Vous préférez parler à une vraie personne ? Nos centres d'appels au Mans, à Reims et à Amiens sont là pour ça
09 77 40 66 66
(prix d'un appel local, même si vous n'habitez pas dans le coin)

Colocation : comment répartir les charges d’énergie ?

La rentrée approche et vous allez opter pour une colocation. L’objectif : réduire le montant du loyer mais aussi, passer des bons moments entre colocs comme dans Friends ! Mais, on le sait, les bons comptes font les bons amis. Et, pour cela, encore faut-il se mettre d’accord sur la répartition des charges avant le déménagement. Gaz, électricité, comment gérer les contrats d’énergies en colocation ? Avec un peu d’organisation vous verrez que c’est hyper simple 😉.

17 août 2020

Énergie : quelles sont les charges en colocation ? 

En général, lorsque l’on est en colocation, on partage un appartement. C’est pourquoi, les colocataires font face à plusieurs types de charges d’un point de vue de l’énergie : 

  • Les charges relatives aux parties communes : c’est à dire, l’électricité des escaliers, couloirs, local poubelles, etc. Parfois, elles comprennent aussi le combustible relatif au chauffage central (gaz, fioul, etc.). Ces frais entrent dans le cadre des charges locatives qui vous sont demandées par votre propriétaire ; 
  • Les factures individuelles d’électricité et/ou de gaz : correspondant à la consommation de l’appartement occupé. 

Voyons ensemble, comment bien répartir les différentes charges entre colocataires.

Les charges locatives : qui paie quoi ? 

Les charges locatives sont traditionnellement payées en même temps que le loyer. Le montant de ces charges récupérables doit être inscrit sur le contrat de bail. À vous ensuite de voir avec vos colocataires comment vous souhaitez vous organiser. 

Vous pouvez les diviser en parts égales ou en fonction de l’utilisation faite du logement par chacun. Par exemple, un colocataire travaillant depuis chez lui aura tendance à utiliser plus le chauffage ou les parties communes de l’immeuble, il peut donc décider de prendre à son compte une somme plus importante. 

Le plus simple, dans ce cas, reste de demander au propriétaire des baux individuels. Chaque bail précise le loyer et le montant des charges incombant à chacun. Les colocataires ne sont pas considérés comme solidaires au regard du contrat. Si l’un est en retard sur les paiements ou oublie de verser les charges, les autres n’ont rien à payer de leur poche.

A l’inverse, dans le cadre d’un bail commun, l’ensemble des colocataires restent solidaires. En cas de non-paiement, vous pouvez être amené à régulariser les impayés de votre colocataire. 💰

L’électricité et le gaz consommés dans l’appartement 

Les colocataires doivent également régler les factures d’électricité (et de gaz, en cas de chauffage individuel) de l’énergie consommée à l'intérieur de l’appartement.

Comme pour les charges locatives, vous pouvez décider de séparer en parts égales vos factures de chauffage et d’électricité de colocation. Vous pouvez aussi faire cela au prorata de l’utilisation de l’énergie. L’important est de vous mettre d’accord avant d'emménager ensemble. 

offre d'énergie renouvelable

Des clés à destination d'une colocation

Gaz et Électricité : qui est le titulaire des contrats d’énergie ? 

Vous l’aurez compris, l’énergie reste à votre charge en tant que locataire. Ainsi, c’est à vous de souscrire le contrat d’électricité et de gaz auprès du fournisseur de votre choix. Le propriétaire n’a pas son mot à dire là-dessus. 

Tout d’abord, commencez par comparer les offres d’électricité et de gaz. Une fois que vous avez trouvé un fournisseur qui convient à l’ensemble des colocataires, vous pourrez entamer les démarches de souscription. 

A ce moment-là, deux options se présentent à vous : 

  • Opter pour un titulaire unique
  • Mettre plusieurs co-titulaires sur le contrat d’énergie

Un bail de colocation

Un titulaire unique pour les contrats d’énergie

Un des colocataires peut décider d’être responsable du paiement des factures d’énergie. Seul son nom apparaît sur le contrat. Chaque mois ou tous les deux mois, il règle la facture et les autres le remboursent. 

Pour que cela fonctionne, deux éléments sont à prendre en compte : 

  • Il faut bien s’entendre entre colocataires
  • La personne en charge du paiement doit être particulièrement rigoureuse

En effet, en cas de défaut de paiement de l’un des colocataires seul le titulaire est responsable vis à vis du fournisseur d’énergie. Il devra s’acquitter de la part du mauvais payeur. Même si les sommes ne sont pas forcément astronomiques, cela n’est jamais agréable. 

A l’inverse, si l’électricité n’est pas réglée dans les temps, vous risquez une coupure. Et si votre nom n’est pas mentionné sur le contrat, vous ne pourrez vous plaindre, ni auprès de votre fournisseur, ni auprès d’Enedis, même si vous avez donné votre part à votre colocataire. A moins d’avoir un sacré stock de bougies, vous risquez de vous retrouver dans le noir… 🕯

Offre d’électricité : signer un contrat avec plusieurs titulaires

Un titulaire unique n’est donc pas forcément la meilleure solution. Lors de la souscription, vous pouvez demander à inscrire plusieurs titulaires sur le contrat. Chacun des colocataires sera alors client du fournisseur. 

Ceci dit, cela ne vous permet pas de vous prémunir des coupures pour impayés. En tant que co-titulaires, vous êtes tous solidaires devant le fournisseur d’énergie. Si l’un ne paie pas, les autres doivent le faire. 

Mais alors quel est l’intérêt d’un contrat à plusieurs ? Excellente question ! 😉 Tout d’abord en cas de litiges, vous obtiendrez plus facilement le remboursement des sommes avancées. On ne vous souhaite pas d’en arriver là mais, c’est toujours bon à savoir. 

D’autre part, pour chacun des locataires, c’est aussi le moyen d’obtenir un justificatif de domicile facilement. Il suffit de bien conserver les factures ou de les télécharger depuis l’espace client mis à disposition par votre prestataire. C’est bien pratique pour l’abonnement à la piscine, la carte de transport en commun, etc. 

Recevez notre sélection d'articles autour de la transition écologique

Laissez-nous votre adresse email pour recevoir toutes nos astuces pour un futur plus vert. 🌱🌍 

Colocation et économies d’énergie : comment faire ? 

Une bonne répartition des charges, c’est bien ! Une diminution des charges, c’est encore mieux ! Et pour cela, pas de secret, il faut réduire sa consommation d’énergie. Alors, c’est vrai, cela implique de changer un peu ses habitudes. Mais, vous allez voir, c’est très facile ! A la clé ? Des factures d’électricité et de gaz plus légères. Une aubaine pour votre porte-monnaie, mais aussi pour l’environnement ! 😉

Faire des économies de chauffage en colocation 

Le chauffage représente environ 60% de nos dépenses en énergie. C’est donc le premier poste sur lequel vous pouvez agir. Pour faire baisser la facture de chauffage, il convient de bien régler la température de vos radiateurs

Afin de chauffer à la température idéale, basez-vous sur les recommandations de l’ADEME : 

  • 16°C dans les chambres
  • 19°C dans les pièces à vivre
  • 22°C dans la salle de bain lorsque celle-ci est occupée et 17°C le reste du temps.

Si vous ne pouvez pas programmer le chauffage pièce par pièce, réglez l’ensemble du logement sur 19°C. Ça vous parait peu ? C’est amplement suffisant pour le confort. Côté économies, c’est aussi très efficace. En effet, 1° degré de moins représente 7% de gagnés sur vos facture d’énergie. Ça vaut le coup de mettre un gros pull de montagne, non ?

Bon à savoir : En aérant 10 minutes par jour, vous limitez le taux d’humidité dans l’air de votre logement. C’est plus agréable à respirer, vous diminuez la pollution intérieure et en plus, c’est plus facile à chauffer. Économique et écologique ! Quoi de mieux ? Pensez donc à ouvrir la fenêtre de votre chambre et des pièces communes au quotidien.

Traquer les déperditions d’énergies 

Gaspiller l’énergie revient à jeter l’argent par les fenêtres. C’est quand même dommage ! D’autant plus qu’il est souvent très simple d’y remédier. =

Pour cela, commencez par éteindre les appareils en veille. Télévision, ordinateur, console de jeu, etc. tout cela pèse sur vos factures d’électricité. En les coupant à chaque fois, vous pouvez faire jusqu’à 10% d’économies d’énergie. La petite astuce ? En les branchant sur la même multiprise, il est plus facile de les déconnecter tous en même temps. 

De la même manière, assurez-vous de toujours éteindre la lumière en sortant d’une pièce. Votre colocataire a laissé sa lampe allumée ? Passez rapidement dans sa chambre, appuyez sur l’interrupteur et sortez. Un petit service pour lui, un grand service pour l’environnement !

Faire plus d’activité ensemble 

Enfin, économies d’énergie peut aussi rimer avec bonne ambiance ! En multipliant les activités communes, vous pouvez réduire vos factures d’énergie.

Plutôt que regarder une série ou un film chacun de votre côté, vous pouvez, par exemple, organiser des soirées cinéma ensemble. Encore plus économique, les jeux de société ! Une bonne partie de belote ou de Monopoly, c’est toujours sympa et ce sont quelques heures de télévision ou d’ordinateur en moins. Le perdant sort les poubelles le lendemain ? 😉

Côté cuisine, plutôt que trois plats réchauffés au micro-ondes, pourquoi ne pas cuisiner des repas à plusieurs ? Pour aller encore plus loin, vous pouvez même opter pour des plats ne nécessitant pas ou peu de cuisson. Salade, taboulé, cheesecake, charlotte aux fraises, il y en a pour tous les goûts ! 😋

Et pour une colocation vraiment éco-friendly, vous pouvez choisir un fournisseur d’électricité verte et de biométhane. Chez ekWateur, on propose un petit prix du kWh et de l’énergie 100% renouvelable. Vous nous acceptez dans votre coloc’ ?