Vous préférez parler à une vraie personne ? Nos centres d'appels au Mans, à Reims et à Amiens sont là pour ça 09 77 40 66 66 prix d'un appel local, même si vous n'habitez pas dans le coin
Electricité
Le plan d'une maison avant son raccordement électrique
Le plan d'une maison avant son raccordement électrique

Tout savoir sur le raccordement électrique

Une maison nouvellement construite ne peut accueillir de l’électricité que si elle est reliée au réseau public d’électricité, et ce, même si votre installation électrique intérieure est achevée (il ne suffit pas d’installer des prises pour avoir du courant !). La procédure de raccordement électrique intervient généralement plusieurs mois avant la fin des travaux de la maison, car il faut compter plusieurs semaines, voire plusieurs mois pour que le gestionnaire du réseau achève les travaux de branchement

Il s’agit donc d’une étape à anticiper le plus possible si on ne veut pas se retrouver avec un réchaud pour cuisiner le jour de l’emménagement ! Pas de panique, Ekwateur vous guide dans les démarches pas à pas vers la lumière ! 💡

Quels sont les types de raccordement électrique ?

On distingue deux types de raccordement électrique : 

  1. Le branchement provisoire : on y a recours pour des chantiers ou des évènements, il peut être de courte durée (< 28 jours) ou de longue durée (> 28 jours) et aura toujours une date d’échéance ;
  2. Le raccordement définitif : il sert à alimenter un logement ou un local en électricité sans limites de durée.

Le raccordement provisoire peut vous être utile pour obtenir de l’électricité pendant les travaux de votre maison, et il faudra ensuite faire les démarches pour obtenir un branchement définitif, quoi qu’il arrive. Les démarches sont d’ailleurs différentes. 

Dans le premier cas, il suffit de faire la demande auprès du fournisseur d’énergie de son choix et de communiquer les informations nécessaires (puissance, durée, emplacement, etc.). Ce dernier contactera ensuite le GRD (le gestionnaire du réseau de distribution) pour mettre en place le branchement.

Pour un raccordement électrique définitif, les démarches sont plus longues et il n’est pas obligatoire de passer par un tiers, même si cela est possible. On vous explique tout juste après.

Qui fait le raccordement électrique en France ?

Puisqu’il est nécessaire de se brancher au réseau public d’électricité, il faut par conséquent s’adresser au gestionnaire de ce réseau. Dans 95% des cas, le gestionnaire est Enedis (les plus anciens d’entre nous le connaissent aussi sous le nom d’ERDF). Dans les 5% restants, on retrouve d’autres GRD chargés de la distribution de l’électricité dans une zone géographique précise. On les appelle les ELD (Entreprises Locales de Distribution).

Par exemple, à Metz, le gestionnaire du réseau de distribution d’électricité est UEM. Il est donc indispensable de savoir quel est le GRD de votre commune pour savoir à qui s’adresser pour votre demande de raccordement électrique (un peu comme lorsque vous voulez ouvrir un compteur d’eau). 

Pour cela, vous pouvez soit contacter votre mairie, soit utiliser l’outil du site energie-info du Médiateur National de l’énergie.

Vous connaissez le GRD de votre ville ? Bien, maintenant deux choix s’offrent à vous : 

  1. Déposer votre demande de raccordement électrique directement auprès du gestionnaire ;
  2. Mandater un fournisseur d’énergie ou un autre acteur pour faire la demande en votre nom (voici le document à remplir dans le cas d’Enedis, par exemple). Option plutôt pratique pour ceux qui sont allergiques aux démarches administratives (on plaide coupable aussi !).

Comment raccorder sa maison neuve à l’électricité ?

Si vous n’avez pas opté pour le mandat, voici les démarches pour brancher votre maison neuve au réseau public d’électricité : 

  1. Faire la demande de raccordement au gestionnaire du réseau
  2. Payer l’acompte pour valider le dossier
  3. Suivre l’avancée des travaux
  4. Régler le restant de la facture et procéder à la mise en service du compteur

Faire la demande de raccordement au gestionnaire

Vous l’aurez compris, il s’agit tout d’abord de déposer une demande de raccordement électrique au GRD. S’il s’agit d’Enedis, il vous suffit d’aller sur le portail Enedis connect et de renseigner les informations requises : 

  • Puissance électrique maximale souhaitée 
  • Copie de votre autorisation d’urbanisme 
  • Plan de masse de votre projet
  • Éventuellement un plan de situation

Quoi ?! Vous ne savez pas ce que signifie “la puissance électrique maximale” ?! Allez, on est sympa, on va vous expliquer, histoire d’avoir un sujet de conversation la prochaine fois que vous discutez avec votre électricien-ne. 

Dans le cas d’une maison qui se raccorde au réseau électrique pour la consommation (par opposition avec la production d’électricité, avec des panneaux solaires, par exemple), il faut fixer une puissance maximale à soutirer.

Attention, on ne parle pas ici de la puissance associée au compteur électrique (comprise entre 3 et 36 kVA pour les particuliers) qui, elle, pourra être modifiée quand on le souhaite. On choisit ici la puissance maximale qui pourra être attribuée, soit : 

  • 12 kVA en monophasé (la plus courante chez les particuliers) ;
  • 36 kVA en triphasé.

En général, on opte pour du triphasé lorsque la puissance nécessaire pour le compteur dépasse les 18 kVA. C’est le cas quand on alimente des appareils électriques très énergivores de type professionnels, par exemple. Donc à moins que vous n’ayez une fête foraine dans votre jardin, il y a peu de chance que vous ayez besoin d’un raccordement en triphasé ! Pour en savoir plus, lisez notre article sur les différences entre monophasé et triphasé.

Payer l’acompte pour valider le dossier

Après la transmission de la demande, le gestionnaire du réseau va étudier votre dossier. Au bout de quelques semaines (2 en moyenne pour Enedis), vous recevrez peut-être le précieux sésame vous informant que votre demande a été acceptée.

Dans cette réponse est glissé le devis détaillant le coût total prévu pour les travaux de raccordement électrique et les échéances prévues. Il est alors temps de signer le devis et de régler l’acompte nécessaire pour démarrer les travaux. Attention, le devis est valable 3 mois chez Enedis. Passé ce délai, il faudra renouveler sa demande de raccordement.

Suivre l’avancée des travaux

Une fois que vous avez payé l’acompte, un expert technique vous contacte pour établir le planning précis du chantier. Il ne vous reste plus qu’à attendre le début des travaux et suivre leur avancée. 

Les délais varient en fonction de l’ampleur des travaux, plus votre maison se trouve loin du réseau et plus cela prendra du temps. En moyenne, Enedis estime de 4 à 6 semaines la durée des travaux pour un branchement électrique sur le réseau basse tension.

Régler le montant de la facture et faire la mise en service

Une fois les travaux achevés, il est temps de régler l’intégralité de la facture au gestionnaire du réseau. Ce paiement se fait généralement en ligne, certains GRD proposent néanmoins d’autres types de règlements (chèque, virement, etc.).

Si votre installation intérieure d’électricité est également opérationnelle, vous pouvez demander la première mise en service du compteur électrique. Il suffit pour cela de souscrire un contrat d’électricité chez le fournisseur de votre choix (c’est l’occasion de choisir un fournisseur d’électricité verte comme Ekwateur, par exemple ! 😊). Il conviendra avec vous d’une date pour l’ouverture du compteur, réalisée dans un délai de 10 jours ouvrés en moyenne (selon la disponibilité des techniciens).

Le jour de l’intervention, il est obligatoire de présenter l’attestation de conformité (que l'on appelle aussi communément le Consuel) au technicien du GRD. Celle-ci doit vous être remise par l’électricien qui a réalisé les travaux de l’installation intérieure.

Une autre solution, plus rapide et moins contraignante, est également possible ! Si le gestionnaire vous installe un compteur Linky (nouvelle génération), sachez que la mise en service peut se faire à distance, et donc dans un délai plus court (au plus tôt le lendemain de la demande) ! En plus, grâce à ce compteur intelligent, vous aurez accès à votre suivi de consommation journalier et vous pourrez payer au réel et non plus selon une estimation de votre consommation (si on peut éviter les factures de régularisation salées à la fin de l’année, on ne dit pas non !).

Que la mise en service soit effectuée sur place ou à distance, il vous faudra débourser un peu plus d’une cinquantaine d’euros pour l’intervention. Ce montant est directement prélevé avec votre première facture d’électricité. Votre fournisseur le reverse ensuite intégralement au GRD. Le prix est le même pour tout le monde, peu importe le fournisseur d’énergie choisi.

Bon à savoir : si vous êtes bénéficiaire du chèque énergie, sachez que vous êtes exempté-e des frais de mise en service ! Pensez à le communiquer à votre fournisseur au moment de la souscription.

Combien coûte un raccordement électrique définitif ?

Le prix d’un raccordement électrique est propre à chaque client-e, c’est pourquoi seul le devis envoyé par le gestionnaire est à prendre en compte. Toutefois, si vous voulez avoir un ordre d’idée de ce que vous allez payer, sachez qu’Enedis affiche un tarif moyen de 550€ TTC (vous pouvez faire une simulation juste ici) pour un raccordement “classique” et les frais de première mise en service du compteur.

Quid d’une maison en lotissement ou d’un appartement ?

En toute logique, ce n’est pas à vous de faire les démarches de raccordement électrique lorsque vous emménagez dans un appartement neuf ou une maison neuve située dans un lotissement (que vous soyez locataire ou propriétaire). En effet, il revient au promoteur immobilier ou au constructeur de se charger de ces démarches. 

On vous remettra donc le document nécessaire à la première mise en service du compteur, c'est-à-dire l’attestation de conformité (Consuel). Il ne vous reste plus qu’à souscrire un contrat chez le fournisseur de votre choix pour programmer l’intervention et régler les frais de mise en service (qui sont, eux, à votre charge quoi qu’il arrive). 

Vous êtes maintenant fin prêt(e)s à raccorder votre maison au réseau d’électricité, et peut-être même à passer votre diplôme d’électricien-ne ! N’oubliez pas de vous renseigner sur la puissance de compteur à choisir en fonction de vos futurs équipements. Une puissance trop basse risque de (vous) faire péter les plombs régulièrement, alors qu’une puissance trop élevée alourdira votre facture ! Bien sûr, si vous décidez de faire la mise en service avec Ekwateur, nos experts sauront vous aiguiller à ce sujet. 😉

Sources

https://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=&ved=2ahUKEwjJ3qD2xL_7AhX-i_0HHfF4BGgQFnoECB0QAQ&url=https%3A%2F%2Fwww.enedis.fr%2Fmedia%2F2014%2Fdownload&usg=AOvVaw1ItRc63usuFRBIaVSUj6v9 

https://www.enedis.fr/sites/default/files/documents/pdf/Enedis-PRO-RAC_03E.pdf 

Vous voulez en savoir plus sur le marché de l'énergie ?

Les fournisseurs d’énergie profitent-ils de la crise ?

Les fournisseurs d’énergie profitent-ils de la crise ?

Le 10.01.2023Lire l'article
Comment est organisé le réseau électrique français ?

Comment est organisé le réseau électrique français ?

Le 14.12.2022Lire l'article
3 idées reçues sur la crise énergétique

3 idées reçues sur la crise énergétique

Le 22.11.2022Lire l'article