Poêle à granulés
Poêle à granulés

Les 4 étapes pour installer un poêle à granulés chez soi

Un poêle à granulés, c’est un chauffage qui fonctionne avec, *roulement de tambour*, des granulés de bois. Ce chauffage présente de nombreux avantages, notamment car le stockage des granulés est facile et le rendement énergétique (la différence entre la quantité d’énergie produite et la quantité d’énergie nécessaire à la production) est très bon (entre 85 et 95%). De plus, c’est un chauffage écologique, car les granulés sont fabriqués en recyclant des sciures de bois. Le système peut être complètement automatique si vous le voulez, et reste un des chauffages les moins chers du marché et des plus pratiques en ville.

Comment se passe l’installation d’un poêle à granulés ?

Il y a plusieurs étapes à suivre pour que l’installation de votre poêle à granulés se passe sans encombre.

1. Avant l’installation, la visite technique et le devis

Votre poêle à granulés doit être installé par un professionnel RGE. Celui-ci pourra, en amont, trouver le meilleur emplacement pour le poêle, ainsi que les travaux nécessaires. Cela lui permettra de ne se déplacer qu’une fois.

Le devis est émis par le professionnel que vous avez choisi. Il est extrêmement important que ce devis soit le plus clair et précis possible. En effet, les aides financières que vous pouvez obtenir en dépendent. Elles sont nombreuses et sont liées à vos travaux d’isolation de logement. Elles comprennent entre autres le crédit d’impôt à la transition énergétique, la prime énergie, MaPrimeRénov’, la TVA réduite.

Pour ce qui est du prix d’un chauffage pareil, il faut compter entre 3000 et 15000 euros selon les travaux requis et la qualité de votre poêle.

Le conseil d’Ekwateur : notez toutes les questions qui vous viennent à l’esprit quand vous effectuez vos recherches sur votre poêle à granulés pour les poser à l'expert.

2. L’installation en elle-même

L’installation est une opération complexe (d’où la nécessité de faire appel à un professionnel 😉) et chronophage, puisqu’elle peut prendre jusqu’à deux jours. Évidemment, vous n’avez pas besoin de connaître tous les détails techniques. Cependant, il est quand même préférable que vous compreniez un minimum comment se passe l’installation en cas de problème.

L’arrivée d’air frais

L’arrivée d’air frais est primordiale pour un poêle à granulés car elle permet une combustion totale. Sans un débit d’air suffisant, les granulés vont s’accumuler et le poêle va moins bien marcher.

L’importance de l’environnement du chauffage

Il faut protéger à la fois le mur et le sol entourant le poêle. C’est particulièrement vrai s’ils sont dans un matériau combustible. La pose d’une plaque en acier au sol permet par exemple de protéger murs et sol des projections de cendres.

Le conduit de fumée

Le conduit de fumée est obligatoire quand on installe un poêle et il est soumis à des règles de sécurité très strictes. Votre conduit doit présenter une ouverture plus grande que 40 cm au niveau du toit et cette ouverture doit être à au moins 8 mètres des autres habitations. Pour cela, le professionnel RGE peut :

  • Créer un conduit si vous n’en avez pas ;
  • Faire un tubage de votre conduit s’il celui que vous avez n’est pas adapté ;
  • Faire un chemisage du conduit (pratique moins courante).

La mise en place de l’appareil

L’emplacement de votre poêle aura été décidé au préalable pendant la première visite de l’expert : soyez bien sûr d’avoir rangé et vidé la pièce avant son arrivée. Il devra ensuite être raccordé au conduit de fumée.

3 - La réception des travaux

Une fois les travaux terminés, il est important que vous soyez au courant des trois garanties qui vont avec l’isolation de votre logement :

  • La garantie de parfait achèvement, active pendant un an. Durant cette période, l’entreprise qui s’est occupée de l'installation est tenue d’effectuer toutes les réparations nécessaires hors l’usure normale.
  • La garantie bon fonctionnement, active pendant deux ans. L’entreprise doit alors réparer les éléments dissociables du chauffage. Ces éléments peuvent dépendre selon les chauffages, le mieux est de demander à l’expert pendant l’installation.
  • La garantie décennale, active pendant 10 ans. Si lors de la réception des travaux, un problème n’a pas été détecté, mais qu’il survient plus tard et empêche le bon fonctionnement de l’appareil ou sa solidité, vous pouvez faire appel à cette garantie.

Dans le cas où l’entreprise responsable de la pose de votre chauffage refuse d’intervenir pour des réparations, vous pouvez faire une tentative de médiation ou saisir un tribunal judiciaire.

4. L’entretien

Pour l’entretien de votre chauffage, le mieux est de demander au professionnel qui va installer votre appareil. Cependant, on peut quand même vous donner quelques conseils. 😉

Chaque semaine, veillez à vider le bac de cendres, à alimenter le poêle en granulés si vous n’avez pas choisi de modèle automatique, aspirer le creuset et à nettoyer la vitre de protection.

En plus de ça, nous vous rappelons que le ramonage est obligatoire, deux fois par an, dont une fois durant la période de chauffe. Il doit être effectué par un professionnel reconnu par l’organisme professionnel de qualification et de classification du bâtiment. Ces visites vous coûteront entre 150 et 200 euros.

Vous avez désormais toutes les informations nécessaires pour installer votre poêle à granulés sans aucun problème ! 😉

Vous voulez en savoir plus sur la transition énergétique et les énergies renouvelables ?

Le bois est-il un moyen écologique de se chauffer ?

Le bois est-il un moyen écologique de se chauffer ?

Le 28.02.2022Lire l'article
Bûches compressées, granulés, plaquettes : quel bois de chauffage choisir ?

Bûches compressées, granulés, plaquettes : quel bois de chauffage choisir ?

Le 29.11.2021Lire l'article
Poêle à bois ou granulés : lequel choisir ?

Poêle à bois ou granulés : lequel choisir ?

Le 27.08.2020Lire l'article