Logo Ekwateur
Hausse des tarifs réglementés de l’électricité Février 2024
Hausse des tarifs réglementés de l’électricité Février 2024

Comprendre la hausse des tarifs réglementés de l’électricité

Le mois de février revient et malheureusement, avec lui une hausse des tarifs réglementés de vente (TRV) de l’électricité. Annoncée par Bruno Le Maire dans les médias, le 21 janvier 2024, l’augmentation de la facture moyenne des Français-es au  TRV entre 8,6% et 9,8% depuis le 1er février 2024. Comment expliquer cette évolution ? C’est tout l’objet de cet article !


Une hausse des tarifs réglementés de l’électricité entre 8,6% et 9,8% pour les ménages

« La facture d'électricité sur les tarifs heure-pleine/heure-creuse va augmenter de 9,8 % au 1er février et sur les tarifs de base de 8,6%. C'est à dire que pour 97% des ménages français, l'augmentation sera sous les 10% » a expliqué Bruno Le Maire au JT de TF1. Cette mesure illustre la volonté du gouvernement de sortir du bouclier tarifaire et annonce un retour à la normale.

Concrètement, cette hausse des tarifs réglementés, le tarif Bleu d’EDF, se matérialise par 5 à 18 € supplémentaires sur les factures des ménages a fait savoir le Ministre de l’Économie.

Sur deux ans, au vu des augmentations de 2022 et 2023 le tarif réglementé de l’électricité enregistre une hausse comprise entre 43% et 44%. La prochaine évolution des prix se fera ensuite au mois de février 2025.

Fiscalité et hausse du TRV

L’augmentation du tarif réglementé de vente de l’électricité est due à une hausse de l’accise sur l'électricité. Principale taxe sur l’électricité, elle est également connue sous le nom de TICFE (taxe intérieure sur la consommation finale d'électricité) ou CSPE (Contribution au Service Public de l'Électricité.

Normalement portée à 32,0625 €/ MWh pour les ménages, elle a avait été abaissée à son minimum européen pendant la crise de l’énergie, à savoir 1 € par MWh pour les ménages. Cette mesure fiscale avait soutenu la mise en place du bouclier tarifaire. Depuis le 1er février 2024, elle passe à 21 € pour les ménages.

La relève de l’accise sur l’électricité entraîne donc mécaniquement une hausse de la facture.

Bon à savoir : En parallèle, également pour des raisons fiscales, les prix du gaz ont augmenté. L’accise sur le gaz (anciennement appelée taxe intérieure sur la consommation du gaz naturel (TICGN)) passe de 8,37 €/ MWh en 2023 à 16,37 € / MWh en 2024. Cela représente 96 à 180 € de plus par an sur la facture.

Dans ce contexte, comment protéger son pouvoir d’achat ?

5 à 18 € de plus par mois sur la facture, on ne peut pas dire que la nouvelle soit la bienvenue. Comment les ménages peuvent-ils protéger leur pouvoir d’achat ? Ekwateur vous donne quelques pistes.

Changer de fournisseur d’électricité

Pour commencer, sachez que vous n’êtes pas obligé-e de souscrire aux tarifs réglementés de l’électricité. De la libéralisation du marché de l’énergie en 2007, vous êtes libre de souscrire à un contrat chez le fournisseur d'électricité votre choix. Et, cela peut être synonyme d’économies ! C’est aussi l’occasion d’opter pour une offre d’électricité verte.

Et oui, si la hausse des taxes s’applique aussi sur les tarifs de l’ensemble des fournisseurs, il reste tout de même possible de trouver des offres moins chères que les TRV.

Justement, c’est ce que propose Ekwateur. Pour aider les ménages à allier économies et écologie, on a lancé un contrat d’électricité issue des énergies renouvelables. Au moment de souscrire, vous pouvez même choisir votre producteur local. Acheter son énergie en circuit court, c’est devenu aussi simple qu’acheter des carottes ou des tomates auprès d’une AMAP. Plutôt chouette, qu’en dites-vous ?

Passez à l'électricité verte au prix juste

Estimez gratuitement votre prix, participez à la transition énergétique, et réduisez votre empreinte carbone.

Estimer mon prix

Passer à l’autoconsommation solaire

En parlant de circuit court, sachez que vous pouvez également produire de l'électricité depuis votre toit. En installant des panneaux solaires photovoltaïques, vous pouvez générer de l’énergie et faire jusqu’à 85% de gains sur la facture d’électricité. Comme quoi on n’est jamais mieux servi que par soi-même !

S’il faut investir dans les panneaux photovoltaïques, c’est parce que c’est un moyen de se protéger des hausses de la facture dans le temps. En effet, on l’a dit, en 2 ans, le prix de l’électricité a subi 43 % à 44% d’augmentation, et il y a fort à parier que l’ascension continue. En passant à l’autoconsommation, vous réduisez la consommation liées au réseau et donc votre dépendance au prix du marché !

Mettre en place des écogestes

Enfin, moins consommer, c’est aussi une manière de préserver sa facture d’électricité (et la planète ! 😉). Pour cela, rien ne vaut la mise en place d’écogestes. Par exemples vous pouvez :

Ces gestes sont de simples idées. En fonction de votre mode de vie, plein d’autres bonnes habitudes peuvent être mises en place. On vous laisse trouver ce qui est le plus pertinent chez vous. À vous d’être créatif-ve pour l’environnement !

Sources

 https://www.inc-conso.fr/content/logement/panneaux-photovoltaiques-revendre-ou-autoconsommer 

https://ekwateur.fr/blog/transition-energetique/electricite-gaz-avantages/

Nos derniers articles de la catégorie

Voir plus d'articles