Logo Ekwateur
compter son argent
compter son argent

Quel est le prix de l’électricité en France et comment évolue-t-il ?

On entend souvent parler du prix de l’électricité à la télévision ou dans les journaux (et rarement de manière positive d’ailleurs), sauf que beaucoup de Français-es ignorent vraiment comment il est fixé ! En effet, chaque foyer est facturé à un prix qui lui est propre, selon sa consommation, son offre, son fournisseur, etc. Alors, comment savoir si ce que l’on paye est intéressant ? Que vaut le tarif réglementé par l'État ? On vous dit tout sur le prix de l’électricité dans l’hexagone.


Quel est le prix de l'électricité en ce moment ?

Au 1ᵉʳ février 2024, le prix “de référence” du kWh d’électricité est de 0,2516€ TTC en option base, au tarif réglementé. Ce prix “de référence” sur lequel beaucoup de fournisseurs d’électricité indexent leurs offres (c’est-à-dire que leurs prix évoluent dans les mêmes proportions) est déterminé par la Commission de Régulation de l'Énergie

Historiquement, vous le savez sûrement, EDF était l’unique fournisseur d’électricité en France. Il y avait donc un tarif unique de l’électricité. Pratique, certes, mais toutefois peu intéressant pour les consommateurs-rices car cela empêchait l’innovation et la compétitivité !

En 2007 le marché de l’énergie est ouvert à la concurrence et arrivent donc les fournisseurs alternatifs pour concurrencer EDF. Le tarif unique (appelé “tarif réglementé” ou “tarif bleu”) est conservé par le fournisseur historique et son évolution reste encadrée par les pouvoirs publics (nous en reparlerons plus bas). Ce qui n’empêche pas EDF de proposer de nouvelles offres d’électricité pour diversifier son offre ! Pour ses concurrents, la stratégie générale est plutôt aisée : proposer un prix X% moins cher que le tarif réglementé d’EDF afin d’attirer des client(e)s. 

Ce tarif réglementé est malgré tout resté l’offre privilégiée par les Français et Françaises encore aujourd’hui ! Pourtant, ce n’est ni l’abonnement le moins cher, ni plus vert (pas de garantie d’énergie renouvelable). Voyons ça plus en détail.

Tarif réglementé de l’électricité (tarif bleu)

Le tarif réglementé de l’électricité demeure encore le prix de référence, à la fois pour les fournisseurs et les consommateurs-rices. Totalement encadré par l’Etat, il a même permis de protéger ses souscripteurs-rices de l’augmentation des prix durant la crise de l’énergie (grâce au bouclier tarifaire). C’est la raison pour laquelle lorsqu’on parle du prix de l’électricité, on fait généralement référence au tarif bleu !

Le tarif réglementé d’EDF est disponible en quatre options tarifaires : 

  • Base : le prix du kWh est toujours le même
  • Heures pleines / heures creuses : le prix du kWh est plus cher en heures pleines (8h/jour)
  • Tempo : le prix varie selon l’heure et le jour de l’année
  • EJP : le tarif évolue en fonction de la date (les jours rouges étant extrêmement chers mais rares)

Option base

Voici la grille tarifaire TTC du tarif réglementé en vigueur avec l’option tarifaire Base (la plus courante).

Puissance du compteur Prix de l’abonnement (/an) Prix du kWh
3 kVA 115.56 € 0.2516 €
6 kVA 151.2 € 0.2516 €
9 kVA 189.48 € 0.2516 €
12 kVA 228.48 € 0.2516 €
15 kVA 264.84 € 0.2516 €
18 kVA 301.08 € 0.2516 €
24 kVA 381.12 € 0.2516 €
30 kVA 449.28 € 0.2516 €
36 kVA 537.84 € 0.2516 €

Option heures pleines heures creuses

Si vous avez beaucoup d’appareils gourmands en énergie et que vous pouvez les programmer, il est recommandé d’opter pour l’option tarifaire HPHC. Voici les tarifs appliqués dans le cadre du tarif réglementé d’EDF.

Puissance du compteur Prix de l’abonnement (/an) Prix du kWh en heures creuses Prix du kWh en heures pleines
6 kVA 156.12 € 0.2068 € 0.27 €
9 kVA 200.4 € 0.2068 € 0.27 €
12 kVA 241.56 € 0.2068 € 0.27 €
15 kVA 280.8 € 0.2068 € 0.27 €
18 kVA 319.68 € 0.2068 € 0.27 €
24 kVA 401.28 € 0.2068 € 0.27 €
30 kVA 475.56 € 0.2068 € 0.27 €
36 kVA 537.48 € 0.2068 € 0.27 €

Offres de marché

Comme je l’évoquais plus haut, le tarif réglementé demeure encore le réflexe pour beaucoup (62% des souscriptions au 30 juin 2023 pour être exact - source : Observatoire de la CRE). Néanmoins, ce chiffre tend à baisser puisque les consommateurs-rices se tournent de plus en plus vers des offres dites “de marché” pour lesquelles ils-elles peuvent obtenir certains avantages : 

  • Un prix fixe (donc garanti sans augmentation)
  • De l’électricité verte (renouvelable)
  • Un prix moins cher
  • Des outils de suivi de consommation 
  • Un service client en ligne, etc.

Beaucoup de ces offres sont indexées au tarif réglementé, ce qui signifie qu’elles évoluent dans les mêmes proportions, tout en restant X% moins chères. Attention, cela s’applique en général sur le prix du kWh et pas sur le prix de l’abonnement mensuel (partie fixe de la facture).

Pour connaître le prix de l’électricité chez chaque fournisseur, il vous suffit d’utiliser le comparateur energie-info (celui du Médiateur national de l’énergie) ou de vous rendre sur les sites de chacun d’entre eux (plus fastidieux, on vous l’accorde).

Par exemple, chez Ekwateur, vous pouvez faire une simulation et obtenir le prix de notre électricité en deux clics sur la page de notre offre d’électricité verte ou à partir de la bannière qui suit ! Vous pouvez même choisir l’option “prix fixe” si vous voulez vous prémunir d’éventuelles hausses de prix 😀 et la souscription se fait en moins de 10 minutes

Passez à l'électricité verte au prix juste

Estimez gratuitement votre prix !

Estimer mon prix

Comment évolue le prix de l’électricité ?

L’évolution encadrée du tarif réglementé

Le tarif réglementé de l’électricité est revu deux fois par an (hors bouclier tarifaire) par décision gouvernementale, en février et en août, selon les règles intégrées aux articles R337-18 à R337-24 du Code de l’énergie. Chaque évolution de ce tarif fait l’objet d’un arrêté publié par les ministères de l'Écologie et l'Économie, et est calculée à partir d’un certain nombre de facteurs, et notamment le cours du marché de gros européen (une sorte de bourse de l’énergie). C’est pour ça que, lorsque les prix ont flambé début 2021, le gouvernement a immédiatement souhaité protéger les consommateurs-rices en appliquant le bouclier tarifaire. Il a permis de limiter la hausse sur le tarif réglementé et les offres qui y étaient indexées (pas pour les autres, malheureusement mais ça a changé en 2022).

Une augmentation de l’électricité en février 2024 ?

La dernière évolution en date est celle du 1ᵉʳ février 2024 où le prix du kWh du tarif réglementé de vente a augmenté de 8,6% en option base, et de 9,8% en option heures pleines heures creuses (par rapport à la précédente grille tarifaire). Cette hausse du prix de l’électricité survient “naturellement” avec la fin progressive du bouclier tarifaire mis en place dès octobre 2021.

L’une de ses mesures a été de réduire au maximum la TICFE (une taxe sur l’électricité), passant ainsi de 32€/MWh à 1€/MWh seulement pour les particuliers. Pour protéger les Français-es, l’Etat a ainsi pris en charge 37% de la facture d’électricité de ses compatriotes. Alors, maintenant que les temps sont plus “calmes”, il y a un retour à la normale progressif de la TICFE. Elle vient ainsi de passer à 21€/MWh pour les particuliers et reprendra son prix normal en février 2025.

Différencier le prix du kWh et le prix de l’abonnement

Quand on parle du prix de l’électricité, il faut bien distinguer plusieurs éléments qui composent la facture. On peut la décomposer de cette manière : 

  • La partie consommation (variable) : facturée au prix du kWh de votre offre
  • La partie fixe : le montant de l’abonnement mensuel de votre offre (payé quoi qu’il arrive)
  • Les taxes et contributions : appliquées de la même manière à tout le monde et pour tous les fournisseurs

Prenons un exemple pour bien comprendre. Imaginons que votre appartement soit chauffé à l’électricité. Vous consommez environ 4200 kWh par an et vous avez besoin d’une puissance de 6 kVA. Vous avez souscrit une offre d’électricité verte chez Ekwateur (belle initiative !) avec un prix du kWh à 0,2471 € et un prix de l’abonnement à 16,50 €/mois. 

Le premier mois, votre facture pourrait ressembler à : 

  • Consommation =  86€ (350 kWh  * 0,2471€)
  • Partie fixe = 16,50€
  • Taxes et contributions = 10€ (totalement fictif)

Le second mois, si vous avez moins consommé, la partie consommation (et la partie taxes car une partie est calculée dessus) sera moins élevée. Par contre, la partie fixe ne bougera pas !

Comment les fournisseurs font évoluer leurs prix

Concernant les offres de marché, leur évolution est soit corrélée à celle du tarif réglementé, soit liée à celle des marchés de gros, soit totalement indépendante (l’approvisionnement en énergie du fournisseur ne dépend pas forcément des marchés, donc dans ces cas-là, c’est le fournisseur qui choisit en gros selon ses coûts propres !). Dans certains cas, vous pouvez même avoir un prix fixe garanti pendant un, deux ou trois ans. Attention, ça ne concerne que le prix HTT, donc les taxes et contributions peuvent augmenter 😉.

Lorsque vous souscrivez un contrat d’électricité, regardez bien la partie “Évolution tarifaire” pour voir dans quelles conditions votre tarif peut varier. C’est d’autant plus vrai depuis la crise de l’énergie où des clients ont vu leur prix du kWh augmenter de 300% en l’espace d’un mois 😱.

Dans la loi, un fournisseur peut modifier ses tarifs quand il le souhaite (et selon les conditions prévues de l’offre) s’il prévient son-sa client-e avec un préavis d’au moins un mois. Si c’est votre cas, sachez que vous pouvez renoncer à cette augmentation et résilier votre contrat sans aucune pénalité ! En fait, vous n’avez qu’à souscrire un contrat chez un autre fournisseur pour que l’ancien soit résilié 👍.

Le prix de l’électricité peut-il baisser ?

On parle souvent de l’augmentation du prix de l’électricité, or il arrive aussi que celui-ci baisse. Au moment de la crise, les prix se sont tellement envolés qu’il y a maintenant un effet de baisse bien prononcé (et tant mieux). Il suffit de jeter un œil au prix de l’électricité sur le marché européen. On le remarque aussi chez les fournisseurs qui peuvent de nouveau proposer des offres très compétitives !

Sources

https://www.cre.fr/documents/Publications/Observatoire-des-marches/observatoire-des-marches-de-detail-du-2e-trimestre-2023

https://www.economie.gouv.fr/cedef/tarifs-electricite 

https://www.economie.gouv.fr/actualites/tout-comprendre-sur-la-hausse-de-votre-facture-delectricite-au-1er-fevrier-2024

Nos derniers articles de la catégorie

Voir plus d'articles