Vous préférez parler à une vraie personne ? Nos centres d'appels au Mans, à Reims et à Amiens sont là pour ça 09 77 40 66 66 prix d'un appel local, même si vous n'habitez pas dans le coin
Les prix d'une attestation Consuel électrique
Les prix d'une attestation Consuel électrique

Qu'est-ce que le prix du kWh de l'électricité ?

Qui le fixe et comment impacte-t-il votre facture d'électricité ?

On vous dévoile tous les secrets qui se cachent derrière le fonctionnement du prix d'un kWh !

L'énergie domestique

L’énergie domestique, c’est-à-dire celle que nous utilisons pour nous chauffer, cuisiner ou nous éclairer, représente à elle seule près de 5% du budget annuel des ménages français (1).

Alors, chez Ekwateur, nous comprenons bien que le coût de l’énergie soit un sujet important pour de nombreux citoyens.

Le kilowatt-heure (kWh) étant l’unité de mesure de la consommation d’énergie de la plupart de nos appareils, le prix du kWh apparaît souvent comme l’élément de référence pour qui souhaite maîtriser ses dépenses.

Le prix moyen du kWh d’électricité s’élevait à 0,1946 € TTC en France en 2021 selon Eurostat. Alors, comment le prix du kWh est-il fixé au juste ? Et quel est son impact sur votre facture d'électricité ? Ekwateur, fournisseur d’énergie 100% renouvelable, fait la lumière sur le sujet pour vous. 😉

Prix du kWh : plusieurs tarifs de vente sur le marché

Différents critères impactent le prix de l’électricité : la puissance de compteur souscrite dont dépend le montant de votre abonnement, les options tarifaires (comme l’option heures creuses / heures pleines) et, bien sûr, le prix du kWh pour calculer le tarif de votre consommation électrique.

Le prix du kWh est propre à chaque fournisseur d’électricité, c’est pour cela que différents contrats et tarifs cohabitent sur le marché.

Pour les particuliers et les petits professionnels dont la puissance souscrite est inférieure ou égale à 36 kVA (soit plus de 98% des compteurs d’électricité installés en France selon le dernier Bilan électrique d’Enedis), il existe deux grands types d’offres : l’offre au Tarif Réglementé de Vente et les offres de marché.

Dans un cas comme dans l’autre, le prix de vente intègre les différents coûts supportés par le fournisseur d’électricité :

  • Des frais qui sont identiques pour tous, comme les taxes et l’accès aux réseaux de transport et de distribution de l’électricité ;
  • Des coûts qui sont propres à chaque opérateur, tels le coût d’approvisionnement en électricité, les frais de fonctionnement de l’entreprise ou encore, bien sûr, le montant de marge choisi.

Prix du kWh : le Tarif réglementé de vente (TRV) fixé par les pouvoirs publics

Si vous avez déjà comparé les différents prix du kWh sur le marché, vous aurez sans doute entendu parler du Tarif Réglementé de Vente.

Le TRV est un prix de vente de l’électricité fixé par les pouvoirs publics à partir des calculs réalisés par un organisme indépendant, la Commission de régulation de l’énergie (CRE). Avant l’ouverture du marché de l’électricité et du gaz à la concurrence finalisée en 2007, vous ne pouviez pas choisir votre fournisseur d’électricité… et le TRV est un héritage de cet ancien monopole de l’énergie : il est calculé uniquement pour les fournisseurs d’électricité historiques, à savoir EDF ainsi que 162 petits fournisseurs locaux concernés (les « entreprises locales de distribution »). Ce sont donc les seuls opérateurs qui peuvent et doivent proposer une offre à ce prix de vente.

La CRE calcule le montant du TRV selon une méthode dite par « empilement des coûts » supportés par EDF :

  • Les frais de fourniture de l’électricité : les coûts de production (dont le coût d’exploitation du parc de réacteurs nucléaires), les frais d’approvisionnements complémentaires (qui dépendent des cours sur le marché de gros de l’électricité), les coûts de structure et de gestion commerciale, la marge du fournisseur historique ;
  • Les frais d’acheminement de l’électricité : le coût d’utilisation des réseaux de transport d'électricité (RTE) et de distribution (Enedis) ;
  • Différentes taxes et contributions.

Le TRV est historiquement fixé chaque année le 1er août, mais il peut être revu plus souvent dans l’année si la CRE estime que des réajustements sont nécessaires. C’est ce qui s’est passé en 2019 : après une augmentation record de 5,9% le 1er juin, le TRV a connu une nouvelle hausse de 1,23% deux mois plus tard. Chez EDF, le TRV est le Tarif bleu, dont 74% des sites éligibles en France sont encore client-e-s en 2019 (2).

Prix du kWh : les prix de vente libres des offres de marché

En parallèle, les fournisseurs d’électricité alternatifs comme Ekwateur déterminent leur prix du kWh comme ils l’entendent, dans le cadre d’offres que l’on appelle « de marché ». Les opérateurs historiques peuvent eux aussi proposer ce type d’offre, en plus de celle au Tarif Réglementé de Vente.

Des offres libres mais taxées

Comment les fournisseurs alternatifs établissent-ils leur prix ? Quels sont leurs frais ? Ils sont soumis exactement aux mêmes taxes et aux mêmes coûts d’acheminement de l’électricité que l’opérateur historique EDF. Pour proposer des prix attractifs aux consommateurs, la différence se joue donc sur les coûts dont ils ont la maîtrise : le montant des frais de production ou d’achat de l’électricité, leurs coûts de structure et leur marge.

Le TRV comme base : pas toujours

De nombreux opérateurs utilisent d’ailleurs le TRV comme référence en y appliquant un pourcentage de réduction : ces offres, qui sont indexées sur le montant du TRV, sont celles que vous pouvez voir affichées sous la forme « TRV -xx% ».

D’autre fournisseurs (c’est le cas d’Ekwateur) préfèrent opter pour des tarifs qui sont le reflet de leurs coûts d’approvisionnement et de fonctionnement : le prix du kWh est indépendant du Tarif bleu d’EDF.

Éthique et innovation

Les offres de marché proposent parfois des prix avantageux pour une électricité moins chère, et ce n’est pas tout : certains opérateurs font également preuve d’innovation. Différentes offres vous permettent par exemple de soutenir la production d’électricité renouvelable. Ces offres d’électricité verte, même avec le coût additionnel des Garanties d’origine qui certifient la source renouvelable de votre énergie et la définition de l’électricité verte, peuvent être moins chères que le TRV.

Le prix du kWh : quel est son impact réel sur votre facture d’énergie ?

Le montant de l’abonnement et le prix du kWh sont importants, mais ils ne sont pas tout.

Eh oui : quel que soit votre fournisseur d’énergie, lorsque vous achetez de l’électricité, vous financez bien plus que votre seule consommation !

Alors, que payons-nous vraiment ? Votre facture est divisée en quatre grands postes, voici le détail chez les clients d’Ekwateur :

  • Les taxes : 37%
    Taxes sur la consommation finale d’électricité (TCFE), Contribution tarifaire d’acheminement (CTA), Contribution au service public d’électricité (CSPE), TVA… Elles sont nombreuses et pèsent pour plus d’un tiers dans votre facture.
  • Les frais d’acheminement : 28%
    Ils paient les réseaux de transport (RTE) et de distribution (Enedis) de l’électricité depuis son lieu de production jusqu’à votre prise électrique.
  • Les coûts de production : 27%
    Ils servent à rémunérer le producteur et sont directement liés à votre consommation d’électricité. C’est sur ce poste que joue le prix du kWh.
  • Et pour finir, la rémunération d’Ekwateur : 8% de la facture globale.

Le prix du kWh pèse donc pour moins de 30% de votre facture d’énergie.

Lorsque vous souscrivez à une offre qui se présente sous la forme « TRV -xx% », la remise s’applique uniquement sur le prix du kWh HT. Alors pas besoin d’avoir remporté la médaille Fields ni d’être un as des maths pour comprendre que la réduction affichée sera bien moindre à l’arrivée sur votre facture finale. 😉 Vous en bénéficiez bien sur la part liée à votre consommation d'énergie, mais pas sur les taxes et contributions ni sur les frais d’acheminement.

Le prix du kWh : quelles tendances pour les années à venir ?

Les Français-es ont longtemps bénéficié d’un prix moyen du kWh électrique bon marché par rapport à leurs voisins européens, grâce au parc nucléaire développé dans les années 1960-1970 et largement amorti aujourd’hui. L’électricité en Europe coûtait donc généralement plus cher qu’en France.

Une tendance à la hausse

Depuis quelques années, la donne a changé et le prix de l’électricité n’a cessé d’évoluer à la hausse. Le Tarif réglementé de vente a augmenté de plus de 30% depuis 2008 (3), et cette tendance est partie pour durer.

Il y a plusieurs raisons à cela. L’une d’entre elles, c’est que la première source de production d’électricité en France, à savoir l’électricité d’origine nucléaire qui couvre plus de 70% de la consommation finale, voit ses coûts augmenter. En cause, de lourds investissements en cours et à venir : le programme de grand carénage qui doit prolonger la durée de vie des centrales actuelles, le coût du démantèlement de certains réacteurs et le financement du nouvel EPR de Flamanville (dont la date de mise en service est encore inconnue à ce jour) sans oublier l’enfouissement du réseau d’électricité côté transport et distribution. Des investissements très lourds qui vont impacter le prix du kWh nucléaire, faire grimper le Tarif réglementé de vente de l’électricité d’EDF et, par effet de domino, toutes les offres de marché qui sont indexées sur le TRV. Ceci explique en partie la hausse de la facture d’électricité.

Les nouvelles taxes

En parallèle, certaines taxes ont augmenté et de nouvelles contributions ont été créées ces dernières années. Deux en particulier :

  • La Contribution tarifaire d’acheminement (CTA) : créée en 2004, cette taxe sert à financer le régime de retraite des employés des fournisseurs historiques et du service public. Elle est de 27,04 % sur la part abonnement de votre tarif d’acheminement.
  • La Contribution au service public de l’électricité (CSPE) : depuis 2016, son montant est de 22,5€/MWh, elle pèse donc à hauteur de 0,0225 € sur le prix de chaque kWh que vous consommez. Cette taxe sert à financer la transition énergétique et différentes politiques de soutien au développement des énergies renouvelables. Chez Ekwateur, on trouve ça plutôt chouette : les énergies vertes, en plus d’avoir un prix du kWh de plus en plus compétitif, sont une alternative écologique face aux énergies fossiles et polluantes. 😉

L’engagement d’Ekwateur, c’est de permettre à chacun de contribuer à la transition énergétique en soutenant l’énergie renouvelable, à un prix calculé au plus juste.

Recevez notre sélection d'articles autour de la transition écologique
Laissez-nous votre adresse email pour recevoir toutes nos astuces pour un futur plus vert. 🌱🌍 

Le prix du kWh vert est-il aussi vertueux ?

Aussi étonnant que cela puisse paraître à certains, les avantages des énergies vertes vont au-delà de la protection de l’environnement en luttant également contre la hausse du coût des énergies. L’offre grandissante d’énergies vertes permet d’alimenter la concurrence. Les contrats d’électricité sont bien plus nombreux aujourd’hui qu’auparavant et vont plus loin que de proposer des solutions à heures creuses / heures pleines.

Pour vous y retrouver, nous vous proposons d’ailleurs un comparatif d’électricité verte. Vous connaîtrez les différentes sources d’électricité renouvelable et les différentes formules pour des offres adaptées à votre profil et à votre logement.

Vous vous demandez si notre énergie verte vous permettra à vous aussi de faire des économies ? Le plus simple est encore de réaliser un devis juste ici !

Entre l’énergie d’avant et l’énergie d’avenir, vous pouvez choisir en quelques clics. 😉

Sources

(1) Source : L’Union sociale pour l’habitat, Actualités Habitat du 15 mars 2019.

https://www.union-habitat.org/actualites/l-energie-represente-85-du-budget-des-menages#content

(2) Source : Commission de régulation de l’énergie, Marché de détail de l’électricité, chiffre au 30 juin 2019.

https://www.cre.fr/Electricite/marche-de-detail-de-l-electricite

(3) Source : Commission de régulation de l’énergie, Marché de détail de l’électricité.

https://www.cre.fr/Electricite/marche-de-detail-de-l-electricite

Vous voulez en savoir plus sur la consommation d'électricité et ses tarifs ?

Comment calculer sa consommation électrique moyenne ?

Comment calculer sa consommation électrique moyenne ?

Le 11.04.2022Lire l'article
Tarif réglementé de l'électricité : comprendre le tarif bleu

Tarif réglementé de l'électricité : comprendre le tarif bleu

Le 24.01.2022Lire l'article