Vous préférez parler à une vraie personne ? Nos centres d'appels au Mans, à Reims et à Amiens sont là pour ça
09 77 40 66 66
(prix d'un appel local, même si vous n'habitez pas dans le coin)

Guide autoconsommation : définition, fonctionnement et avantages

L'autoconsommation est une méthode qui consiste à consommer tout, ou une partie, de l’énergie que l’on produit. Il existe plusieurs équipements permettant la production de sa propre électricité (panneaux solaires photovoltaïques, éoliennes, centrales hydrauliques…) et de devenir son propre fournisseur d'électricité verte. Si vous souhaitez vous mettre à l’autoconsommation, vous êtes au bon endroit !  Ce guide vous aidera à vous lancer dans votre beau projet  😊 !

Qu’est-ce que l’autoconsommation ?

L'autoconsommation consiste à produire et à consommer sa propre électricité en utilisant ce que nous offre la nature : soleil, vent et chaleur notamment. C’est donc un bon moyen d’être assuré de consommer de l’électricité verte. Lorsque vous consommez davantage que vous ne produisez, l’électricité du réseau s’ajoute automatiquement à votre production. Lorsque vous produisez davantage que vous ne consommez, le surplus peut être stocké, vendu ou donné.  Dans tous les cas, vous ne tomberez pas en panne d’électricité 😉. Vous restez en effet connecté au réseau électrique.

Panneaux solaires devant des éoliennes

Comment fonctionne l’autoconsommation ?

Un panneau solaire permet de produire du courant alternatif qui vient alimenter les équipements électriques de votre maison.

La production d’électricité

Il est possible de produire de l’énergie juste en branchant une prise électrique classique grâce au kit solaire. Il s’agit d’un petit panneau solaire amovible de 1m x 1,70m que vous pouvez brancher sur une simple prise de courant et qui fonctionne comme les panneaux solaires que vous retrouvez sur le toit de vos voisin-e-s et de vos ami-e-s (la différence c’est que ce panneau est opérationnel en 15 minutes montre en main 😉).

Ils récoltent les rayons du soleil qu’ils convertissent en électricité grâce à l’onduleur fourni avec le kit. Cette électricité peut ensuite être injectée sur votre réseau grâce au câble que vous branchez dans votre prise. Eh oui, la prise fonctionne dans les deux sens. Elle soutire de l’énergie au réseau et peut aussi en injecter dans celui-ci.

L’alimentation électrique de votre maison

Vous n’avez pas besoin de sélectionner en amont les appareils que vous souhaitez alimenter avec votre kit solaire. L’électricité que vous produisez alimentera en priorité les appareils les plus proches connectés à votre réseau. Vous consommez de façon instantanée et en priorité la production d’électricité issue de votre kit solaire.

Ensuite, si votre production n’est pas suffisante, vous pourrez obtenir le complément en énergie 100% renouvelable via le réseau électrique français et votre fournisseur d’électricité préféré : ekWateur 😉. En clair, vous n’avez rien à faire, le kit solaire et le réseau électrique feront le nécessaire pour vous sans différence d’intensité pour vos appareils !

Des panneaux solaires qui produisent de l'électricité grâce à l'énergie du soleil

Quels sont les différents types d’autoconsommation ?

En fonction du rendement de votre installation et de votre profil de consommation, vous pourrez pratiquer soit :

  • L’autoconsommation totale ;
  • L’autoconsommation partielle ;
  • L’autoconsommation avec stockage.

Autoconsommation totale

Dans le cas de l’autoconsommation totale, c’est simple : vous consommez l’intégralité de l’électricité produite par vos panneaux photovoltaïques !

Dans ce cas, il existe des solutions et des astuces pour optimiser son taux d’autoconsommation comme nous le verrons plus bas.

Lorsque vos panneaux produisent de l’électricité que vous ne consommez pas, quand vous êtes au travail par exemple, celle-ci est réinjectée dans le réseau public de distribution (ENEDIS, dans 95% des cas) si vous y êtes raccordé.

L’autoconsommation totale est encadrée par la Convention d’Autoconsommation Sans Injection de Surplus (CACSI). Et si vous êtes client ekWateur, elle est incluse dans votre abonnement : faites la demande ici.

Autoconsommation partielle

En autoconsommation partielle, vous couvrez une partie de vos besoins électriques en consommant l’électricité que vous avez produite. Cette configuration est la plus courante chez les particuliers. Pourquoi ? Parce que la courbe de production d’électricité des panneaux solaires dans la journée n’est généralement pas synchronisée avec la courbe de consommation des ménages, dont les pics de consommation sont souvent constatés le matin et le soir.

Dans le cas de l’autoconsommation partielle, vous consommez l’électricité que vous produisez et vous vendez le surplus non consommé.

Autoconsommation avec stockage

Après le coucher du soleil, quand vos panneaux ne produisent plus d’électricité, ce sont le réseau et un fournisseur d’énergie qui prennent le relais pour vous fournir l’électricité dont vous avez besoin, que vous soyez en autoconsommation totale ou partielle.
Il y a toutefois une solution pour limiter ce phénomène et profiter du surplus produit en journée au lieu de le vendre. Il s’agit de l’autoconsommation avec stockage. Elle consiste à stocker l’énergie non consommée au moment de la production.


Il existe deux solutions pour stocker le surplus d’énergie non consommé :

  • Acheter une batterie physique ;
  • Opter pour le stockage virtuel.

Pour plus d’information, vous pouvez consulter notre article sur les batteries solaires.

Quelle est la différence entre autonomie et autoconsommation ?

Produire soi-même son électricité afin d’alimenter son logement permet d’être plus autonome. Toutefois, cela ne veut pas dire que vous vivez désormais dans un logement totalement autonome en électricité. Il est essentiel de bien faire la différence entre autonomie et autoconsommation.

Comme nous venons de le voir, l’autoconsommation permet de couvrir une partie de vos besoins en électricité, notamment grâce à des panneaux solaires. Dans ce cas, votre logement reste raccordé au réseau électrique et vous en restez dépendant.

Une maison autonome en électricité, quant à elle, n’est plus reliée au réseau d’électricité. Cela implique une totale indépendance vis-à-vis du réseau de distribution électrique (libéréé délivrééé 😉). Elle est donc totalement dépendante de l’énergie solaire produite sur site par ses propres équipements.


Peut-être le projet de vos rêves après vous être familiarisé avec l’autoconsommation ? 😉

Une maman et sa filles font un signe de main aux éoliennes

Qu’est-ce que le taux d’autoproduction ?

Il est important de bien distinguer la production totale d’électricité issue de vos panneaux solaires et la consommation réelle de votre propre électricité.

Pour cela, on distingue :

  • Le taux d’autoconsommation ;
  • Le taux d’autoproduction.

Calculer son taux d’autoconsommation

Le taux d’autoconsommation représente la part de votre production d’électricité produite par vos panneaux photovoltaïques qui est utilisée sur place immédiatement.

En général, vous ne consommez pas directement toute l’électricité que vous allez produire en journée. Une partie (le surplus) sera donc réinjectée sur le réseau. Plus cette part d’électricité solaire que vous ne consommez pas augmente, plus le taux d’autoconsommation diminue.

Pour l’augmenter, nous vous conseillons donc de faire tourner vos équipements les plus gourmands en énergie en journée si c’est possible, par exemple le lave-vaisselle et le lave-linge. C’est en effet à ce moment-là que votre installation photovoltaïque est la plus généreuse (quand on aime, on ne compte pas 😉).
Avec notre offre d'installation en toiture, nous incluons un gestionnaire d'énergie qui permet de faire cette synchronisation automatiquement : plus besoin d'être présent chez soi ni de surveiller ses appareils. 😉

Calculer son taux d’autoproduction

Le taux d’autoproduction photovoltaïque est égal à la part d’électricité que vous produisez grâce à votre installation photovoltaïque rapportée à votre consommation électrique totale.

S’il est égal à 50%, cela veut dire que vous produisez 50% de l’énergie que vous consommez. Il s’agit d’un indicateur de votre niveau d’autonomie par rapport au réseau électrique. Plus ce taux est élevé, moins vous consommez d’électricité du réseau public… et plus vous faites d’économies sur votre facture d’énergie 😀.

Pourquoi recourir à l’autoconsommation ?

Si nos explications ont été claires jusqu’à maintenant (et on l’espère 😉) , vous avez normalement bien compris en quoi consiste l’autoconsommation. Voici maintenant quelques bonnes raisons de vous y mettre :

  • Votre facture d’électricité va diminuer ;
  • Vous allez baisser votre consommation d’électricité.

Vous allez contribuer au développement des énergies renouvelables.

Une baisse de votre facture d’électricité

Les premiers avantages auxquels on pense immédiatement, c’est que l’on va pouvoir diminuer sa facture énergétique et devenir moins dépendant de son fournisseur d’énergie. Et c’est vrai !

Une maîtrise du coût de l’électricité que vous produisez

Vous savez précisément ce que vous coûte l’électricité que vous produisez vous-même, et vous en maîtrisez le coût durablement : pendant la durée de vie de vos panneaux photovoltaïques, soit… entre 20 et 30 ans 😊. L’autoconsommation vous permet de devenir acteur avant même d’être consommateur, vous ne dépendez pas des tarifs de marché et vous pouvez ainsi, dans la durée, réduire le montant de votre facture d’environ 15 à 25%.

Une consommation optimisée en fonction de l’énergie solaire disponible

Grâce aux panneaux solaires photovoltaïques, les kWh que vous consommez pendant les heures de production disparaissent de votre facture : vos appareils sont directement alimentés par votre installation solaire. En modifiant vos habitudes de consommation, par exemple si vous décalez l'usage de certains appareils lorsque l'énergie solaire est disponible, vous optimisez votre taux d'autoconsommation. On en a parlé plus haut, souvenez-vous 😊.

Vous vous voyez déjà courir vers la machine à laver pour la mettre en marche au premier rayon de soleil ? Vous pouvez aussi laisser votre box domotique faire ce travail à votre place : elle ajuste votre consommation à votre courbe de production afin de tirer le meilleur parti de votre installation en autoconsommation.

Une baisse de votre consommation

D’après certaines études, on observe chez les autoconsommateurs une réduction de leur consommation énergétique. Cela s’explique notamment par le fait qu’une application permet de suivre sa production, et une attention plus grande est portée sur l’adéquation des phases de production et de consommation.

Au final, les autoconsommateurs sont davantage conscients de ce qu’ils consomment, et vont plus facilement vers la sobriété et l’efficacité énergétique.

Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez consulter la thèse “Quand l’énergie change de mains”. De quoi briller en société. 😉

Une contribution au développement de l’énergie solaire et des énergies renouvelables

Les bénéfices ne s’arrêtent pas là ! L’autoconsommation est aussi (et surtout) une formidable opportunité d’agir en faveur de la transition écologique.

Le développement des énergies renouvelables

Et oui, augmenter la production d’électricité solaire sur le territoire est une bonne façon de contribuer au développement des énergies renouvelables et à la diversification du mix énergétique en France. Cela vaut la peine ! Le dernier "Panorama de l’électricité renouvelable au 31 décembre 2019" mis en ligne par ENEDIS indiquait que les énergies renouvelables avaient couvert 22,7% de la consommation électrique nationale l’année dernière. Le chiffre est en progression (+4,1 points par rapport à 2017), mais il reste encore beaucoup à faire pour consommer une énergie vraiment propre dans notre pays et faire remonter les statistiques !

Le développement de l’autoconsommation est un enjeu majeur pour atteindre les objectifs fixés par la Loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte de 2015, qui prévoit de porter la part des énergies renouvelables à 32 % de la consommation finale brute d’énergie à l’horizon de 2030.

Le développement d’un circuit court de l’énergie

L’autoconsommation contribue aussi à repenser tout l’écosystème énergétique auquel nous étions habitués jusqu’ici : il favorise la transition d’un modèle de production centralisée vers un modèle où, désormais, l’électricité peut être produite par chacun depuis son toit. Produire local et consommer local : l’autoconsommation, c’est le « circuit très court » de l’énergie !

Comment mettre en place un projet d’autoconsommation photovoltaïque ?

Ce que vous venez de lire jusqu’à maintenant vous a donné envie de vous lancer dans un projet d’autoconsommation ?

Voici maintenant l’essentiel qu’il faut savoir avant d’embarquer pour l’aventure photovoltaïque 😉 :

  • Le prix ;
  • Les modalités d’installation ;
  • L’éligibilité ;
  • Les démarches.

Quel est le prix pour un projet d’autoconsommation ?

Outre le fait qu’il existe des aides et primes à l'autoconsommation versées par l’État pour l'installation de panneaux solaires chez soi, sachez que le kit solaire qui vous permet de produire votre énergie vous-même coûte 699€ tout compris ! Pas besoin de dépenser 30 000€ pour être autoconsommateur ! D'ailleurs si on vous le propose, méfiez-vous et n'hésitez pas à nous envoyer le devis proposé pour vous aider à y voir plus clair 😉.

Est-ce compliqué d’installer des panneaux photovoltaïques ?

Avec un kit solaire, vous n’aurez besoin que d’un tournevis pour visser seulement quatre petites vis, le reste peut se clipser sans l’aide d’aucun outil. Et pour le branchement ? Une simple prise murale suffit, c’est presque plus simple de brancher votre kit solaire que votre machine à laver ! En clair, vous en avez à peu près pour 15 minutes d’installation.

De plus, un module de compte Wi-Fi est inclus dans le kit solaire et permet ainsi de mesurer sa production via une application disponible sur smartphone. Vous allez pouvoir prendre la mesure de ce qu’est un kWh de façon ludique. En bref, vous allez devenir un as de l’énergie grâce à cet outil très pédagogique et ne nécessitant aucune base technique.

Cette application permet également de reprendre le contrôle de sa consommation puisque vous voyez concrètement ce que vous produisez et comment cela alimente vos différents appareils électriques.

offre d'énergie renouvelable

L’autoconsommation photovoltaïque est-elle accessible à tous ?

On a déjà parlé du prix, qui est donc accessible à tous-tes. Pour le reste, vous pouvez mettre en place une installation photovoltaïque à partir du moment où vous consommez de l’électricité. Avec le kit solaire, il vous suffit de 2 m 2 ensoleillés. Il faut simplement bien respecter les démarches, on va tout vous expliquer.

Pour le reste, on peut installer des panneaux solaires ou un kit solaire n’importe où en France…. Les installations photovoltaïques sont souvent faites en toiture. Mais il est tout à fait possible de faire des installations au sol (notamment grâce au kit solaire), en pergola ou encore en ombrière. Le principal étant d’avoir la meilleure exposition pour votre kit solaire ou votre panneau photovoltaïque.

Le kit solaire est entièrement amovible (vous pourrez le prendre avec vous lors de vos divers déménagements) et il n’a besoin que d’un espace extérieur de 1m x 1m70. Pas besoin d’avoir un jardin de 10 hectares (sauf si vous voulez créer votre propre parc solaire 😉) !

Quelles sont les démarches pour installer un panneau solaire en autoconsommation ?

Il vous suffit juste de remplir une Convention d’Autoconsommation Sans Injection (CACSI) qui permet de déclarer votre installation d’autoconsommation auprès d’Enedis sans nécessiter aucune acceptation de leur part. La bonne nouvelle c’est que l’on s’en occupe pour vous, vous avez juste à signer le mandat pour vous représenter (on adore vous demander des autographes 😉).

En ce qui concerne l’autorisation d’urbanisme, si votre installation est posée à moins de 1m80 du sol et que vous ne vous trouvez pas dans une zone classée, vous n’en avez pas besoin.

Qu’est-ce que l’autoconsommation collective ?

L’autoconsommation collective permet une commercialisation directe d’électricité entre consommateur.rice.s et producteur.trice.s situé.e.s à proximité. C’est un bel outil pour mieux intégrer les énergies renouvelables dans les territoires.

Les consommateurs-ices et les producteurs-trices doivent être lié-e-s au sein d’une même personne morale comme une coopérative ou une association. Une distance maximale entre deux membres doit également être respectée.

La mise en œuvre de ce type de projet nécessite de suivre d’autres conditions.

Que faire du surplus d’électricité non consommé ?

Si vous produisez plus que ce que vous consommez et que vous voulez valoriser votre surplus, il vous faudra établir un Contrat de Raccordement, d’Accès et d’Exploitation auprès d’Enedis.

Cependant, cela est rentable uniquement si vous possédez entre trois et quatre kits ou plusieurs panneaux solaires classiques en fonction de vos habitudes de consommation. Vous ne devriez pas avoir de surplus avant.

L’utilisation de votre surplus d’électricité produit

Il fait grand soleil et vous n'avez plus d'appareil à mettre en marche ? Pas besoin de dépenser des kWh pour rien ! Automatiquement, votre électricité produite et non consommée est injectée dans le réseau. Votre compteur comptabilise l'énergie injectée en surplus, et ekWateur la déduit de votre facture.

Grâce à vous, d'autres consommateurs-ices ekWateur seront alimenté-e-s par l'énergie issue de vos panneaux photovoltaïques. Bientôt, vous pourrez même négocier directement avec eux le prix auquel vous souhaitez l'échanger.

À quel prix puis-je vendre l’électricité produite non consommée ?

Pour le tarif d'achat de votre surplus, vous avez deux solutions. Vous pouvez choisir de l'obligation d'achat afin de bénéficier d'un tarif au kWh très avantageux et d'une prime à l'autoconsommation, ou du hors obligation d'achat afin d'exploiter votre énergie sans contrainte et sans condition d'accès.
Si vous avez un doute sur le tarif d'achat le plus intéressant pour vous, nos experts autoconsommation sauront vous recommander le bon tarif pour faire un maximum d'économies sur votre facture.

Et pour calculer tout de suite le montant qui sera déduit de votre mensualité, rendez-vous juste ici : la bonne nouvelle, c'est que nous nous occupons de toutes les démarches pour vous. Finis les papiers ! 😊

Qu’est-ce que l’obligation d’achat ?

L’état français subventionne la production photovoltaïque, principalement à travers un mécanisme appelé obligation d’achat. Ce mécanisme vous donne droit à un tarif d’achat du kWh supérieur à celui du marché, et garanti pour 20 ans. Ce tarif vous est obligatoirement proposé par les fournisseurs détenteurs de l’agrément visé à l’article L 314-6 du Code de l’énergie (EDF, ekWateur et quelques autres).

Le fournisseur est ensuite remboursé par l’état de la différence entre le prix réel de l’électricité et le tarif d’achat que vous avez obtenu. Pour être éligible à l’obligation d’achat, il faut que votre installation réponde aux critères techniques fixés par l’État. Si votre installation ne répond pas à ces critères alors nous vous proposons quand même d’acheter votre énergie.

Quelle est l’offre hors obligation d’achat ?

Si votre installation ne répond pas aux critères d’obligation d’achat, ou si vous ne souhaitez pas passer par cette formule, ekWateur vous valorise tout de même votre surplus à hauteur de 42€ du MWh. C’est équivalent à la part énergie du prix de l’électricité achetée par ekWateur.

5 avantages à faire de l’autoconsommation

Nous espérons que cet article vous a convaincu des atouts de l’autoconsommation.

Si ce n’est pas le cas ou si vous avez besoin d’un récapitulatif, on retente notre chance en vous présentant les 5 principaux avantages de l’autoconsommation 😉  :

  • Vous allez mieux maîtriser le coût de l’électricité que vous produisez et donc faire baisser votre facture d’énergie.
  • Vous allez baisser votre consommation d’électricité, c’est bon pour votre portefeuille et pour la planète !
  • Vous allez participer au développement des énergies renouvelables et ainsi agir au service de la transition écologique. Les nouvelles générations vous remercieront !
  • Vous allez participer au développement d’un circuit court de l’énergie en produisant local et en consommant local.
  • Vous vous sentirez plus libre et plus autonome, ça n’a pas de prix ! 😉