Vous préférez parler à une vraie personne ? Nos centres d'appels au Mans, à Reims et à Amiens sont là pour ça 09 77 40 66 66 prix d'un appel local, même si vous n'habitez pas dans le coin
Electricité
nouveautés sur le marché de l'énergie en 2023
nouveautés sur le marché de l'énergie en 2023

Quelles nouveautés énergétiques nous réserve 2023 ?

L’équipe d’Ekwateur vous souhaite une bonne année 2023 🎈 ! Et, pour bien commencer cette nouvelle année, nous vous avons concocté un récapitulatif des nouveautés attendues pour 2023 dans le secteur de l’énergie. On vous rassure, la plupart de ces changements sont positifs et visent à limiter l’impact de la crise énergétique actuelle ! Au programme : des aides financières, de l’immobilier, et même des nouvelles technologies au service des énergies renouvelables.

1. Prolongation du bouclier tarifaire pour l’électricité et le gaz

Pour commencer, vous serez heureux-se d’apprendre que le bouclier tarifaire sur le prix de l’énergie est prolongé pour l’année 2023. Au travers de la loi de finances de 2023, le gouvernement a pris la décision de prolonger ce dispositif visant à limiter la hausse des tarifs réglementés de l’électricité et du gaz naturel en France

Au départ, le bouclier tarifaire pour le gaz prenait fin en décembre 2022 et celui de l’électricité en février 2023 (période à laquelle il est revu à la hausse ou à la baisse chaque année). Alors, quel changement cela implique-t-il ? 

Pour le moment, le gouvernement a confirmé une prolongation jusqu’en juin 2023. Concrètement, cela se traduit par : 

  • Une hausse maximale de 15% sur le tarif réglementé de vente du gaz TTC à compter du 1ᵉʳ janvier 2023 ;
  • Une augmentation de 15% maximum également pour le tarif réglementé de l’électricité TTC dès le 1ᵉʳ février 2023.

Pour rappel, le bouclier tarifaire avait permis de geler les tarifs réglementés du gaz en 2022 et de limiter à 4% la hausse des TRV de l’électricité. Le dispositif est donc moins avantageux en 2023, toutefois son périmètre s’est élargi puisqu’il s’applique désormais à l’ensemble des consommateurs, peu importe leur typologie.

Selon les pouvoirs publics, les client-e-s des tarifs réglementés du gaz verront leur facture augmenter d’environ 25€/mois, contre 250€/mois sans cette mesure. Pour l’électricité, on parle de 20€ de plus, au lieu de 180€.

Si vous avez souscrit une offre indexée aux TRV (qui suit les mêmes évolutions), vous êtes également concerné(e) par le bouclier tarifaire ! En revanche, les offres à prix fixe garanti ou indexé sur les marchés de gros n’en bénéficieront pas.

2. Plus de location possible pour les passoires thermiques

Du côté de l’immobilier maintenant, sachez que vous ne pourrez plus mettre en location votre logement s’il ne respecte pas le seuil de consommation d’énergie finale fixé à 450 kWh/m² dès le 1ᵉʳ janvier 2023. Au-delà, votre habitation est considérée comme non décente (que l’on peut également qualifier de passoires thermiques) et ne pourra faire l’objet d’un nouveau contrat de location conclu après le 1ᵉʳ janvier.

Pour rappel, l’efficacité énergétique du logement est inscrite dans le DPE, obligatoire pour le mettre en location, qu’il soit vide ou meublé. Le seuil fixé par le gouvernement correspond en réalité à l’étiquette G. D’ailleurs, d'ici à 2025, tous les logements notés G seront privés de location (même si un contrat a été signé auparavant). La classe F sera, elle, interdite à compter de 2028.

Si vous êtes propriétaire d’une habitation de ce type, il est donc temps de réfléchir aux travaux de rénovation thermique! Ce qui nous permet de faire une belle transition avec les nouveautés concernant le dispositif de MaPrimeRénov en 2023.

3. Lancement du dispositif Mon Accompagnateur Renov

Le dispositif Ma Prime Renov a rencontré un franc succès en 2022 et face aux difficultés des Français-es pour se chauffer en ce moment, le gouvernement a décidé d’investir 100 millions d’euros supplémentaires pour l’année 2023.

De plus, les demandeurs de l’aide devront recourir à un accompagnement obligatoire lorsque les travaux seront d’une certaine ampleur. Cet accompagnement, assuré par un expert agréé, est destiné à simplifier les prises de décision et à optimiser le rendement au maximum. Cette prestation est payante, et peut être prise en charge à 100% par certaines collectivités.

L’obligation d’accompagnement MaPrimeRénov sera mise en place en deux phases : 

  1. À partir du 1ᵉʳ janvier 2023 : tous les ménages bénéficiant du bonus “MaPrimeRénov sérénité” seront concernés, si le montant de l’aide est supérieur à 5000€ ;
  2. À compter du 1ᵉʳ septembre 2023 : les bénéficiaires de MaPrimeRénov effectuant plusieurs gestes pour leurs travaux dont le montant est supérieur à 5000€ et dont l’aide monte à 10 000€ minimum.

4. Des frais pour les réfractaires à Linky

Si vous faites partie des irréductibles Gaulois-e-s ayant refusé l’installation du compteur Linky jusqu'ici, il est probable que vous deviez mettre la main au porte-monnaie pour cette nouvelle année. Dès le 1ᵉʳ janvier 2023, les personnes n’ayant fourni aucun index de consommation sur l’année 2022 devront s’acquitter de frais à hauteur de 8,30€ tous les deux mois (soit 49,80€ par an).

Ces indemnités correspondent en réalité aux frais de déplacement du technicien Enedis qui doit venir effectuer un relevé manuel à votre domicile. En revanche, si vous avez transmis au moins un relevé au cours de l’année passée à votre fournisseur d’énergie, alors vous n’êtes pas concerné-e par cette mesure !

Du moins, jusqu’en 2025… À compter de cette date, tous les foyers non équipés de Linky (en dehors des raisons d’impossibilité technique) seront redevables de frais auprès d’Enedis. Si vous êtes réfractaire à l’arrivée du compteur intelligent chez vous, vous pouvez aussi lire notre article pour comprendre les idées reçues sur les dangers de Linky.

5. Une compensation pour aider les PME à payer leurs factures d’énergie

Du côté des professionnels maintenant, l’État a pris des mesures contre la hausse des prix de l’énergie en instaurant l’amortisseur électricité à partir de 2023. Non, on ne parle pas ici de mécanique ! Il s’agit d’une participation du gouvernement dans le règlement des factures d’énergie, à hauteur de 50% de la part dépassant les 180€/MWh (dans la limite de 500€/MWh).

Sont concernées les PME (moins de 250 salariés, 50 M€ de chiffre d’affaires et 43 M€ de bilan) et structures semblables aux PME (associations, établissements publics, etc.) ainsi que les structures n’ayant aucune activité concurrentielle. Bonne nouvelle : aucune démarche n’est à effectuer de leur part. La réduction est appliquée directement sur la facture et les fournisseurs indemnisés par l’État.

6. La notion de neutralité carbone encadrée dans la publicité

À la télévision ou sur Internet, vous avez sûrement déjà aperçu des slogans du type “neutre en carbone”. Rapidement, cette formule est devenue le symbole du greenwashing, où chacun-e revendiquait des produits avec des émissions de carbone 100% compensées.

La vérité, elle, est tout autre, et vous n’avez peut-être même pas saisi le véritable sens de cet argument. Lorsqu’on parle de neutralité carbone, on évoque en réalité un système qui vise à compenser les émissions de COémissions de CO₂ causées par une production (par exemple) en investissant dans un projet de réduction de CO₂ (planter des arbres notamment).

On obtient ainsi une balance équilibrée. Sur le papier, c’est une super idée, toutefois il n’y a pas vraiment de contrôle donc on ignore parfois ce qu’il en est vraiment ! 

Quoi qu’il en soit, le gouvernement a décidé d’interdire formellement l’utilisation de cette formule en publicité depuis le 1ᵉʳ janvier 2023 via l’article 12 de la loi Climat Résilience. Si vous apercevez encore le terme de neutralité carbone, cela signifie que l’entreprise est en mesure de détailler les émissions générées pendant le cycle de vie du produit et les moyens mis en œuvre pour les compenser. On parie qu’il y aura beaucoup moins de candidat-e-s désormais ?

7. Des panneaux solaires transparents à coller aux fenêtres

Parlons maintenant de technologie et plus précisément d’énergie renouvelable. Deux entreprises, Ubiquitous Energy et Solar Windows, travaillent sur un modèle de panneau solaire transparent, à coller directement sur les fenêtres. Aussi simple qu’un film adhésif pour teinter les vitres d’une voiture !

Soyez patients cependant, cette technologie n’est pas encore destinée au grand public. Les deux compagnies citées plus tôt visent plutôt les entreprises dans un premier temps.

Recevez notre sélection d'articles autour de la transition écologique
Laissez-nous votre adresse email pour recevoir toutes nos astuces pour un futur plus vert. 🌱🌍 

8. Un dispositif d’énergie houlomotrice en cours de développement

Pour clore notre programme des nouveautés pour 2023, nous allons vous parler d’une autre technologie en cours de développement : celle de Wave Swell Energy, visant à profiter de la force marémotrice des mers pour produire de l’énergie.

En effet, l’entreprise travaille sur un prototype, l’Uniwave 200, depuis plus d’un an au large des côtes australiennes. Son nom est certes quelque peu barbare, cependant il pourrait bien offrir de nouvelles opportunités de produire de l’énergie verte en grande quantité.

Le principe est assez simple : la houle des vagues est dirigée vers la chambre centrale de cette centrale hydraulique, ce qui fait tourner une turbine puis la convertit en énergie. En somme, on assiste à la transformation d’une énergie mécanique en énergie électrique (plus de détails dans notre article explicatif sur le fonctionnement de la chaîne d’énergie si ça vous intéresse). Affaire à suivre donc…

Vous êtes maintenant prêt-e-s pour aborder cette nouvelle année ! Bien sûr, nous ne manquerons pas de vous informer des actualités toute l’année 😀 et également de vous donner notre lot de bonnes nouvelles comme nous le faisons déjà chaque mois (exemple en décembre 2022) !

Sources

https://www.ecologie.gouv.fr/energie-et-climat-qui-change-au-1er-janvier-2023 

https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A16212

https://www.cnetfrance.fr/news/les-technologies-vertes-a-suivre-en-2023-39952638.htm

https://selectra.info/energie/actualites/politique/top-10-changements-2023

https://www.ecologie.gouv.fr/bouclier-tarifaire-gaz-naturel

Vous voulez en savoir plus sur le marché de l'énergie ?

Les aides pour faire face à la crise énergétique
Les aides pour faire face à la crise énergétique

Pourquoi faut-il arrêter d’opposer le nucléaire et le renouvelable ?

Le 17.10.2022Lire l'article
Une bougie allumée prêt d'une lampe éteinte : les risques de coupures de courant cet hiver
Une bougie allumée prêt d'une lampe éteinte : les risques de coupures de courant cet hiver

Y aura-t-il des coupures d'électricité cet hiver ?

Le 10.10.2022Lire l'article