Vous préférez parler à une vraie personne ? Nos centres d'appels au Mans, à Reims et à Amiens sont là pour ça
09 77 40 66 66
(prix d'un appel local, même si vous n'habitez pas dans le coin)

Qu'est-ce que l'écoconstruction ?

Ça y est, c’est décidé, vous quittez la grisaille de Rouen pour le soleil de Nîmes ☀️. Maison passive, architecture bioclimatique ... l’écoconstruction a le vent en poupe ces dernières années. Et si votre déménagement était l’occasion de construire un habitat écoresponsable ? ekWateur vous a concocté un top 5 des choses à savoir sur l’écoconstruction.

Qu’est-ce que l’écoconstruction ?

Comme le rappelle l’Agence de la Transition Écologique (ADEME) dans un article dédié à l’écoconstruction,cette approche propose des matériaux de construction d’origine biosourcée, obtenus à partir de matières premières renouvelables issues de la biomasse (végétaux par exemple)”. Parmi ces éco-matériaux, on retrouve des matériaux naturels notamment le bois 🌳 (en moyenne 15 fois plus isolant que le béton !), la laine de bois, la cellulose, le chanvre, la paille, ou encore la terre crue

Les écoconstructions sont pensées dans le respect de l’environnement. Elles permettent d’atteindre une haute performance énergétique, et donc de réaliser des économies d’énergie. En cela, elles permettent directement de contribuer à la lutte contre le réchauffement climatique. 

☝️ Tous les terrains ne se prêtent pas à la construction d’un habitat écologique. Que vous souhaitiez acheter ou faire construire une écoconstruction, vérifiez donc les avantages écologiques du terrain. Soyez notamment attentif à l’ensoleillement, à l’exposition, à l’altitude, aux vents, etc. Tous ces facteurs vont déterminer les modalités de votre projet de construction. Il va notamment impacter les choix à réaliser en matière d’isolation, d’aménagement, d’architecture, etc. Si vous achetez une maison déjà construite, ils vous permettront de questionner les choix établis par les anciens propriétaires (et notamment le choix des matériaux) et de vous assurer de la véritable durabilité de la maison.

Une écoconstruction

Pourquoi l’écoconstruction va-t-elle jouer un rôle déterminant dans les prochaines années ?

Limiter l’impact environnemental des bâtiments est aujourd’hui capital. Le secteur du résidentiel tertiaire est ainsi aujourd’hui le deuxième secteur émettant le plus de gaz à effet de serre en France, comme le souligne le Ministère de la Transition Écologique dans son Rapport sur l'État de l’Environnement. La section dédiée aux émissions des gaz à effet de serre du secteur tertiaire, rappelle ainsi qu’en 2017 il était à l’origine de 20 % des émissions de GES de la France, soit 91 Mt CO₂ équivalent. En cause, l’utilisation de matériaux peu durables, de mauvaises performances énergétiques et donc une forte consommation énergétique résultant d’une mauvaise isolation.

L’écoconstruction vise à élaborer des bâtiments plus économes en énergie et donc plus respectueux de l’environnement. Elle contribue ainsi activement à réduire l'impact du secteur du bâtiment sur le changement climatique.

offre d'énergie renouvelable

Peut-on parler d’écoconstruction dans le cadre d’une rénovation ?

Oui, tout à fait ! On parle généralement d’écoconstruction dans le cadre de la construction de logements neufs. Néanmoins, une maison ayant subi une rénovation ou une réhabilitation peut tout à faire prétendre au titre d’écoconstruction.

Existe-t-il des aides gouvernementales permettant d’accompagner un projet d’écoconstruction ?

De par l’utilisation de matériaux très haut de gamme et parfois rares, construire une maison écologique peut coûter considérablement plus cher que de construire un habitat plus classique et moins respectueux de l’environnement. Il n’existe pas de subvention à proprement parler dédiée à l’écoconstruction. 

Les travaux de rénovation énergétique sont cependant éligibles à :

  • MaPrimeRénov’ : une aide gouvernementale dont le montant varie en fonction de la nature des travaux et de votre revenu fiscal de référence l'éco prêt à taux zéro (souvent abrégé en éco-PTZ), qui vous permet d’emprunter entre 7000 et 30 000 euros, en fonction des travaux réalisés ;
  • la prime CEE (vous pouvez consulter notre page dédiée à la Prime Energie ekWateur pour savoir si vous y êtes éligible) ;
  • la TVA à 5,5 % dans certains cas ;
  • un bonus de constructibilité pouvant aller jusqu’à 30 %. 

Certaines régions accompagnent également les particuliers dans leur projet de construction de maison bioclimatique. La région Auvergne-Rhône-Alpes accorde par exemple une subvention aux ménages ayant choisi de construire ou de rénover leur maison avec du bois local.

Recevez notre sélection d'articles autour de la transition écologique

Laissez-nous votre adresse email pour recevoir toutes nos astuces pour un futur plus vert. 🌱🌍 

Quel est le cadre réglementaire de l’écoconstruction ? 

 

Parlons peu, parlons bien, et penchons-nous maintenant sur le cadre réglementaire encadrant la notion d’écoconstruction. La réglementation autour de ces constructions reste encore aujourd’hui un peu floue. Divers labels permettent néanmoins d’attester des performances environnementales d’un bâtiment. On peut par exemple citer :

  • le label BBC (Bâtiment Basse Consommation), qui atteste de la haute performance énergétique des bâtiments ;
  • le label HQE (Haute Qualité Environnement), lancé à l’initiative de l’association HQE. Il atteste que le bâtiment est respectueux de son environnement, de la santé de ses occupants, et de leur confort ;
  • le label BEPOS (Bâtiment à Énergie Positive), qui s’assure de la très faible consommation en énergie des bâtiments. Les bâtiments labellisés BEPOS doivent également favoriser l’usage d’énergies renouvelables, de façon à générer eux-mêmes l’énergie dont ils ont besoin ;
  • le label Bâtiment Bas Carbone (BBCA), qui “atteste de l’exemplarité de l’empreinte carbone d’un bâtiment.”
  • Le label Energie + Carbone - (souvent abrégé en label E+ C-), qui a été mis en place par l’État. Il atteste que le bâtiment ne consomme qu’une très faible quantité d’énergie, et que son empreinte carbone est basse. Les bâtiments labellisés E+ C- doivent également privilégier l’utilisation d’énergies renouvelables ;
  • Le label « Bâtiment biosourcé », qui atteste qu’un certain pourcentage de matériaux utilisés pour construire le bâtiment sont des matériaux biosourcés. Plus exactement, on parle de taux minimal d’incorporation de matière biosourcée (en kg/m²). On entend par matière biosourcée une matière issue de la biomasse végétale ou animale. 
  • le label Nature Plus, qui est un label à la fois écologique et social géré par l’association internationale NaturePlus. Il atteste que les matériaux ont été produits de façon écologique et en accord avec des critères sociaux déterminés sur la base des conventions de l’Organisation Internationale du Travail (OIT) ;
  • le label Habitat et Environnement, défini par sept thèmes environnementaux incluant le management environnemental, une gestion propre du chantier, une gestion écologique de l’eau et de l’énergie. Ces sept thèmes découlent des quatorze critères du label HQE évoqué plus haut.

🚨 Attention, ces labels ne garantissent pas nécessairement qu’il s’agit d’une écoconstruction. Si les bâtiments sont élaborés à partir de matériaux non durables et non respectueux de l’environnement, ils ne peuvent pas prétendre à cette appellation.

Il serait dommage d’opter pour l’écoconstruction sans réaliser un déménagement écologique ! Profitez également de votre changement de vie pour faire diminuer l’empreinte carbone de votre consommation d’énergie. Déménager peut-être le bon moment pour changer de fournisseur d’énergie et en choisir un qui vous propose des offres d’énergie renouvelable (comme nous 😉). Vous craignez que cela fasse grimper vos factures ? Que nenni ! Chez ekWateur, on est généralement moins cher que le tarif bleu d’EDF. 😉

Héloïse