Vous préférez parler à une vraie personne ? Nos centres d'appels au Mans, à Reims et à Amiens sont là pour ça
09 77 40 66 66
(prix d'un appel local, même si vous n'habitez pas dans le coin)

Les 10 nouvelles positives du mois de décembre 2020

L’année 2020 ne saurait se finir sans notre habituel top 10 des nouvelles positives du mois. Nous espérons que vous avez passé de superbes fêtes de fin d’année, entouré-e-s de vos proches. Avez-vous fait votre liste de bonnes résolutions pour la nouvelle année ? En tout cas, il semblerait que de nombreux pays aient fait la leur. Voici un bon bol de positivité pour bien démarrer 2021 ! Bonne lecture 😉.

6 janvier 2021

1) IKEA cesse d’imprimer son iconique catalogue

La Bible du géant de l’ameublement suédois tirera définitivement sa révérence cette année. En effet, l’entreprise a décidé de ne plus publier son symbolique catalogue annuel en papier. Chaque année depuis la création d’IKEA en 1943, des millions de catalogues, jusqu’à 200 millions en 2016, sont imprimés et diffusés gratuitement dans le monde. Entreprise moderne et engagée en faveur de l’environnement, IKEA a déclaré que le catalogue 2021 serait le dernier à être imprimé et diffusé. Ceux des années suivantes seront toujours accessibles en ligne sur le site officiel des magasins.

Les 10 bonnes nouvelles de décembre 2020

2) Amsterdam interdit la publicité sur les combustibles fossiles

La capitale des Pays-Bas est la première ville au monde à prendre une telle disposition : l’interdiction pure et simple de la publicité concernant l’utilisation de combustibles fossiles, ainsi que les offres des compagnies de voyages aériens. Cette décision découle de l’initiative citoyenne « Reclame Fossielvrij » ou « Advertising Fossil Free » qui œuvre pour l’interdiction nationale des publicités sur les ressources fossiles. Si l’interdiction ne concerne actuellement que l’affichage et la mise en place d’évènements commerciaux dans la capitale, à long terme, aucune compagnie exploitant des combustibles fossiles ne pourra diffuser ses campagnes ou offres commerciales aux Pays-Bas. Amsterdam affirme ainsi son ambition d’atteindre les objectifs fixés par l’Accord de Paris.

3) Le chef de l’ONU réclame (enfin) « l’état d’urgence climatique »

Cette année fut éprouvante pour tous les pays, et encore plus pour l’environnement. En effet, l’année 2020 fait partie du tristement célèbre podium des 3 années les plus chaudes jamais enregistrées. Après l’état d’urgence sanitaire qui a unifié le monde, n’est-il pas temps de déclarer l’état d’urgence climatique ? Antonio Guterres, chef de l’ONU, s’est positionné et a appelé chaque gouvernement à se placer en état d’urgence pour lutter contre « la catastrophe climatique » qui approche. Les mesures déjà prises par les 195 pays membres de l’ONU ne permettront vraisemblablement pas de remplir les objectifs fixés par l’Accord de Paris avant la fin du siècle. L’état d’urgence poussera ainsi les pays à mettre en place des mesures plus radicales pour préserver l’environnement. Selon nous, il est plus que temps !

4) Ces espèces menacées se rétablissent doucement

Certaines espèces considérablement fragiles arrivent parfois à se rétablir doucement dans leurs milieux naturels. C’est notamment le cas des baleines boréales et des bisons d’Europe, poussés au bord de l’extinction à cause de la chasse et du braconnage. Comptant parmi les plus grands mammifères marins, les baleines boréales vivent dans les eaux froides de l’Arctique. Ces sublimes spécimens réapparaissent doucement dans les eaux du Nord, et ce, malgré le réchauffement climatique. Ce phénomène étonne et redonne espoir à de nombreux océanographes. Selon le NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration), les efforts doivent être poursuivis car ce rétablissement, bien que surprenant, reste fragile.

Un peu plus au Sud et grâce aux considérables efforts de conservation et aux nombreuses actions mises en place, le plus grand mammifère d’Europe est enfin sorti de la liste de l’IUCN des espèces en voie de disparition.

128 918 espèces figurent sur cette liste rouge, dont 35 000 menacées d’extinction et 31 officiellement éteintes. Le paisible Bison d’Europe ne fait désormais plus partie des espèces en voir de disparition et se rétablie peu à peu sur sa terre natale, la Roumanie. 

Il n’y a pas de petite victoire ! 😊

5) Un rassemblement de grande envergure pour agir contre le plastique aux USA

2020 nous aura aussi surpris par les grands mouvements de solidarité qui ont vu le jour. Le dernier en date a regroupé 550 groupes environnementaux dans le but de réclamer au nouveau Président des États-Unis, Joe Biden, une lutte ouverte contre la pollution plastique en 2021. Ce plan appelle la nouvelle administration Biden-Harris à suivre l’exemple de leurs voisins canadiens et à réduire voire interdire la production et la commercialisation du plastique à usage unique : sacs, pailles, etc. L’organisation « instead of rubber-stamping these destructive plastics projects » demande également au gouvernement d’agir en vertu des lois fondamentales du pays et de ne plus subventionner les entreprises productrices de plastique ou exploitantes de combustibles fossiles. Un petit pas pour les USA, un grand pas pour la planète 😉.

offre d'énergie renouvelable

6) Le Royaume-Uni ne financera plus de projets étrangers de combustibles fossiles

C’est au tour du Royaume-Uni de faire sa liste de bonnes résolutions pour 2021 ! Le Premier ministre britannique a annoncé que le pays cessera « au plus vite » son soutien financier aux entreprises étrangères émettrices de CO₂. Selon le journal Le Figaro, cette décision se veut « à grande échelle » et digne du pays qui accueillera le COP26 à Glasgow en novembre 2021. Le Royaume-Uni a notamment déclaré vouloir réduire ses émissions de CO₂ d’au moins 68% d’ici 2030.

7) Création d’un sanctuaire marin en Côte d’Ivoire

Une toute nouvelle réserve marine destinée à la préservation des tortues et des requins a vu le jour le 21 décembre, au large de l’Afrique de l’Ouest. Cette zone marine prend place au sein de « Grand Béréby », ville balnéaire du Sud, et devient la première aire marine protégée du pays. Cette réserve comprend une large zone complètement inaccessible et protégée ainsi qu’une petite partie dédiée à l’éco-tourisme. Ce lieu fait office de sanctuaire pour une trentaine d’espèces de requins, de raies et de tortues marines, de plus en plus fragiles.

8) Biden s’engage à rejoindre l’accord de Paris pour le climat

Joe Biden, accompagné de Kamala Harris, (première femme vice-présidente du pays 😊) semble bien déterminé à rebrousser, 77 jours après, le chemin emprunté par son prédécesseur Donald Trump. Ce dernier avait pris la décision de retirer la première puissance économique mondiale de l’Accord de Paris sur le climat. Le président des États-Unis s’était engagé lors de sa campagne à réintégrer cet accord dès le premier jour de son mandat présidentiel et a reconfirmé cette intention lors de son élection finale, en décembre.

9) Le Royaume-Uni interdit l’exportation d’animaux vivants

Nos amis britanniques ne sont pas en reste cette année ! En effet, jamais une bonne nouvelle sans une deuxième (dirons-nous), le Royaume-Uni interdit désormais l’exportation d’animaux vivants. Les conditions de transports des animaux posent en effet, un véritable souci d’éthique. Mal nourris, déshydratés, entassés comme des marchandises, des animaux nés sur nos sols sont transportés ailleurs pour y être abattus, sans contrôle des normes d’abattage. Bon nombre d’entre eux ne supportent pas ces trajets et y périssent avant d’arriver à destination. Le bien-être animal est de plus en plus discuté et nous espérons que ce pays, premier pays européen à prendre cette décision, ne sera pas le seul. Cette bonne nouvelle nous semble mériter cette place dans notre top ! 😊

Recevez notre sélection d'articles autour de la transition écologique

Laissez-nous votre adresse email pour recevoir toutes nos astuces pour un futur plus vert. 🌱🌍 

10) Ces pays émergents luttent contre le plastique  

Considérés comme de mauvais élèves en termes de politiques environnementales, les pays dont l’Indonésie, le Vietnam et le Ghana commencent à mettre en place de fortes mesures pour lutter contre la pollution plastique. Leurs gouvernements respectifs ont présenté des plans et objectifs détaillés. L’Indonésie envisage, par exemple, de réduire de 70% le nombre de débris plastiques présents dans la mer d’ici 2025. Depuis décembre, les autorités compétentes utilisent des balises satellites pour étudier la dérive des déchets plastiques dans les fleuves et rivières afin de les collecter plus simplement. Le Ghana s’est aussi engagé à réaliser une économie 100% « circulaire » en recyclant tout le plastique. Cette belle prise de conscience et de décision en faveur de l’environnement marque bien la fin de 2020 😊.

Le top 10 des nouvelles positives du mois est désormais achevé. Nous espérons vous avoir divertis, informés et mis un peu de baume au cœur. Nous en sommes sûrs, l’année 2021 sera encore plus riche en promesses et en positivité. On se retrouve très vite pour le bilan de l’année 2020 😉. Bonne année à tous-tes !