Vous préférez parler à une vraie personne ? Nos centres d'appels au Mans, à Reims et à Amiens sont là pour ça
09 77 40 66 66
(prix d'un appel local, même si vous n'habitez pas dans le coin)

Chauffage d’appoint : comment bien le choisir ?

🎶 « Le lundi au soleil, c’est une chose qu’on aura jamais » 🎶. Peut-être pas jamais, comme dans la chanson de Claude François, mais en tout cas pas tout de suite. 😉 Entre la pluie et la grisaille, l’automne s’est gentiment installé. Et, il faut bien le dire, il fait plus froid. 🥶 Pour se réchauffer, beaucoup sont tenté.es de se tourner vers un chauffage d’appoint. Mais alors, lequel choisir ? Comment trouver le modèle le plus adapté à son utilisation ?

12 novembre 2020

Choisir un chauffage d’appoint électrique : chauffer ponctuellement un espace

Quand on pense chauffage d’appoint, on pense souvent à un modèle électrique. En effet, ce sont bien souvent les plus répandus. Mobiles, ils permettent aux ménages de chauffer ponctuellement un espace non-chauffé ou de réchauffer des pièces peu utilisées comme : 

  • Le garage ;
  • La cave ;
  • La salle de bain, etc. 

Assez légers, la plupart du temps, les radiateurs d’appoint présentent, bien souvent, un prix relativement faible à l’achat. Dès 15 euros, on peut opter pour un petit appareil soufflant que l’on mettra en route lorsque l’on veut bricoler dans son atelier, par exemple.

Regarder la puissance et la consommation 

Afin de déterminer si un chauffage électrique est énergivore, il n’est pas possible de se référer à son étiquette énergie… pour la simple et bonne raison qu’il n’en a pas ! En effet, les radiateurs électriques ont échappé à l’étiquette énergie

Dès lors, au moment de l’achat, il faudra regarder la puissance dont ils font preuve. Tout d’abord parce que plus l’appareil est puissant, plus il chauffe vite. Ensuite, parce que cela vous permettra de déterminer la consommation de l’appareil. 

Pour estimer la consommation de votre radiateur électrique mobile, vous devrez faire un petit calcul. Rassurez-vous rien de bien méchant, voyez plutôt : 

Puissance x durée d’utilisation en minutes / 60 = Consommation de votre équipement (W).

Ainsi un radiateur soufflant d’une puissance 2400 W, utilisé pendant 8 minutes, le temps de vous doucher et de vous sécher dans la salle de bain consommera 320 W. 

En théorie, plus votre appareil est puissant, plus il consomme. Cela étant, comme il permet un gain de température plus rapide, on aura tendance à l’éteindre plus vite. 

L’inertie, une influence sur la qualité de chauffage 

Mais la puissance ne fait pas tout. Pour trouver le radiateur le plus économique, le mieux reste de regarder l’inertie du matériau qui le constitue. On entend par là, la manière dont l’équipement pourra conserver et restituer la chaleur

Pour un chauffage électrique moins gourmands, préférez les modèles à forte inertie tels que  : 

  • les radiateurs en céramique : la chaleur est gardée dans un cœur en céramique qui la réfracte, la montée en température est rapide et la chaleur continue à se diffuser progressivement même une fois éteint. 
  • les radiateurs à bain d’huile : ce système de chauffage électrique via un fluide caloporteur interne (l’huile) restitue l’air chaud dans la pièce par convection lente. 
  • Les radiateurs rayonnants mobiles : Ils diffusent l’air chaud par effet de rayonnement immédiat, imitant ainsi la chaleur naturelle du soleil. On en trouve en pierre naturelle, en verre, en céramique, etc.

De leur côté, les petits convecteurs en acier ou en aluminium présenteront une inertie moins importante. Une fois éteints, ils refroidissent très vite. Ce ne seront pas des alliés des économies d’énergie.

Chauffage d'appoint au bois fonctionnant avec des bûches

Chauffage d’appoint au bois : un complément au chauffage principal 

Le chauffage au bois est de plus en plus plébiscité. Energie renouvelable, le bois est aussi l’énergie la moins chère du marché d’après l’Ademe. De plus, les appareils de chauffage au bois permettent de moduler facilement la chaleur et disposent, en général, d’un très bon rendement

Le seul petit hic du bois ? Il s’agit d’un chauffage d’appoint immobile. Une fois installé chez vous, le poêle à bois ou l’insert cheminée ne bouge plus. C’est pourquoi, on le retrouve dans les pièces à vivre comme le salon, la cuisine ou la salle à manger. Il entre donc en complémentarité avec un chauffage central au gaz, au fioul ou même un système de chauffage électrique.  

Bûches ou pellets : quel combustible pour mon logement ? 

Avant de procéder à l’installation d’un chauffage d’appoint au bois, il faut se poser la question du combustible. Le bois, me direz-vous. Oui, mais sous quel forme ? 

En effet, certains appareils fonctionnent avec des bûches quand d’autres fonctionnent avec des granulés, des petits cylindres faits avec des résidus de bois compressés. 

Globalement, l’achat d’un poêle à bûches reste un peu moins cher, tout comme le prix des bûches. Pour un meilleur rendement, on peut utiliser des bûches de bois compressées. Simplement, se pose le problème du stockage du bois. On ne peut pas ranger une stère de bois en bas d’un placard, ce serait trop beau. 😉 D’autre part, il ne s’agit pas d’un appareil autonome. Vous devrez le recharger manuellement. 

À l’inverse, le poêle à granulés, apparaît comme un peu plus onéreux à l’achat. De leur côté, le coût des pellets est également un peu plus élevé. Cela étant, le stockage du combustible prend bien moins de place. En outre, ils disposent d’un réservoir leur conférant une belle autonomie

Alors bûches ou granulés ? À vous de voir ce qui vous convient le mieux ! 

Le label Flamme Verte 

Une fois que vous vous êtes décidé.e sur un mode de fonctionnement, il faut choisir le modèle en lui même. Pour profiter d’un appareil de grande qualité, le mieux reste de vous référer au Label Flamme Verte. Mis en place par les fabricants de poêles et chaudières à bois et l’Ademe, il vise à « promouvoir l’utilisation du bois par des appareils de chauffage performants dont la conception répond à une charte de qualité exigeante en termes de rendement énergétique et d’émissions polluantes »

Pour cela, il se base sur une classification allant de 1 à 7 étoiles. Comme pour les hôtels, plus il y a d’étoiles, mieux c’est. Aujourd’hui, seuls les équipements classés 7 étoiles peuvent obtenir le Label Flamme Verte. C’est donc vers ces modèles que vous devrez vous tourner. Économiques et écologiques, ils vous permettent de bénéficier d’une qualité de chauffage digne d’un palace. À vous la vie de château 🏰 ! 

Recevez notre sélection d'articles autour de la transition écologique

Laissez-nous votre adresse email pour recevoir toutes nos astuces pour un futur plus vert. 🌱🌍 

Chauffage d’appoint au gaz, au fioul ou au pétrole : prévenir les pannes 

Enfin, vous pouvez décider de vous équiper d’un chauffage d’appoint au gaz ou pétrole pour anticiper des coupures de courant ou de gaz sur le réseau. C’est le seul moment où il est pertinent de s’en servir. Pensez à ne les utiliser qu’en dernier recours. Pourquoi ? 

Tout d’abord, parce qu’il s’agit de modèles particulièrement polluants. Ils fonctionnent sur la base d’énergie fossiles et rejettent beaucoup de CO₂. Pour la planète, c’est une mauvaise idée. 

Deuxièmement, parce que cela risque de vous coûter cher. Pour un poêle à gaz ou à pétrole, il faudra débourser une centaine d’euros minimum. À cela, s’ajoutera le prix du combustible.  

Enfin, parce qu’ils peuvent présenter des dangers pour la santé. En effet, il génère des émissions de monoxyde de carbone, un gaz hautement toxique, inodore et incolore. Celui-ci peut provoquer des décès sans prévenir, en moins d’une heure de temps. C’est pourquoi, sous AUCUN prétexte, ils ne peuvent être allumés dans une chambre ou dans une pièce fermée.  

Enfin enfin 😉, last but not least, le chauffage au pétrole dégage des odeurs d’essence. Niveau confort, reconnaissez qu’il y a mieux. On est loin de l’idée rêvée qu’on se fait des chaudes soirées d’hiver. Vous savez, celles au coin du feu avec un gros plaid, des pantoufles, un chocolat chaud et un bon livre. 🤗

Et pour un chauffage encore plus écologique et économique, pourquoi ne pas regarder du côté des énergies renouvelables ? Chez ekWateur, on vous propose de l’électricité verte, du biogaz et des bûches compressés à petits prix. Ca tombe à point, non ?