Vous préférez parler à une vraie personne ? Nos centres d'appels au Mans, à Reims et à Amiens sont là pour ça 09 77 40 66 66 prix d'un appel local, même si vous n'habitez pas dans le coin
Salon chauffé avec un poêle à bûches, un chauffage renouvelable
Salon chauffé avec un poêle à bûches, un chauffage renouvelable

EnR et rénovation énergétique : que pensent les Français-es ?

Qualit’ENR, association de référence en matière d’énergies renouvelables (ENR) et de rénovation énergétique a fait paraître son baromètre 2022 « Les Français et les énergies renouvelables » mené par OpinionWay.

En tant que fournisseur d’énergie verte, nous nous sommes empressés de le lire. 😊 Ce document montre l’intérêt grandissant qu’ont les ménages pour les énergies renouvelables. Que retenir de ce baromètre ? Ekwateur vous propose une synthèse !

Les énergies renouvelables et la rénovation pour protéger son pouvoir d’achat

Premier constat : énergies renouvelables, rénovation et pouvoir d’achat vont de pair. Selon les chiffres du baromètre 77% des consommateurs-ices « jugent que les équipements EnR peuvent avoir un impact positif sur leur pouvoir d’achat ». 95 % des personnes interrogées ont confiance dans les équipements ENR de production de chauffage et d’eau chaude sanitaire.

Le bois : l’énergie de chauffage la moins chère

Cette impression est confirmée par l’ADEME. Selon elle, le bois est l’énergie de chauffage la moins chère. En effet, si l’on compare les prix au kWh, la différence est flagrante. Il faut compter : 

La pompe à chaleur : un rendement important

Autre équipement durable, la pompe à chaleur est créditée de 77% de confiance. Avec un rendement compris entre 110 % et 130% selon l’ADEME, ces équipements produisent plus d’énergie qu’ils n’en consomment. Ils permettent donc de réaliser des économies d’énergie.

Le solaire thermique : un mode de chauffage de plus en plus plébiscité

Le chauffage et le chauffe-eau solaire se sont fait une place au soleil dans le cœur des ménages 😉. Selon le baromètre Qualit’ Enr « le solaire thermique demeure la filière que les Français souhaitent le plus voir se développer »

Et pour cause, d’après l’ADEME, il permet de couvrir jusqu’à 50% des besoins en chauffage et en eau chaude sanitaire d’un foyer. L’énergie du soleil étant gratuite, cela permet de réduire drastiquement la consommation énergétique.

Des ménages qui s’équipent de plus en plus aux ENR

L’amélioration de la performance énergétique des logements passe par l’installation d’équipements de chauffage et de production d’eau chaude ENR. 44% des ménages disposent désormais d’au moins un appareil utilisant les énergies renouvelables. 37% des foyers envisagent d’ailleurs de s’équiper. Un chiffre en progression de 12% par rapport à l’année 2019.

Rénovation énergétique : quels freins aux ENR ?

Si les ENR séduisent, certains freins font encore hésiter les ménages quant à l’installation d’un appareil chez elleux. Quels sont-ils ? 

Un investissement important

Premier frein, le coût d’achat. En effet, 87% des ménages trouvent que les équipements EnR sont chers. L’investissement de départ est important. Il faudra compter : 

  • Entre 3000 € et 7000 € pour un poêle à bûches ; 
  • Environ 9 000 € pour une PAC air / eau ; 
  • Entre 14 000 € et 18 000 € pour un système solaire combiné

Si ces prix peuvent rebuter, il existe des aides à la rénovation énergétique comme les Certificats d’Économies d’Énergie (CEE), l’éco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ) ou MaPrimeRénov’ qui viennent faire baisser le montant du chantier. 

Des travaux compliqués

Outre le prix d’achat, 65% des Français-es « estiment que les EnR pour le chauffage, l’eau chaude et l’électricité sont difficiles à installer ». La complexité et la durée des travaux peuvent en effet poser question. 

Pourtant, ces travaux d’efficacité énergétique restent relativement rapides. L’installation d’une PAC prend entre 2 jours et une semaine. De la même manière, la pose d’un poêle à bois prend un à deux jours. 

L’intermittence des énergies renouvelables

Enfin, dernier point bloquant, celui de l’intermittence des énergies renouvelables. 60% des consommateurs-ices pensent qu’elles ne peuvent pas fonctionner toute l’année. 

C’est vrai, les équipements à l’énergie solaire dépendent avant tout de la météo. Sans soleil, ils ne peuvent rien produire. 

En revanche, le bois de chauffage n’est pas soumis à ces fluctuations. Les forêts ne disparaissent pas l’hiver ou lorsqu’il pleut 😉. Il est possible d’utiliser une chaudière biomasse ou un poêle à bois, quelle que soit la météo.

Et au niveau national ?

Si les Français-es sont de plus en plus partant-e-s pour faire entrer les énergies renouvelables chez elleux, iels sont également en faveur d’un développement au niveau national. 4 personnes sur  5 pensent que la « transition énergétique du pays passe par un mix énergétique associant EnR et énergies conventionnelles ». 

Si elles constituent un levier pour la transition énergétique, elles se positionnent aussi comme un vecteur de croissance économique. 66% des ménages interrogés pensent qu’elles sont un « moteur de la relance économique et de la rénovation énergétique ». 

☀️Participer au développement des énergies renouvelables sans travaux, c’est facile ! Pas besoin d’entamer un grand chantier, il suffit de souscrire un contrat d’électricité verte ou de biogaz. Prêt-e à passer au 100% vert ? 💚