Logo Ekwateur
radiateur électrique dans une maison
radiateur électrique dans une maison

Quelles sont les aides de l’État pour changer de radiateur électrique en 2024 ?

Vous voyez ce vieux radiateur dans votre salon qui a plus de kilomètres au compteur que votre voiture ? Il est temps de s'en débarrasser ! Heureusement, des aides financières existent pour vous accompagner dans cette transition. Dans cet article, nous vous présentons les différentes aides disponibles pour financer vos nouveaux radiateurs électriques et les conditions requises pour en profiter.


Pourquoi changer de radiateur électrique ?

Changer de radiateur électrique présente plusieurs avantages, et pas seulement esthétiques. Les radiateurs plus récents sont plus efficaces, consomment moins d'énergie et offrent un confort thermique supérieur. La chaleur se diffuse mieux dans les pièces et pour plus longtemps. Ils contribuent aussi à réduire votre empreinte carbone. Alors, pourquoi s'en priver ?

Quelles sont les aides de l’Etat pour un changement de radiateur électrique ?

Dans un objectif de promotion des énergies renouvelables, l’État a pris la décision de stopper la plupart des aides financières visant à couvrir le coût de nouveaux radiateurs électriques. En effet, les aides à la rénovation énergétique sont destinées exclusivement aux systèmes de chauffages écologiques comme des poêles à bois, des pompes à chaleur ou encore des panneaux solaires.

Toutefois, il existe encore quelques aides pour des cas spécifiques, les voici.

A lire aussi

Quelle différence entre un convecteur et un radiateur électrique ?

Les certificats d’économies d’énergie (CEE) pour des radiateurs basse température

L’unique aide financière dédiée à l’installation de nouveaux radiateurs électriques est celle des certificats d’économies d’énergie. Les CEE sont des primes délivrées par les fournisseurs d’énergie pour couvrir le coût des travaux de rénovation thermique.

Vous pouvez donc en profiter si vous faites installer des radiateurs basse température dans votre logement. Ce type de radiateur est particulièrement économique et est forcément associé à un système de chauffage central tel qu’une chaudière à condensation ou une pompe à chaleur.

En d’autres termes, soit vous êtes déjà équipé-e de ce type de chauffage et vous pouvez alors profiter des CEE pour financer vos radiateurs, soit vous changez tout votre système de chauffe et bénéficiez d’une aide plus importante.

Le montant attribué dans le cadre des CEE varie en fonction du fournisseur vers qui vous vous tournez. Il est donc difficile de donner une estimation. Pour simuler votre prime énergie avec Ekwateur, il vous suffit de nous contacter directement !

Sachez également que les radiateurs doivent être installés par un professionnel portant la mention RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) et doivent avoir un delta de température nominal DTnom ≤ 40 K (norme EN 442).

A lire aussi

Aide thermostat connecté : ce que prévoit le plan Thermostat du gouvernement

L’éco-PTZ ou prêt à taux zéro

Avec l’éco-PTZ, vous pouvez emprunter jusqu'à 30 000 € pour des travaux de rénovation énergétique, y compris pour remplacer ces vieux grilles-pains que vous appelez radiateurs. Le tout doit être remboursé en 15 ans maximum, sans intérêts.

Vous devez toutefois respecter quelques conditions d’éligibilité : 

  • Votre logement doit être votre résidence principale ;
  • Le logement doit être construit depuis plus de deux ans ;
  • Un seul prêt à taux zéro par logement ;
  • Vous devez réaliser un bouquet de travaux éligibles ou atteindre un niveau de performance énergétique global.

Cela signifie donc que le montant maximal sera octroyé uniquement si vos changements de radiateurs sont inclus dans une enveloppe de travaux visant à optimiser la performance globale de votre logement. Si vous vous contentez de remplacer vos radiateurs, il s’agit d’une “action seule” (permettant là aussi d’améliorer la performance énergétique) dont le montant du prêt peut aller jusqu’à 15 000€.

Fin du Coup de Pouce Chauffage

Le Coup de Pouce Chauffage est une aide comprise dans les Certificats d’économies d’énergie (CEE). Les montants varient en fonction des revenus des ménages, et peuvent atteindre jusqu’à 130€ pour de nouveaux radiateurs. Toutefois, le dispositif a été revu et n’inclut plus d’aide pour le changement des radiateurs électriques.

MaPrimeRenov’ pour une rénovation globale

Bien que le dispositif MaPrimeRenov’ ne couvre pas spécifiquement l’installation de nouveaux radiateurs électriques, cela peut être inclus dans une enveloppe globale de travaux visant à améliorer la performance énergétique du logement. Dans ce cas, si les économies d’énergie réalisées sont suffisantes, vous pouvez être éligible à cette prime allant jusqu’à 10 000€, voire plus avec les bonus éventuels.

Le “forfait rénovation globale”, dont le montant de l’aide dépend des dépenses allouées aux travaux (avec un plafond de 50 000€), doit en amont faire l’objet d’un audit énergétique obligatoire. Les travaux de rénovation devront permettre d’atteindre un gain énergétique d’au moins 55%.

A lire aussi

Aides panneaux solaires 2024 : notre liste

La rénovation globale en cumul avec les CEE

Sur l’hypothèse toujours d’une rénovation globale, sachez que vous pouvez également cumuler MaPrimeRenov’ avec les primes énergie (CEE) proposées par les fournisseurs. Dans ce cas, le montant de l’aide MaPrimeRenov’ sera réduit afin que le montant cumulé ne dépasse pas 100% des dépenses.

Néanmoins, les CEE ne sont attribués que sur conditions de revenus, vous devrez donc vérifier que vos revenus ne dépassent pas les plafonds fixés par l'État. Là encore, les travaux devront permettre de réaliser au moins 55% d’économies d’énergie au global. Vous pourrez alors profiter d’une prime d’au moins 200€/MWh/an économisés (selon les revenus de votre foyer).

Le chèque énergie : une autre aide pour les foyers chauffés à l’électricité

Même si les aides pour les chauffages électriques se font rare aujourd’hui, sachez qu’il existe d’autres dispositifs pour vous aider à faire des économies sur vos factures d’énergie. Parmi elles, on retrouve le chèque énergie, une aide attribuée par l’Etat aux ménages dont les revenus sont limités. Il n’y a aucune démarche à faire, le chèque est envoyé en début d’année par voie postale. Vous pouvez ensuite l’utiliser pour régler vos factures d’énergie (quelles qu’elles soient) et même vos travaux de rénovation énergétique (à condition qu’il s’agisse de travaux éligibles au dispositif MaPrimeRenov’).

En conclusion, si vos radiateurs électriques se font vieux et représentent un gouffre financier, nous vous recommandons vivement d’envisager une rénovation globale de votre système de chauffage. Si vous installez une pompe à chaleur, par exemple, la pose de celle-ci et de vos radiateurs basse température pourront alors faire l’objet d’aides financières. À la clé, ce sont beaucoup d’économies d’énergie et donc des euros économisés sur vos factures d’électricité ! Et, si vous n’avez pas encore le budget pour vos travaux, vous pouvez toujours installer des panneaux réfléchissants derrière vos radiateurs ou vous équiper d’un thermostat programmable pour piloter vos radiateurs.

Sources

https://librairie.ademe.fr/cadic/7757/guide-aides-financieres-2023.pdf 

https://www.economie.gouv.fr/particuliers/aides-renovation-energetique

Nos derniers articles de la catégorie

Voir plus d'articles