisez l’éclairage de contrôle de votre four
afin de vérifier la cuisson sans en ouvrir la porte, cela vous évitera de perdre la chaleur de votre four. Pensez aussi à vérifier l’étanchéité des joints : si ceux-ci sont défectueux, ils pourraient entrainer une surconsommation de votre énergie.  
- Choisissez un contenant avec une taille adaptée 

Faites attention à ce que votre casserole ou votre poêle soit adaptée à la dimension de votre plaque de cuisson. Si le fond est d’un diamètre plus petit que votre plaque ou de votre feu, une partie de l’énergie est gaspillée ou glisse le long des parois. 

Les modes de cuisson les moins énergivores 

1. La cuisson solaire  
Énergie inépuisable (on ne l’appelle pas énergie renouvelable pour rien – sur l’échelle du temps humain bien sûr) le soleil nous permet depuis plusieurs années de nous chauffer ou de nous réchauffer. La démocratisation des panneaux photovoltaïques en est la preuve : le soleil nous veut du bien ! Il est donc naturel que des barbecues, des cuiseurs ou des séchoirs solaires aient fait leur apparition sur notre table à manger (ou sur la table du jardin).  
Le résultat est incroyable : pas besoin d’eau, pas besoin d’électricité ou de gaz, juste de la vitamine D et on cuit ce steak, ces brochettes de légumes ou ce tofu. 

2. L’autocuiseur 
L’autocuiseur ou encore cocotte-minute, est l’incontournable des placards de nos parents ou de nos grands- parents. Élu l’appareil de cuisson le moins gourmand en énergie du monde, il permet de chauffer nos aliments par la pression atmosphérique.   
Contrairement aux casseroles classiques, l’eau est chauffée jusqu’à plus de 100°C et même jusqu’à 125°C à cause de l’augmentation de la pression. Avec une cuisson alliant peu d’eau et peu de temps, elle permet de réduire de moitié nos dépenses énergétiques.  

3. La vapeur douce 
La cuisson à la vapeur douce est un mode de cuisson très apprécié par les adeptes du bio. Les aliments sont disposés sur un récipient à trous et sous lequel de l’eau est portée à ébullition. Une fois l’eau devenue vapeur, elle va cuire les aliments tout en préservant les apports nutritionnels et la saveur des aliments. 
Si vous êtes intéressé par ce mode de cuisson, voici un petit conseil 100% ekWateur : coupez les légumes en avance pour gagner du temps sur le temps de cuisson ;) 

4. Le four à micro-ondes  
Le four à micro-ondes est un appareil électrique qui fonctionne par agitation des molécules d’eau contenues dans les aliments, son rayonnement ne chauffe que l’eau contenue dans la nourriture et la conduction de l’eau fait le reste.  
Son utilisation ne nécessite aucun apport en eau et le temps de cuisson est considérablement réduit par rapport à d’autres appareils électriques, le propulsant dans le top 5 des appareils de cuisson les moins énergivores.  

5. Le four électrique  
Un four traditionnel est normalement doté d’une puissance de 3000 watts (soit 2 fois plus qu’un four à micro-ondes) et consomme en moyenne entre 0.7 et 1kW pour une heure d’utilisation. Il est cependant recommandé de ne pas l’utiliser tous les jours et de privilégier son utilisation pour les repas dominicaux et pour les nombreux pains/gâteaux du confinement.  
 

Recevez notre sélection d'articles autour de la transition écologique

Laissez-nous votre adresse email pour recevoir toutes nos astuces pour un futur plus vert. 🌱🌍 

Les économies d’énergie selon les modes de cuisson utilisés 

Les plaques de cuisson vitrocéramique 
Les plaques vitrocéramique possèdent un filament comme celui d’une ampoule qui produit de la chaleur sous une plaque en verre. La plaque de cuisson vitrocéramique est plus économique qu’une plaque de cuisson électrique et chauffe plus rapidement que celle-ci. Faites attention à vos mains, les plaques restent chaudes encore quelques minutes après l’utilisation ! 

Les plaques de cuisson à induction 
Avec une plaque à induction, la casserole est chauffée par un champ magnétique. Le système ne fonctionne que si la casserole est placée sur la plaque, limitant les risques de brulures. Attention, toutes les poêles et les casseroles ne conviennent pas aux plaques à induction.  
Quelques chiffres de l’ADEME : les plaques de cuisson par induction permettent une économie de courant d’environ 30 % par rapport aux surfaces vitrocéramiques et de 50 % par rapport aux plaques de cuisson classiques. 

Les plaques de cuisson au gaz  
Les plaques de cuisson au gaz ont l’avantage d’être très réactives, elles chauffent très rapidement et refroidissent dès que le gaz est coupé. Si vous voulez maitriser votre cuisson comme un chef, c’est l’idéal ;).  
Cependant le gaz peut causer des risques d’explosion et d’intoxication au monoxyde de carbone et il est possible d’éviter tout cela en suivant ces deux conseils : le risque est fortement diminué grâce aux appareils modernes qui coupent le courant lorsque la flamme s’éteint. En ce qui concerne la problématique du monoxyde de carbone, cela est le résultat d’une mauvaise combustion due à un manque d’oxygène dans la pièce, il faut donc faire attention à ce que la cuisine soit suffisamment aérée lorsque vous cuisinez : pensez à utiliser la hotte à chaque cuisson. ekWateur vous donne la marche à suivre pour prévenir les accidents liés au gaz.

Les plaques de cuisson en fonte 
C’est la version la plus ancienne des plaques électriques. Elles possèdent une grande inertie et ce sont celles qui consomment le plus. Afin d’économiser sur votre facture, appliquez nos conseils sur les bons usages et les bons réflexes pour faire baisser votre consommation.

Le label de votre électroménager 
Privilégiez des appareils avec une étiquette énergétique A ou mieux. 

Le nettoyage à pyrolyse 
Si vous possédez un four avec un nettoyage à pyrolyse, sachez que ce système est très énergivore et qu’il n’est pas nécessaire de l’enclencher à chaque utilisation. Si vous voulez quand même nettoyer votre four, faites-le après une cuisson, car le four est encore chaud et permet d’utiliser moins d’énergie lors du nettoyage.  

La bouilloire  
Faites chauffer votre eau à l’aide de votre bouilloire et non de votre four à micro-ondes. En effet, la bouilloire chauffe plus vite l’eau et s’éteint automatiquement une fois que l’eau est chaude. Le four à micro-ondes, lui ne s’arrête pas avant le temps imparti, de plus il consomme deux fois plus d’énergie pour chauffer votre eau.  

 

Nous espérons que grâce à toutes nos informations, cela vous aidera à mieux gérer votre consommation d’énergie, et donc par la même occasion, à préserver la planète ! C’est quelque chose qui compte beaucoup pour ekWateur, car en étant fournisseur d’énergie, nous désirons que vous fassiez le maximum d’économies d’énergie, le tout en soutenant une énergie produite en France et 100% renouvelable.