Vous préférez parler à une vraie personne ? Nos centres d'appels au Mans, à Reims et à Amiens sont là pour ça
09 77 40 66 66
(prix d'un appel local, même si vous n'habitez pas dans le coin)

Chauffage d’appoint : quand l’allumer ?

C’est l’automne et il commence déjà à faire un froid de canard. 🦆 Et pour gagner quelques degrés dans leur logement, beaucoup sont tentés d’avoir recours à un chauffage d’appoint. Bonne ou mauvaise idée ? A quel moment faut-il l’utiliser ? Voici quelques conseils pour allumer son chauffage d’appoint à point. 😉

9 novembre 2020

Le chauffage d’appoint : qu’est-ce que c’est ?

Le chauffage d’appoint est un moyen de compléter ou de substituer ponctuellement votre chauffage principal, afin de chauffer ou réchauffer une pièce de votre logement en particulier.

Ils fonctionnent avec différentes énergies selon les modèles. Il existe ainsi des chauffages mobiles :

  • à l’électricité. Les plus communs sont les radiateurs soufflants, mais on peut aussi penser aux sèche-serviettes ;
  • fonctionnant avec une bouteille de gaz butane ou propane ou du gaz de pétrole liquéfié (GPL) ;
  • au pétrole ou au fioul ;
  • ou encore à l’éthanol ou au bioéthanol.

Les chauffages d’appoint permettent une montée en température et une diffusion de la chaleur souvent rapides. Mais, il consomment plus d’énergie qu’un chauffage central, quel que soit l’énergie qu’ils utilisent. Ils ne doivent donc en aucun cas remplacer un chauffage principal sur le long terme. Cela étant, utilisés au bon moment, ils peuvent devenir un allié pour faire des économies.

Un chien dans une couverture pour se réchauffer

Allumer son chauffage d’appoint lors d’une panne  

Cela paraît assez logique, mais, le recours au chauffage d’appoint peut intervenir lors d’une panne sur votre chaudière ou d’électricité, si vous avez des radiateurs électriques. 

Pour prévenir les pannes, préférez un chauffage d’appoint au gaz. En cas de coupure de courant, vous ne pourrez pas compter sur un chauffage électrique. 

Côté prix, il faudra compter une centaine d’euro pour vous équiper. Ensuite, vous devrez ajouter le montant de la bouteille de gaz. De manière général, le tarif d’une bouteille de 6 kg avoisine les 18 €. 

Chauffer ponctuellement un espace non-utilisé

Un chauffage d’appoint, électrique ou au gaz, est également une excellente solution pour chauffer ponctuellement une pièce non chauffée de votre logement.

Par exemple, si vous comptez passer une heure ou deux dans la cave ou dans le garage, il peut être intéressant d’utiliser un chauffage mobile. Pour éviter les déperditions d’énergie, pensez simplement à calfeutrer les portes et fenêtres avant de l’allumer.

Utiliser chauffage d’appoint dans la salle de bain

La salle de bain est une pièce où l’on passe quand même assez peu de temps. Cela vaut d’autant plus pour ceux et celles qui mettent une heure à se pomponner le matin 😉.

Lorsqu’elle est occupée, l’Ademe conseille une température de 22° dans la salle de bain. Le reste du temps 17°C suffisent pour votre confort et votre porte-monnaie. Eh oui, 1 degré en moins sur vos radiateurs, cela équivaut à 7% d’économies sur vos factures de chauffage.

L’utilisation d’un chauffage d’appoint prend alors tout son sens afin de chauffer rapidement la salle de bain lors de vos passages quotidiens. Mais alors, quelles sont les options qui s’offrent à vous ?

Le radiateur soufflant

Le radiateur soufflant est le plus commun des radiateurs électriques mobiles. Il est généralement léger et doté d’une poignée, donc très facile à déplacer. Sa vitesse de montée de température est rapide.

En termes de dépenses, il est accessible à tous les budgets les premiers prix en grande surface commencent à 10 €. Vous pouvez l'utiliser pour gagner en confort dans votre salle de bain au moment de la douche.

Attention toutefois à la surconsommation inutile de ce type de chauffage d’appoint. En effet, si les radiateurs soufflant sont économiques à l’achat, il faut savoir qu’ils consomment en moyenne deux fois plus qu’un radiateur fixe. Ne l’allumez que quelques minutes avant la douche et pensez bien à l’éteindre après.

Bon à savoir : Placé dans une salle de bain, un radiateur électrique s’accompagne d’un risque d’électrocution. C’est pourquoi, les chauffages d’appoint électriques doivent impérativement être placés hors de portée des enfants et éloignés des points d’eau ! Séchez-vous bien les mains avant de les manipuler.

Programmer le sèche-serviette

La meilleure option des chauffages d’appoint pour la salle de bain est indéniablement le porte-serviettes, qui réchauffe la pièce mais également votre serviette de toilette pour votre plus grand confort au sortir de la douche ! Quoi de plus agréable que de s’enrouler dans une serviette toute chaude. 🤗

En plus, la plupart des sèche-serviettes sont dotés d’un thermostat programmable grâce auquel vous pouvez régler l’heure à laquelle le chauffage doit se déclencher.

Le chauffage s’arrête automatiquement une fois la température programmée atteinte pour optimiser la consommation énergétique. Ainsi, la salle de bain est déjà chauffée comme il vous plaît quand vous y entrez.

Le porte-serviette programmé anticipe donc votre besoin et vous permet en même temps d’économiser de l’énergie, sans même avoir à y penser. Magique non ?

Allumer le chauffage d’appoint la nuit : une fausse bonne idée

L’allumage d’un chauffage d’appoint peut s’avérer utile la journée pour chauffer ponctuellement une pièce de votre logement. Cependant, la nuit, mieux vaut ne pas les utiliser.  

Tout d’abord pour une raison de santé. En effet, l’Ademe recommande une température entre 16 et 18° pour dormir, pas plus. Pourquoi ? Parce que le corps régule naturellement la température corporelle la nuit. Cette régulation est favorisée par les températures basses, tandis que les températures trop élevées perturbent votre cycle naturel. Ne dépassez donc pas les 18° dans la pièce où vous dormez afin de faciliter votre endormissement et de gagner en qualité de sommeil. N’oubliez pas que votre sommeil influe grandement sur votre santé. 

D’autre part, on l’a dit, les chauffages d’appoint consomment bien plus que le chauffage central. Vous risquez donc de voir votre facture d’électricité augmenter en flèche. 

Si vous avez peur d’avoir froid, ekWateur vous propose de vous équiper du kit suivant : 

  • Une grosse couette ;
  • De belles chaussettes en laine, vous pouvez même les tricoter vous-même ; 
  • Une bouillotte, accessoire infaillible validé par 100% des grands-parents. 

Vous voilà fin prêt.e à passer une nuit exceptionnelle dans les bras de Morphée  💤.

Prévenir le risque d’intoxication au monoxyde de carbone 

Les poêles à gaz, fioul, pétrole ou éthanol n’ont pas leur place dans votre chambre ! Ces chauffages d’appoint sont à bannir absolument dans les petites pièces fermées et/ou mal aérées. Le risque d’intoxication au monoxyde de carbone est élevé.

Le monoxyde de carbone est un gaz indétectable et pourtant très toxique, qui est responsable de centaines de décès annuellement. Il se produit lors d’une combustion incomplète résultant d’un défaut d’entretien ou de la vétusté de l’appareil de chauffage, et les intoxications sont accélérées par une mauvaise ventilation.

Recevez notre sélection d'articles autour de la transition écologique

Laissez-nous votre adresse email pour recevoir toutes nos astuces pour un futur plus vert. 🌱🌍 

Et le chauffage d’appoint au bois dans tout ça ?

Vous avez bien raison de nous poser la question. 😉 En effet,  le bois ne constitue pas souvent une source de chauffage principal. Cependant, il s’agit de chauffage d’appoint qui ne sont pas mobiles. En général, on les retrouve dans le salon ou la cuisine. 

Si vous disposez d’un poêle à bûches ou à granulés, vous pouvez l’allumer dès le retour du froid, même si votre chauffage central n’est pas encore lancé. Énergie renouvelable, le bois est aussi l’énergie la plus économique si l’on en croit l’Ademe. Cela vous permettra de faire baisser votre consommation de gaz ou d’électricité.

Vous pouvez parfaitement le laisser allumer la nuit, à condition de prendre quelques précautions. Notamment, vous devrez vérifier que l’arrivée d’air est correcte. Ne faites surtout pas tourner votre feu au ralenti. Comme l’explique Foyer Cadieux, un fabricant : « Privé d’oxygène, le bois fume, noircit, s’étouffe, se consume plus qu’il ne brûle. Il rejette donc des gaz toxiques et polluants, mais ne fournit pas de la chaleur ». C’est contreproductif, dangereux et mauvais pour la planète. Le poêle rejettera plus de CO₂, gaz responsable du réchauffement climatique.

Et pour faire des économies sur votre facture de chauffage central ou d’appoint, vous pouvez faire confiance aux énergies renouvelables. ekWateur vous propose de l’électricité verte, du biogaz et même des bûches de bois issues de forêts gérées durablement à petits prix. De quoi vous réchauffer sans faire flamber la facture énergétique ! 😉