Vous préférez parler à une vraie personne ? Nos centres d'appels au Mans, à Reims et à Amiens sont là pour ça
09 77 40 66 66
(prix d'un appel local, même si vous n'habitez pas dans le coin)

Nos régions ont du talent : les meilleurs projets écologiques entrepris cette année

Parce que la transition écologique nous concerne tous-tes, nos régions ont, elles aussi, entrepris des projets afin de rendre notre pays plus vert.

En 2021, malgré la crise sanitaire, de nombreux projets ont vu le jour dans plusieurs régions. C’est parti pour un Tour de France (à vélo bien entendu 😉) !

21 décembre 2021

Rhône-Alpes

Dans la ville de Lyon, le président écologiste du conseil de la métropole de Lyon Bruno Bernard a créé un plan « Nature » de 44 millions d’euros afin de mettre en place 12 corridors écologiques dont certains sont à restaurer : des forêts urbaines, des haies et 28 marres.

La première forêt urbaine a été inaugurée en février dernier avec 2600 arbres et arbustes. Le plan Nature a pour but de préserver la biodiversité, lutter contre les îlots de chaleurs et préserver le climat.

Et en plus de ces belles actions déjà engagées, 9 millions d’euros ont été alloués à l’achat de terrains pour mettre en place un plan de végétalisation du territoire.

Source : La Métropole de Lyon lance son plan Nature à 44 millions d'euros

Carte des régions de France

Île-de-France

Depuis quelques années et surtout depuis le confinement, les Français-es cherchent de plus en plus à troquer leur voiture contre un vélo. C’est un moyen de transport plus écologique qui permet de se déplacer plus facilement en ville (et après trois confinements, un peu de sport ne nous fait pas de mal 😉).

En Île-de-France, un projet de pistes cyclables régionales baptisé « RER-vélo » a été annoncé. Ce projet devrait couvrir 680 kilomètres de pistes cyclables et coûter environ 300 millions d’euros à la région.

L'installation des 5 premières lignes a débuté fin 2020 et 4 autres devraient être mises en place pour 2030, ce qui ferait au total 9 pistes cyclables pour un total de 680 kilomètres. L’objectif premier est d’avoir réalisé la moitié de ces pistes pour les jeux Olympiques de 2024.

Leur création a pour but d’augmenter le nombre de personnes utilisant un vélo pour les déplacements quotidiens (actuellement, seulement 3% de la population utilise un vélo).

Source : RER Vélo : le projet colossal pour relier l'Île-de-France avec 680 kilomètres de pistes cyclables

Bretagne

Le 21 mai dernier, le gouvernement a donné son accord pour la construction d’un parc éolien flottant au sud de la Bretagne, plus exactement au large de Groix et de Belle-Île-en-Mer.

Ce parc éolien flottant devrait être capable de développer une puissance de 250 mégawatts pour un coût de 750 millions d’euros. Si un mégawatt permet d’alimenter entre 1000 et 1500 foyers, on vous laisse imaginer combien de foyers ce parc pourra alimenter !

Le projet ne s’arrête cependant pas ici, un second parc éolien flottant pourrait lui aussi voir le jour pour une puissance allant jusqu’à 500 mégawatts. Reste à espérer que le projet ne tombe pas à l’eau. 😉

Source : Le gouvernement lance le projet de parc éolien flottant au large de Groix et de Belle-Île-en-Mer

offre d'énergie renouvelable

Haut-de-France

La ville de Lille a signé ce 18 juin le « Pacte Lille Bas carbone » avec plus de 100 partenaires de l’immobilier, de la construction et de l’aménagement.

Ce pacte scelle des engagements en faveur de l’environnement, du climat et de la santé. Il répond à une centaine d’exigences répondant elles-mêmes à 6 priorités qui permettront d’accélérer la transition écologique lilloise.

Ces 6 priorités sont les suivantes :

  • L’énergie et l’eau ;
  • Les matériaux bas carbone et l’économie circulaire ;
  • La nature ainsi que la biodiversité et l’agriculture urbaine ;
  • L’adaptation au changement climatique ;
  • La mobilité durable ;
  • Le bien être des habitants.

Ce pacte de bas carbone place la ville de Lille dans les premières villes françaises dotées d’un cadre aussi ambitieux envers le climat et l’environnement.

Source : Signature du Pacte Lille Bas Carbone / Actualités - Ville de Lille : adresses, horaires, calendriers et histoire

Nouvelle-Aquitaine

C’est dans cette optique que la ville de Bordeaux a présenté en mai le label Bâtiment frugal bordelais. Ce label a pour but d’adapter les bâtiments d’aujourd’hui aux enjeux de demain… (qui sont en réalité des enjeux d’aujourd’hui). C’est-à-dire aux enjeux climatiques, énergétiques, environnementaux, économiques, et sociaux.

Les bâtiments créés devront préserver les espaces naturels existants, ils devront être adaptés au territoire, être construits grâce à des filières locales et en réduisant les impacts climatiques qu’ils pourraient engendrer.

Source : Label Bâtiment frugal bordelais | Bordeaux

Auvergne-Rhône-Alpes

Le parc photovoltaïque de la commune de Lagnieu a officiellement ouvert le 14 juin 2021 après 8 mois de chantier. Ce parc accueille actuellement 8  00 panneaux solaires et produit 2,9 mégawatts au maximum de ses capacités.

Le chantier a été une réelle prouesse technique puisque le site est envahi de plantes invasives et a nécessité des aménagements tels que des tranchées de plusieurs mètres afin d’empêcher les plantes d’atteindre les panneaux solaires.

Source : Mise en service officielle du parc photovoltaïque de Lagnieu

Recevez notre sélection d'articles autour de la transition écologique

Laissez-nous votre adresse email pour recevoir toutes nos astuces pour un futur plus vert. 🌱🌍 

Bourgogne-Franche-Comté

Le parc photovoltaïque de Bissey-sous-Cruchaud qui a été mis en service en avril est le premier grand parc solaire à ne pas avoir bénéficié d’aides de l’État. Il peut produire 5,6 mégawatts, soit la consommation en énergie de plus de 3 000 foyers.

C’est le producteur indépendant d’énergies renouvelables SVEC qui est à l’origine de ce projet ainsi qu’Énergie partagée, un acteur de référence dans l’accompagnement de territoire à gouvernance citoyenne. Énergie partagée qui détient 49% du parc a pris la décision de redistribuer 20% du capital obtenu à des acteurs du territoire tels que la commune, le syndicat d’énergie et d'autres.

Source : En Saône-et-Loire, le 1er grand parc solaire sans soutien tarifaire de l’État


Alors, elles ne sont pas belles nous initiatives françaises ? Nos régions ne manquent pas d’idées pour mettre notre pays au vert ! Vous voulez passer au vert vous aussi ? Alors rejoignez un fournisseur d’énergie renouvelable (on vous garantit que c’est un bon début 😊) !