Logo Ekwateur

Aides panneaux solaires : notre liste

Avec le plan solaire 2023, le gouvernement français a réitéré sa volonté de consolider le rythme de la transition énergétique. Pour cela, les panneaux solaires thermiques, photovoltaïques ou encore hybrides sont en première ligne afin de doter le pays d’une puissance énergétique solaire qui devra atteindre 32 % de la consommation finale brute en 2030 !

Afin d’aider la population dans ce changement de paradigme, plusieurs primes existent pour financer et installer des panneaux solaires (ce qui n’est pas le cas des aides pour les panneaux solaires plug and play).

Vous avez décidé de faire construire votre logement ou vous emménagez dans une maison neuve clé en main ? Si vous ne voulez pas vous éclairer à la bougie, sachez qu’il y a un certain nombre de démarches à entreprendre pour mettre l’électricité dans ce nouveau logement. La première (et la plus importante) est le raccordement au réseau public d’électricité, puis vient l’installation électrique intérieure et enfin la pose du compteur et sa mise en service. Si vous avez l’impression que je parle chinois, ne vous en faites pas, ce guide est justement là pour simplifier toutes ces démarches. Suivez mes conseils et vous pourrez profiter d’un coin douillet et éclairé dès votre arrivée !

En résumé


Quelles aides pour les panneaux solaires en 2024 ?

Avec l'accélération de la transition énergétique, il existe de nombreuses subventions pour installer des panneaux solaires !

MaPrimeRénov’

Parce que ne pas prononcer les voyelles à la fin des mots fait plus “cool”, la prime à la rénovation des habitations porte le doux nom de MaPrimeRénov’. Cette contribution a pour objet de nous aider à financer la rénovation énergétique d’une maison ou d’un appartement et elle peut couvrir jusqu'à 30 % des dépenses engagées pour les travaux de rénovation. 

Consultable avant les travaux (on connaît donc la somme avant le commencement de ceux-ci) et versée directement sur notre compte en banque, cette prime permet de se projeter dans des changements concrets avec l’assurance d’une réelle assistance pour réaliser une rénovation thermique, le remplacement des portes et des fenêtres ou encore acquérir une nouvelle chaudière.

Concernant les panneaux solaires, seuls les panneaux thermiques et hybrides (qui produisent de la chaleur et de l'électricité) sont éligibles à cette aide. En effet, ici, c’est la rénovation thermique de l'habitation qui est visée avant une nouvelle production d'électricité.

Le montant de cette aide peut varier de 4 000 euros maximum pour un chauffe-eau solaire jusqu'à 11 000 euros pour un système de chauffage à l'énergie solaire.

Qui a le droit à MaPrimeRénov’ ?

Comme nous l’avons vu dans notre article “Panneaux solaires gratuits en 2024 : est-ce possible ?” (non, ce n’est pas possible), le montant et l’accès de MaPrimRénov varient (un code couleur différencie les catégories) en fonction du revenu fiscal de référence des foyers.

Les autres critères sont les suivants : 

  • Le logement doit avoir au moins 15 ans depuis sa date de construction
  • Les travaux doivent être terminés en deux ans maximum
  • Le logement doit se situer en France ou dans un département d’Outre-Mer
  • L’habitation doit être occupée en tant que résidence principale au moins 8 mois par an

MaPrimeRénov’ Sérénité

Nouvellement baptisée “MaPrimeRénov’ Sérénité”, cette aide était auparavant connue sous l'appellation “Habiter Mieux Sérénité”. 

Par souci de clarté, les deux primes ont été rapprochées pour permettre aux personnes de ne pas (trop, on connait toutes et tous les sites gouvernementaux) se perdre dans les méandres des explications des aides sur les sites officiels. Cette subvention fonctionne comme sa grande sœur mais elle est destinée aux catégories les plus modestes de la population.

Ici, et en fonction des revenus du ménage, les contributions aux travaux peuvent atteindre jusqu’à 50 % de la facture totale avec un plafond d’aide qui s’arrête à 15 000 euros.

Plus encore, si l'habitation sort du statut “passoire thermique” en passant de la catégorie G ou F à la E, un montant complémentaire de 1 500 euros sera alors accordé pour récompenser le fait de quitter cette catégorie maudite pour les économies d’énergie.

Qui a le droit à MaPrimeRénov’ Sérénité ?

Comme indiqué plus haut, seuls les ménages les plus modestes peuvent avoir accès à cette aide. L’habitation doit en plus être occupée depuis 15 ans minimum au quotidien. Enfin, il faut que le devis des travaux (qui seront effectués par des professionnels-les certifiés RGE) indique un gain énergétique d'au moins 35 %

Même si cela est rare, un éco-prêt à taux zéro contracté dans les 5 dernières années précédant la demande d’aide annule celle-ci car on ne peut cumuler les deux.

La prime énergie

La prime énergie est délivrée après les travaux exécutés par votre fournisseur d’énergie. En effet, pour encourager la transition énergétique, celui-ci est dans l'obligation de récolter des certificats d’économie d’énergie (CEE). Ces certificats sont délivrés en échange d’une aide financière pour changer le chauffage ou l'isolation de l'habitation. Ici aussi, cette aide concerne des panneaux solaires aérovoltaïques (hybrides) ou thermiques et non pas photovoltaïques et elle peut varier entre 2 500 et 4 000 euros selon le revenu des ménages.

Qui a le droit à la prime énergie

Comme indiqué plus haut, grâce à cette prime, les travaux sont financés, puis le remboursement d’une partie des coûts arrive plus tard, au moment où les travaux sont terminés et que l'installation fonctionne. 

Si tout le monde a le droit à ce “coup de pouce énergétique” comme il est souvent appelé, il faut avoir un revenu inférieur à 52 925 euros en Île-de-France et 40 201 euros dans le reste du pays pour pouvoir rentrer dans la catégorie “ménages modestes” et ainsi percevoir le montant le plus élevé de cette aide.

La prime à l’autoconsommation

La prime à l'autoconsommation a fait l’objet d’un article pour bien en expliquer ses rouages. Pour résumer, cette aide est destinée au ménage souhaitant produire de l'électricité avec des énergies renouvelables et en revendre le surplus. Le principe est simple, l'habitation devient une petite centrale qui revend son énergie à un tiers et obtient une petite aide pour cela. Il est à noter que cette prime concerne les panneaux photovoltaïques (ou hybrides), pas les thermiques.

Si le montant dépend de la puissance de l’installation, les tarifs sont mis à jour tous les trimestres pour suivre le marché énergétique européen. 

En 2024, les derniers tarifs affichés étaient ceux-ci :

  • Pour une installation ≤ 3 kWc : 370 € / kWc 
  • Pour une installation ≤ 9 kWc : 280 € / kWc 
  • Pour une installation ≤ 36 kWc : 200 € / kWc 
  • Pour une installation ≤ 100 kWc : 100 € / kWc
  • Au-delà de 100 kWc, l'installation n'est plus éligible à la prime

D’après ce barème, une installation de 3 kWc rapportera 1 110 euros (370 X 3), alors qu’une installation de près de 40 kWc en rapportera 8 000 (200 x 4). 

Plus la puissance de l’installation est grande, plus le montant de l’aide diminue.

La TVA réduite et l’exonération d’impôt

Si la puissance de l’installation solaire photovoltaïque est inférieure ou égale à 3 kWc et qu’elle est installée par un-e artisan-e certifié-e RGE, alors le ménage bénéficie d’une TVA réduite à 10 %. Un coup de pouce qui n’est pas négligeable.

Concernant l’exonération d'impôt, celle-ci ne peut pas être considérée comme une subvention mais elle reste un avantage financier dans un projet de rénovation énergétique de son habitation. 

Cette exonération concerne la revente de l’énergie produite en surplus à un fournisseur d’énergie. Concrètement, le ménage qui vend son électricité à un fournisseur d’énergie ne doit aucun impôt sur ce que lui paie son “client”.

Qui a le droit à l’exonération d’impôt ?

Cette exonération est réservée aux particuliers.

Si la puissance totale de l'installation solaire ne dépasse pas 3 kWc, que l’installation est raccordée au réseau public en deux points maximum, alors elle est éligible à cette exonération.

Prêt à taux zéro

Prolongé jusqu’en 2027, le prêt à taux zéro permet tout simplement d'emprunter une somme pour financer la rénovation énergétique de son logement sans avoir à rembourser des intérêts. En plus du thermique, le solaire photovoltaïque est aussi éligible à ce prêt ! Le prix d’un panneau solaire photovoltaïque étant conséquent, ce prêt est bienvenue !

L’Obligation d’Achat

Revendre son électricité peut parfois faire peur. Qui a envie de démarcher des fournisseurs d’énergie pour qu’ils achètent la production d’énergie renouvelable de l'habitation ? Personne ! Eh bien, pas besoin de se faire du souci car l'obligation d’achat est là !

Avec ce dispositif, revendre son électricité n’aura jamais été aussi facile. En effet, le surplus est automatiquement vendu à un acheteur qui ne peut pas refuser cette production. Le prix du kWh est fixé par la Commission de Régulation de l’Energie (CRE) et l’acheteur a donc l’obligation de respecter ce tarif.

Si les prix variaient autrefois en fonction de l’année de construction de l’installation (ils restaient fixes pendant 20 ans), ils peuvent aujourd'hui changer à la date anniversaire de l’installation. C’est la Commission de Régulation de l’Energie (CRE) qui publie les tarifs dans un PDF intitulé “Arrêtés tarifaires photovoltaïques en métropole”.

Il est important de noter qu’une installation avec revente d’un surplus n’aura pas le même tarif qu’une installation qui vend l’intégralité de l'énergie produite.

Les aides locales

En plus des aides qui concernent tout le territoire national, il existe des aides régionales, départementales, ou encore municipales !

La ville de Dunkerque propose par exemple une prime Eco-habitat qui varie de 1 000 à 2 000 euros en fonction des performances énergétiques de l'habitation.

Le pays d’Aix possède lui aussi des atouts dans sa manche pour encourager la transition et la rénovation énergétique en proposant des aides qui peuvent couvrir entre 55 et 80 % du montant total des travaux !

Dans le Var, on offre 400 euros pour l'installation d’un chauffe-eau solaire et 1 150 euros pour un système solaire combiné (qui réchauffe la maison et le ballon d’eau) !

En somme, toutes les régions offrent des avantages ou des subventions, il suffit de se renseigner sur le site de la métropole, de la commune ou de la région pour les découvrir !

Bénéficiez des aides en faisant installer vos panneaux solaires par nos installateurs !

Parce que tous les artisans qui installent des panneaux solaires pour Ekwateur sont certifiés RGE et sélectionnés par nos soins, toutes les installations que nous proposons sont éligibles aux aides ! L’installation de panneaux solaires devient alors une étape concrète vers des économies d’énergies qui soulagent la planète ! Plus encore, Ekwateur offre une expérience de suivi personnalisé qui prend forme en 5 étapes :

  1. Un-e expert-e échange avec vous sur votre projet et vous déterminez ensemble ce qui peut vous convenir le mieux (le choix des panneaux solaires, de la puissance, etc) ;
  2. L’étude technico-économique de votre projet est gratuite, tout comme le devis ;
  3. Un artisan vient en personne effectuer la visite technique ;
  4. On prend en charge TOUTES les démarches administratives ;
  5. Les travaux sont réalisés par des artisans triés sur le volet et certifiés RGE pour un rendu esthétique et des performances optimales !
Panneaux solaires gratuits : est-ce possible

Bénéficiez des aides en passant par nos installateurs 

Nos installateurs reconnu RGE vous garantissent l’accès aux aides financières pour les panneaux solaires.

J’échange avec un expert

De très nombreuses aides exonérations et autres primes existent donc pour installer des panneaux solaires. Que cela soit pour produire de l'électricité ou de la chaleur, posséder et installer des panneaux solaires n’aura jamais été aussi encouragé en France ! Le soleil n’attend donc plus que vous pour commencer à chauffer ou éclairer votre logement ! 😎

Sources

https://www.economie.gouv.fr/particuliers/aides-installation-photovoltaiques 

https://www.photovoltaique.info/fr/tarifs-dachat-et-autoconsommation/tarifs-dachat/arrete-tarifaire-en-vigueur/ 

https://www.photovoltaique.info/fr/tarifs-dachat-et-autoconsommation/tarifs-dachat/arrete-tarifaire-en-vigueur/#tarifs_de_vente_et_primes autoconsommation 100 kwc 

https://www.ma-prime-eco.fr/panneaux-solaires-b/ 

https://www.cre.fr/Pages-annexes/open-data 

Nos derniers articles de la catégorie

Voir plus d'articles