informations
Service client
Bonjour ;)
Notre service client, basé au Mans, à Reims et à Amiens est joignable au
(prix d'un appel local, même si vous n'habitez pas dans le coin)
de 9h30 à 19h du lundi au vendredi et de 10h à 18h le samedi.
On espère à très vite ;)
Baisse d'audition sourd ou malentendant ? Appelez nous
Vous préférez parler à une vraie personne ? Nos centres d'appels au Mans, à Reims et à Amiens sont là pour ça
09 77 40 66 66
(prix d'un appel local, même si vous n'habitez pas dans le coin)

Quels sont les différents modèles de radiateurs électriques ?

30% des Français.es sont chauffé-e-s à l’électricité. Pourtant, c’est l’un des modes de chauffages les plus chers si l’on en croit l’Ademe. Et bien évidemment, la performance des radiateurs électriques joue sur nos factures. Pour ne pas être obligé-e de se mettre en combinaison de ski en rentrant chez soi, il convient donc de bien choisir son appareil. Convecteur, chaleur douce, radiateur à accumulation, quel modèle de radiateur électrique est le plus économique ? Enquête au cœur du chauffage. 🕵

9 novembre 2021

Le convecteur : un radiateur électrique économique à l’achat

On commence avec les convecteurs. Les convecteurs sont les modèles les plus connus et les plus communs dans les habitations.

Qu’est-ce qu’un convecteur ?

Apparus dans les années 60, il s’agit des appareils les plus répandus dans les appartements chauffés à l’électricité. Souvent surnommés « grille-pain », ces radiateurs chauffent l’air en utilisant le principe de convection naturelle grâce à une résistance électrique. Cette résistance chauffe l’air en utilisant l’effet Joule (manifestation thermique qui se produit lorsqu’un courant électrique circule dans un matériau conducteur).

Qu’est-ce que la convection naturelle ?

La convection naturelle, qu'est-ce que c’est ? Il s’agit d’une manière de produire et restituer la chaleur. Comme l’explique le fabricant Domelec, « l’air froid rentre par le bas de l’appareil, se chauffe en passant sur la résistance et monte naturellement. »

Quel prix pour un convecteur électrique ?

Ce sont les radiateurs les moins chers à l’achat et ils montent rapidement en température. Les premiers prix commencent à 50 euros. Cependant, ils présentent plusieurs défauts, notamment sur la qualité de chauffage : 

  • Ils ont tendance à assécher l’air ambiant, ce qui peut entraîner divers soucis de santé, comme des maux de tête, par exemple ; 
  • L’air en mouvement déplace la poussière qui s’entasse sur la grille et vient altérer le bon fonctionnement de l’appareil. Ils demandent donc beaucoup d’entretien ;
  • Les écarts de température entre le sol et le plafond peuvent être importants. Cela se traduira par une sensation de « pieds froids ». 

Quelle consommation pour un convecteur ?

Niveau consommation, ce sont aussi, bien souvent, les plus énergivores. En effet, pour compenser le froid ressenti, on aura tendance à pousser le radiateur à fond. Cela entraînera une surconsommation, qui dopera les factures d’électricité. Côté confort, le résultat ne sera pas au rendez-vous. Vous aurez toujours froid aux pieds. 😫

Chat qui dort sur un radiateur électrique

Le radiateur à accumulation : à préférer en heures creuses

Ce type de radiateur à la particularité de pouvoir accumuler de la chaleur la nuit afin de la restituer durant la journée. Penchons-nous sur son cas.

Qu’est-ce qu’un radiateur à accumulation ?

Le radiateur à accumulation est constitué de briques réfractaires et d’une résistance électrique qui conservent la chaleur et la restitue petit à petit. La chaleur est diffusée par rayonnement. La qualité de chauffage est donc meilleure qu’avec un convecteur. 

La grande force du radiateur à accumulation, c’est qu’il peut se charger la nuit, pendant les heures creuses. À la manière d’une batterie de téléphone, il emmagasine de l’électricité pour un usage postérieur. Il existe 2 types de radiateurs à accumulation.

Le radiateur à accumulation dynamique

Ce radiateur est équipé d’un ventilateur qui aspire l’air froid, le réchauffe via le matériau réfractaire pour ensuite le souffler vers l’extérieur. Ce ventilateur est contrôlé par un thermostat qui permet de régler précisément la température d’une pièce.

Ces radiateurs dynamiques sont généralement utilisés dans une pièce qui a besoin d’être chauffée rapidement et maintenue à une température confortable. Le salon ou la cuisine sont de bons exemples.

Le radiateur à accumulation statique

Ce type de radiateur diffuse une chaleur qui chauffe directement les objets et les corps. Ce sont les objets qui diffusent ensuite la chaleur dans leur environnement. Ils n’ont pas de ventilateur et sont un peu moins puissants que les radiateurs à accumulation dynamique.

Le rayonnement de la chaleur se règle par une vanne. Tout comme son cousin dynamique, ce radiateur stocke la chaleur pendant la nuit pour la diffuser durant la journée. Ici, cela se fait via un bouton qui permet de choisir la mesure dans laquelle l’appareil doit stocker la chaleur en fonction de nos besoins.

Le radiateur à accumulation statique convient mieux aux pièces qui ont besoin d’une diffusion graduelle de la chaleur et qui ne nécessitent pas un réglage précis de la température. Un hall d’entrée ou encore une chambre en sont de bons exemples.

Quelle consommation pour un radiateur à accumulation ?

Pour un radiateur à accumulation d’une puissance de 2000 watts utilisé entre octobre et mars en moyenne 3h par jour, cela fait une consommation annuelle de 1080 kWh. Utilisé en heures creuses, cela représente 183,76 € de dépense annuelle.

Radiateur à accumulation : dans quels cas faut-il le choisir ?

Comme nous venons de le voir, pour les ménages en double tarif, cela peut être intéressant. En effet, en heure creuse, le prix du kWh est bien plus bas qu’en heure pleine. C’est bon à savoir quand on sait que le chauffage représente environ 60% de nos consommations d’électricité. 

Cela étant, avant d’opter pour un radiateur à accumulation, il faut bien cerner ses besoins. En effet, si l’appareil n’est pas assez puissant, il risque de ne pas pouvoir vous restituer la quantité de chaleur nécessaire à votre confort tout au long de la journée. Cela risque d’être assez désagréable, un peu comme lorsque votre batterie de téléphone vous lâche à 15h… 😉 Vous devrez alors passer sur un chauffage d’appoint. Cela aura pour effet de minimiser, voire d’annuler les économies sur la facture. 

Quel prix pour un radiateur à accumulation ?

Les radiateurs à accumulation sont des modèles relativement massifs. Il faut donc avoir de l’espace pour pouvoir les installer en plus d’un certain budget. En effet, le prix peut en décourager plus d’un-e puisqu’il faudra compter environ 800€ pour un radiateur à accumulation dynamique de 2000 watts et environ 600€ pour un radiateur à accumulation statique. Certains modèles peuvent même atteindre les 2000€ pour une puissance de 7000 watts. Le mieux pour bien s’équiper est encore de faire appel à un professionnel qui vous aidera à choisir le modèle le plus adapté à votre logement.

Offre d'électricité renouvelable

Le radiateur à inertie : allié des économies d’énergie

C'est maintenant au tour du radiateur à inertie d'être passé au crible.

Qu’est-ce qu’un radiateur à inertie ?

Les radiateurs à inertie sont constitués d’un corps de chauffe qui monte en température par l’action d’une résistance. En général, ces corps de chauffe sont fabriqués dans un matériau présentant une forte inertie thermique (d’où son nom 😉). L’inertie thermique se définit comme la capacité d'un matériau à emmagasiner de la chaleur puis à la restituer. Ainsi on trouve des modèles : 

  • En céramique ; 
  • En pierre de lave ; 
  • En fonte ; 
  • En verre, etc. 

Comment fonctionne un radiateur à inertie ?

Lorsque l’appareil se lance, il diffuse tout en conservant également de la chaleur. Une fois la température de consigne atteinte, le radiateur se coupe. Cela permet d’éviter les surconsommations. La chaleur conservée continue alors à se diffuser tout doucement de manière homogène, ce qui permet un confort optimal. En cela, ils se rapprochent de la qualité de chauffage obtenue via un système de chauffage central, comme une chaudière à gaz, par exemple. Il existe là aussi 2 types de radiateurs à inertie.

Le radiateur à inertie sèche

Dans ce cas-là, c’est le matériau qui constitue le radiateur à inertie qui diffuse également la chaleur. Par exemple la fonte ou la pierre de lave comme nous l’avons vu précédemment.

Le radiateur à inertie avec fluide

Celui-ci chauffe votre habitation à l’aide d’un fluide contenu dans le radiateur tel que de l’eau glycolée ou de l’huile par exemple qui circule dans votre radiateur à inertie et permet ainsi de chauffer votre logement.

Quelle consommation pour un radiateur à inertie ?

Cela dépend de sa puissance. Cependant, le calcul qui vous permettra d’avoir une estimation de sa consommation est de multiplier la puissance de votre radiateur par le prix au kWh ainsi que par son nombre d’heures d’utilisation dans la journée. Néanmoins, il faut prendre en compte l’inertie qui signifie que même si le radiateur chauffe il n’est peut-être pas en fonctionnement à ce moment-là. Un bon moyen de faire des économies donc. 😉

Quel prix pour un radiateur à inertie ?

Côté prix, ils sont parfois plus abordables que les modèles à accumulation. Il faudra débourser entre 400 et 1200 € TTC. Et comme vu plus haut, par son fonctionnement, il fonctionnera moins souvent que votre bon vieux convecteur.

Recevez notre sélection d'articles autour de la transition écologique

Laissez-nous votre adresse email pour recevoir toutes nos astuces pour un futur plus vert. 🌱🌍 

Les radiateurs connectés : pour un pilotage intelligent du chauffage

La domotique est de plus en plus présente dans les foyers et le chauffage n’a pas fait exception. Il existe des radiateurs électriques connectés. En général, il s’agit de radiateurs à inertie accompagnés d’un petit boîtier relié à votre smartphone via une application mobile. Vous pouvez donc les piloter à distance et adapter ainsi votre consommation d’énergie au plus près de vos besoins. 

Une plus grande maîtrise de sa consommation de chauffage

Au quotidien, vous pouvez les programmer en mode éco en journée et les rallumer une demi-heure avant de rentrer chez vous. Si vos horaires sont un peu bousculés, il vous suffira d’aller faire un tour sur votre smartphone pour modifier les paramètres de programmation. Et pour les étourdi-e-s, certaines applications sont même dotées d’un système de géolocalisation. 

Pour vous simplifier la vie, celles-ci activent d’elles-mêmes les radiateurs lorsqu’elles détectent que vous êtes sur le chemin du retour. De la même manière, certains modèles sont équipés de capteurs de présence. Si la maison est vide, les radiateurs s’éteignent de leur propre chef. 

Quel prix pour un radiateur connecté ?

Ces radiateurs sont donc extrêmement pratiques et permettent de faire de belles économies. Certains fabricants promettent aux utilisateur-ices jusqu’à 45% de réduction sur la facture de chauffage. Seulement voilà, ils sont en général assez onéreux. Comptez 500 € pour les premiers prix et jusqu’à 1400 € pour les modèles les plus performants.  

L’effacement de consommation, une alternative au changement de radiateur pour faire des économies

Si vous n’avez pas prévu de changer tous vos radiateurs et que vous souhaitez tout de même faire des économies de chauffage, nous avons une solution pour vous : Narco ! Non, il ne s’agit pas de la série Netflix qui met en scène Pablo Escobar. 😉

Narco, c’est un boîtier développé par ekWateur et Voltalis. Il vous permet de pratiquer « l’effacement de consommation ». L’effacement de consommation consiste à éteindre pendant quelques minutes vos appareils de chauffage lors des pics de consommation sur le réseau électrique français. Résultat ? La demande en électricité diminue à l’échelle national. Le risque de black-out est évité et la France n’a pas besoin d’importer d’électricité produite par des centrales thermiques qui polluent. (Oui oui, tout ça grâce à vous. Ce n’est pas bien dur de devenir un super-héros ou une super héroïne 🦸).

À la clé pour vous ? Jusqu’à 15% d’économies d’énergie sans perte de confort et 30% d'économies de CO₂. En effet, l’arrêt est trop ponctuel pour faire baisser la pièce en température. Et en plus, c’est gratuit ! Que demande le peuple ? Alors, convaincu-e-s ? 😊


Source :

https://multimedia.ademe.fr/infographies/infographie_mieux_se_chauffer/