Vous préférez parler à une vraie personne ? Nos centres d'appels au Mans, à Reims et à Amiens sont là pour ça
09 77 40 66 66
(prix d'un appel local, même si vous n'habitez pas dans le coin)

Voyager responsable cet été : comment faire ?

Avec l’arrivé du beau temps, la fin du confinement et le vaccin qui est enfin là, on commence tous-tes à penser à nos vacances d’été. Cependant, voyager à tendance à rimer avec polluer et ça, chez ekWateur, on dit non ! Alors, si vous avez cliqué sur cet article c’est sûrement que vous vous posez la même question que nous : comment voyager de façon (éco)responsable en 2021 (ou que vous êtes juste curieux-se, ce qui est très bien aussi 😉) ? On s’est donc creusé les méninges et on va vous expliquer comment faire : il faut prendre le vélo et camper dans les bois. Non, on vous rassure, ce n’est pas la seule solution 😉. Venez donc globetrotter autour du monde avec nous le temps d’un article.

Théo

1er janvier 1970

Voyager responsable : quelle destination choisir ?

Si vous voulez voyager responsable, il vous faut choisir une destination où la nature est préservée et un endroit où la population est attentive à l’environnement. En suivant ces critères, nous vous avons fait une liste des destinations qui pourraient vous convenir en France comme en Europe.

Voyager responsable en France

La Bretagne

Quoi de mieux pour commencer cette liste que notre belle Bretagne. Avec ces 6 réserves naturelles, les nombreux sites protégés qu’elle compte et le Kouign-amann on ne peut pas rêver mieux pour se ressourcer cet été, ou pour prendre du poids avant la rentrée à vous de choisir 😉.

Cette région se démarque aussi par son engagement pour le développement d’un tourisme durable afin de préserver l’environnement. De plus, la région possède un des plus beaux sites français, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, le Mont-Saint-Michel… Oups, c’est en Normandie, en même temps on ne sait plus à qui il appartient, ceci dit, il reste à deux pas de la Bretagne donc ça vaut le coup d’y faire un tour 😉.

La Corse

Avec son parc naturel régional qui recouvre plus d’un tiers de l’île de beauté, la Corse est une destination incontournable si vous souhaitez voyager responsable en France. La protection de l’environnement est une des priorités de l’île. Elle abrite notamment la réserve naturelle de Scandola, classée elle aussi au patrimoine mondial de l’UNESCO. La richesse du paysage, de la faune et de la flore Corse devrait ravir vos envies de nature.

Le Vercors

Si vous êtes randonneur-se en herbes ou confirmé-e, vous allez être servi-e. La plus grande réserve naturelle de France métropolitaine, le Haut Plateaux qui s’étend sur 17 000 hectares se trouve dans le parc régional du Vercors. Il possède de nombreux sentiers balisés pour le bonheur de nos pieds et des ampoules 😉. Si vous voulez revenir de vos vacances reposées ce n’est peut-être pas la meilleure destination, mais si vous voulez en prendre plein les yeux alors c’est la bonne destination 😉.

Voyager responsable en Europe

Slovénie

Saviez-vous que la Slovénie a été élue la destination la plus écologique en 2018 ? Le pays prône l’écotourisme avec 60 % de son territoire recouvert par des forêts et ses 800 espèces animales il fera le bonheur des amoureux de la nature et sensibilisera les autres 😉.

Finlande

La Finlande nous paraît être une évidence pour des vacances responsables. Pour la population locale, le respect de l’environnement ne semble pas être une option et ça, c’est ce que l’on recherche 😊. La beauté des paysages naturels est préservée de l’impact de l’homme, c’est un réel plaisir pour les yeux et pour les sens.

De plus, le pays regorge de logements certifiés écolabel nordique respectueux de l’environnement.

Estonie

Comme pour la Slovénie, l’Estonie se dirige de plus en plus vers l’écotourisme. Le pays possède une grande biodiversité et de nombreux parcs nationaux dont celui de Soomaa qui a reçu le prix d’excellence de la Commission européenne pour la promotion du développement durable. Si avec ça vous n’êtes pas convaincu-e on ne sait plus quoi faire 😉.

Dans le monde

Iles Galápagos

Les îles Galápagos sont inscrites au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Attention, si vous voulez partir sur l’une de ces îles, il ne faudra pas vous y prendre trop tard. Seulement 245 000 touristes sont accepté-e-s afin de préserver l’écosystème. C’est une destination idéale pour les amoureux de la nature et des animaux. Les îles regorgent de sites protégés et d’espèces d’animaux variées.

De plus, le premier aéroport écologique au monde a été construit là-bas. L’avion restant tout de même un moyen de transport extrêmement polluant et donc à limiter le plus possible 😉.

Costa Rica

Ce pays d’Amérique Centrale vous fera rêver avec ses 29 parcs nationaux et ses 1200 mètres de côtes. Tout y est adapté pour respecter l’environnement et l’écosystème du pays.

Il utilise presque 100 % d’énergies renouvelables (99.99 %) pour produire son électricité et bannit le plastique de ses côtes. Le pays lutte contre la pollution et fait tout pour sensibiliser ses habitants ce qui en fait l’une des destinations les plus écologiques au monde.

offre d'énergie renouvelable

Sac à dos de voyage devant un mur de bois.

Quels types de transports pour voyager responsable ?

Pour voyager, il faut bien trouver un moyen de transport, et, à moins que vous ne vous sentiez prêt à faire une longue marche ou une grande balade à vélo, il va falloir trouver le moyen de transport le moins polluant et le plus efficace pour votre voyage.

Avec la crise du Covid-19 et pour limiter l’empreinte carbone de votre voyage, nous vous conseillons de partir en Europe ou de rester en France.

Il ne faut pas oublier que notre pays regorge de paysages et de sites magnifiques. Cependant, ce n’est pas une obligation, si vous voulez voyager plus loin, il faudra seulement faire attention à votre impact carbone 😉.

Alors, pour en revenir à la question de départ, quels sont les moyens de transport qu’il faut privilégier ?  Bonne nouvelle pour celles et ceux qui ont peur de l’avion, c’est un moyen de transport à oublier. La meilleure solution pour voyager en Europe ou en France c’est le train. C’est en effet le moyen de transport qui allie le mieux rapidité, confort et écologie.

Le train est, derrière le vélo, l’un des moyens de transport le moins polluant. Il relâche environ 13 grammes de dioxyde de carbone par kilomètre dans l’air contre 135 grammes pour une voiture à essence ou encore 145 grammes pour un avion.

Le bus est aussi un moyen de transport plus écologique à envisager. Il relâche environ 130 grammes par kilomètre,  mais lorsqu’on divise par le nombre de passagers cela réduit considérablement l’impact sur la planète.

Enfin, bien entendu, il reste le vélo ou la marche à pied, mais ça on vous laisse décider 😉.

Où se loger pour rester écolo jusqu’au bout ?

Et si on prenait un hôtel 5 étoiles allumé toute la nuit avec piscine saunât et tout ce qui va avec ? Bon c’est sûr c’est confortable. Néanmoins, ça ne rime pas vraiment avec voyage responsable vous ne croyez pas ? Pourquoi faire tant d’efforts si c’est pour finalement les gâcher dans un grand hôtel peu respectueux de l’environnement ?

Si vous souhaitez vous loger dans un hôtel, privilégiez les hôtels possédant un label éco-responsable qui certifie que le lieu respecte l’environnement.

Vous pouvez aussi choisir de faire du camping dans des endroits spécialisés ou même du camping sauvage. Cependant, renseignez-vous bien avant car cela peut être dangereux si vous ne connaissez pas l’endroit.

De plus, ce type de camping n’est pas autorisé partout. Selon le pays dans lequel vous êtes, les restrictions ou interdictions peuvent changer. Dans certains pays par exemple il est totalement interdit de faire du camping sauvage, dans d’autres comme en Allemagne, des zones sont délimitées. Le mieux, c’est de demander aux autorités locales si vous avez le droit ou non de camper. Sachez que si vous restez en France, vous avez le droit à une seule nuit pour rétablir votre aptitude à conduire.    

Vous n’êtes pas trop camping ? Il existe des alternatives responsables pour vous aussi ! 😉 Vous pouvez, par exemple, opter pour des gîtes, chambres d’hôtes, dormir chez l’habitant ou encore dans des fermes touristiques.

Si les deux premiers sont connus du grand public, dormir chez l’habitant et les fermes touristiques sont peu connues. Dormir chez l’habitant est une excellente façon de s’immerger totalement dans le quotidien de la population locale. Si vous êtes téméraire, vous pouvez la jouer à l’ancienne et aller demander directement aux personnes si vous pouvez dormir chez eux/elles.

Deuxième solution, il existe maintenant des sites internet sur lesquels vous pouvez envoyer une demande pour réserver un bout de canapé. Pour ce qui est des fermes touristiques, c’est assez simple, vous logez directement dans une ferme soit en faisant du camping soit en dormant directement à l’intérieur de la ferme (non, pas au milieu des animaux, rassurez-vous 😉).

 

Voyager responsable passe aussi par ce que l’on consomme

C’est une des règles d’or que vous devrez suivre durant votre voyage : consommer local. Exit les MacDo, Starbucks et autre junk food. Au lieu de ça, laissez-vous tenter par un petit restaurant local ou allez acheter des aliments au marché du coin. Évitez néanmoins les aliments qui ne vous donnent pas envie, ça serait quand même dommage de finir votre voyage aux toilettes 😉.

Évitez également tout ce qui est supermarché ou fast food au maximum, les produits qui y sont vendus sont, pour la plupart, importés de pays étrangers et/ou ont parcouru des centaines de kilomètres avant d’atterrir dans votre assiette. Pas terrible comme empreinte carbone tout ça…

Respectez votre environnement

Une autre chose très importante, même si vous êtes en vacances et que vous avez tendance à vous relâcher sur certaines pratiques, n’oubliez pas de trier vos déchets. Eh oui, le tri ce n’est pas qu’à la maison 😉.

Il vous faut aussi garder d’autres bonnes habitudes comme économiser l’eau et l’électricité en fermant les robinets et en éteignant les lumières quand on ne s’en sert plus ou lorsque ce n’est pas nécessaire. En parlant d’énergie, chez ekWateur, on a de supers offres sur le gaz renouvelable et l’électricité verte 😊.

L’utilisation de produits naturels ou éco-labellisés est fortement recommandée. Essayez de privilégier l’utilisation d’une gourde au lieu d’utiliser de l’eau en bouteille. Si vous êtes dans un pays ensoleillé, optez pour un chargeur solaire 😉.

Petite pensée pour nos fleuristes en herbe, évitez d’arracher des fleurs ou des plantes dans les espaces protégés. C’est mieux de garder vos souvenirs dans votre tête ou sur votre téléphone que dans votre valise, cela vaut aussi pour toutes les autres choses que vous voudriez prendre dans la nature.

Selon le pays que vous avez décidé de visiter, les cultures peuvent être très différentes de la nôtre.  Il vous faut donc respecter les coutumes de l’endroit dans lequel vous évoluez. Vous pouvez, par exemple, vous renseigner au préalable pour ne pas être perdu une fois arrivé-e à destination.

 Commencez par apprendre deux ou trois mots dans la langue locale comme « bonjour » ou « merci ». Ça ne prend pas longtemps et cela montre à votre interlocuteur que vous vous intéressez à sa culture.

Recevez notre sélection d'articles autour de la transition écologique

Laissez-nous votre adresse email pour recevoir toutes nos astuces pour un futur plus vert. 🌱🌍 

En résumé, on a appris quoi ?

Pour voyager responsable voici ce qu’il faut faire :

  • Choisissez votre destination en amont : ça vous permettra de bien choisir votre trajet et le moyen de transport que vous désirez prendre ainsi que votre logement sur place.
  • Consommez local : adieux fast food et autre junk food que l’on aime tant 😉
  • Respectez l’environnement dans lequel vous évoluez et respectez la faune et la flore qui vous entoure (on ne jette pas de déchets dans la nature et on n’arrache pas toutes les plantes que l’on croise)

 

Voilà, notre article est (déjà) terminé. Alors pour tous-tes nos globe-trotteurs-es en herbe, vous avez toutes les cartes en main pour voyager responsable cet été. On espère que notre article vous a plu et qu’il pourra vous être utile pour passer un été qui fait rimer détente avec écoresponsabilité (même si ça ne rime pas vraiment 😉).