Douche froide suite à une panne de chauffe-eau
Douche froide suite à une panne de chauffe-eau

Panne du chauffe-eau : que faire quand on n’a plus d’eau chaude ?

Rien de plus agréable qu’une douche bien chaude après le travail ou pour bien démarrer la journée. Manque de chance, on dirait bien qu’aujourd’hui, le chauffe-eau ne s’est pas réveillé. On ne va pas se mentir, le shampoing à l’eau glacée, on s’en passerait bien.

Comment expliquer la panne ? Comment faire lorsque l’on a plus d’eau chaude ? Ekwateur vous explique pourquoi votre ballon va à vau-l’eau et comment redresser la situation.

Pourquoi je n’ai plus d’eau chaude ? 

Il n’est pas toujours facile de savoir pourquoi l’eau chaude ne fonctionne plus. Ça ne coule pas toujours de source. 😉 Pour bien comprendre pourquoi on n’a plus d’eau chaude, il faut chercher l’origine de la panne. Il peut s’agir : 

  • D’une coupure de courant ; 
  • D’un problème de basculement au moment des heures creuses ; 
  • D’une panne générale du chauffe-eau. 

Coupure de courant et production d’eau chaude 

En cas de coupure d’électricité, la résistance de votre chauffe-eau ne s'enclenche pas. Elle ne pourra donc pas chauffer l’eau présente dans la cuve. Conséquence ? C’est la douche froide. 🥶 

Eau chaude et heures creuses : problème de contacteur jour / nuit 

Lorsque l’on dispose d’un contrat d’électricité en heures pleines / heures creuses, on a tendance à programmer son chauffe-eau en heures creuses, lorsque le prix du kWh est le moins cher. On fait baisser ainsi sa facture d’électricité. 

Pour ne fonctionner qu’en heures creuses, le chauffe-eau est placé en mode « auto ». Il est relié à un contacteur sur le tableau électrique qui déclenche le ballon à la bonne heure. Il suffit d’un dysfonctionnement du contacteur pour que celui-ci ne lance pas la production d’eau chaude. 

Votre ballon d'eau chaude ne marche plus ?

Une panne du chauffe-eau peut arriver. Il peut s’agir d’un problème sur la résistance, un défaut du thermostat, d’un court-circuit, etc. Dans ces cas-là, il faudra réparer ou remplacer l’appareil défectueux. Pensez qu’en moyenne la durée de vie d’un chauffe-eau est de 10 ans.

Comment savoir si son ballon d'eau chaude fonctionne ?

Pour savoir si le dysfonctionnement provient du contacteur ou du chauffe-eau lui-même, il faudra placer le chauffe-eau en marche forcée. Pour cela, au niveau du disjoncteur, positionnez le chauffe-eau sur I ou ON. 

Si le chauffe-eau démarre, c’est lié au contacteur jour / nuit. S’il ne s’agit pas d’un souci d’impulsion sur les heures creuses, c’est plus probablement une panne sur le ballon électrique. 

Qui appeler quand on n’a plus d'eau chaude ?

Une fois que l’on sait d’où vient le problème, c’est tout de même plus simple de savoir vers qui se tourner. Alors, qui appeler pour rétablir l’eau chaude ? Spoiler alert : ce n’est pas Aquaman, ni Polochon de la petite Sirène. 😉  

Coupure d’électricité : qui appeler ? 

En cas de panne électrique, vous devez vous tourner vers : 

  • Votre fournisseur d’électricité si la coupure est due à une facture impayée ; 
  • Enedis, si la coupure est généralisée à l’ensemble de votre quartier, à plusieurs rues ou à un ensemble d’appartements collectifs ou de maisons ; 
  • Un-e électricien-ne professionnel-le si la coupure provient d’un souci sur votre installation électrique. 

Pour déterminer l’origine de la panne électrique, vous pouvez utiliser l’outil de diagnostic d’Enedis.

Remplacer le contacteur : le rôle de l’électricien-ne

Si le contacteur est mort, vous serez toujours obligé-e de passer le chauffe-eau en marche forcée pour avoir de l’eau chaude. C’est tout de même un peu contraignant et puis, cela risque de vous coûter plus cher. 

Le mieux reste de remplacer le contacteur en faisant appel à un-e électricien-ne. Cette prestation vous coûtera environ 35 € à 45 € de l’heure HT. 

Problème sur le ballon d’eau chaude : faire venir un-e plombier-ère chauffagiste 

Enfin, si le ballon d’eau chaude est HS, il faudra se résigner à le remplacer. Cette opération relève d’un-e plombier-ère chauffagiste. Attention, cela peut revenir cher. Il faut compter entre 500 € et 1500 € pour un chauffe-eau à accumulation. 

Pour minimiser les frais, vous pouvez en profiter pour installer un appareil de production d’eau chaude moins énergivore comme :

  • Un chauffe-eau thermodynamique. Il s’agit d’un cumulus électrique accompagné par une pompe à chaleur. Il utilise les énergies renouvelables, les calories présentes dans l’air ou le sol pour chauffer le réservoir ; 
  • Un chauffe-eau solaire. Il s’agit d’un ballon électrique alimenté par des panneaux solaires thermiques. L’eau est chauffée par le soleil et cela vous coûte moins cher en électricité. Elle est pas belle la vie ? ☀️ 

Ces deux appareils écologiques vous donnent le droit à des aides à la rénovation thermique comme la Prime Énergie et MaPrimeRénov. 

Comment expliquer une baisse de débit d'eau chaude ?

Votre robinet d’eau froide s’écoule normalement mais lorsque vous ouvrez l’eau chaude, il n’y a plus de pression ? Le problème vient sûrement du chauffe-eau. Il est souvent lié à l’entretien du cumulus. 

Problème de vidange du chauffe-eau 

Lorsque le chauffe-eau n’est pas bien vidangé, des dépôts et impuretés peuvent jouer sur le débit d’eau chaude. Tout simplement, l’eau est bloquée et n’arrive pas à sortir du réservoir. Pour en faciliter l’écoulement, il faudra vidanger votre appareil. Pensez à le faire au moins tous les 3 ans. 

La formation de tartre

Vous connaissez l’expression, “Tant va le chauffe-eau au tartre qu’à la fin il se casse”. Le calcaire présent dans l’eau conduit à la formation de tartre. Et, cela peut influer sur la pression de l’eau. 

Recevez notre sélection d'articles autour de la transition écologique
Laissez-nous votre adresse email pour recevoir toutes nos astuces pour un futur plus vert. 🌱🌍 

Entretenir son ballon d’eau chaude électrique

Pour prévenir les pannes et les baisses de pression, il faut entretenir son chauffe-eau régulièrement. C’est un moyen efficace de prolonger la durée de vie de votre équipement. 

La vidange du chauffe-eau

Une vidange, cela se prépare ! Commencez par éteindre votre chauffe-eau la veille. L’eau sera ainsi moins chaude et vous éviterez les risques de brûlures. Ensuite, au moment de la vidange, il faudra couper l’électricité et couper l’eau. Fermez l'arrivée d'eau froide du ballon électrique. 

Retirez le cache de protection. Débranchez un par un les câbles reliés au thermostat. Ensuite sortez la résistance à l’aide d’une clé à molette. 

Si vous avez un siphon sur votre cumulus, il suffit d’ouvrir le robinet de vidange. La purge s’effectue par le siphon. Sans siphon, il faudra installer un tuyau d’arrosage pour évacuer l’eau dans une bassine ou un seau. 

Plutôt que de jeter cette eau, vous pouvez l’utiliser pour arroser vos plantes. Certaines apprécient particulièrement l’eau riche en calcaire comme les pivoines ou les lilas, par exemple. 

Détartrer régulièrement son cumulus  

Après la vidange, place au détartrage. Commencez par vous attaquer à la résistance que vous avez préalablement sortie. Vous pouvez alors la nettoyer avec une solution détartrante. En guise de solution écologique, le vinaigre blanc fait très bien l’affaire. 

Nettoyez ensuite la cuve avec du vinaigre, laissez agir au moins 30 minutes pour supprimer les dépôts et incrustations. Rincez à l’eau claire puis remontez le cumulus. Ensuite vous pouvez redémarrer l’arrivée d’eau froide pour remplir le réservoir et relancer le robinet d’eau chaude. 

Température de l’eau chaude : régler le thermostat

Pour éviter la formation de tartre, il est important de bien choisir la température de son chauffe-eau. Plus l’eau est chaude dans la cuve, plus l'entartrage sera rapide. On considère qu’une température idéale pour le chauffe-eau se situe entre 50° et 60°. 

C’est le bon compromis niveau sécurité et économies d’énergie. Au-delà vous risquez des brûlures. En dessous, des bactéries peuvent se former et entraîner la légionellose. Alors, si on peut l’éviter autant le faire non 😉 ?

On espère que vous ne vous retrouverez jamais à court d’eau chaude. Néanmoins, si ça venait à se produire, vous savez désormais quoi faire !