Logo Ekwateur
Voiture électrique dans un parking
Voiture électrique dans un parking

Voiture électrique : tout savoir

Selon les données de l’Avere, l’association de référence en matière de mobilité durable, en France, on compte 829 555 voitures électriques sur 38,3 millions de voitures en circulation. Plus précisément, comment fonctionne une voiture électrique ? Comment s’équiper ? Quelle autonomie ? À quel prix ? Comment recharger sa voiture électrique ? Existe-t-il des aides spécifiques pour les voitures électriques ? Ekwateur vous propose de faire le tour du sujet. En route ! 🚗


Les différents types de voitures électriques 

La voiture électrique regroupe diverses catégories de véhicules. Pour choisir votre véhicule électrique, vous avez l'embarras du choix ! Il faudra différencier : 

  • La voiture électrique à batterie ; 
  • Les modèles hybrides ; 
  • Les voitures à hydrogène

La voiture électrique à batterie

Il s’agit de l’automobile électrique la plus connue. C’est celle qui fonctionne avec une batterie électrique, tout simplement. Pour la recharger, il suffit de la brancher au système électrique. En général, pour alimenter leurs véhicules électriques, les ménages installent une borne de recharge chez eux ou utilisent des bornes publiques.

La voiture hybride  

Une voiture hybride fonctionne en partie avec de l’électricité et en partie avec du carburant. On distingue : 

  • Les voitures hybrides rechargeables. La batterie se recharge en route entraînée par le moteur à combustion ; 
  • Les voitures hybrides non rechargeables. Lorsque la batterie se vide, le carburant prend le relais.

Dans les deux cas, la batterie se recharge lorsque l'on roule. La spécificité d'une voiture électrique est qu'elle est rechargeable depuis une prise de courant.

Véhicule électrique à pile à combustible ou voiture à hydrogène 

La voiture à hydrogène fonctionne à l’aide d’une pile à combustible. Le gaz hydrogène (H2) entre en réaction avec du dioxygène (O2). Cette réaction produit de l’électricité ainsi que de la vapeur d’eau. L’électricité permet d’actionner le moteur. La vapeur d’eau est évacuée par un tube sous la voiture, l’équivalent du pot d’échappement. 

Ces modèles ne sont pas encore très développés, car encore chers à l’achat. En outre, il n’existe pour le moment que 100 stations de recharge en France.

Pour des raisons logistiques, il n’est pas forcément toujours simple d’opter pour une voiture à hydrogène. Cependant, avec le temps, on peut penser que ces véhicules se démocratiseront. L'avenir nous le dira ! 😊

Une voiture électrique, comment cela fonctionne ?  

Dans cet article, nous traiterons exclusivement des voitures électriques. Le sujet est déjà assez vaste à explorer comme vous le verrez. 😉

Comme son nom l’indique, une voiture électrique (ou véhicule électrique) est une voiture qui fonctionne à l’électricité. En effet, c'est l'électricité stockée dans la batterie qui permet d'activer le moteur. Sachez d'ailleurs qu'il existe des offres de fourniture d'électricité dédiées à ceux qui ont des voitures électriques qui ont la plupart du temps des tarifs avantageux la nuit pendant la période de recharge.

Contrairement aux voitures thermiques qui disposent d’une boîte de vitesse et d’un embrayage, la voiture électrique n’en a pas (sauf quelques exceptions).

Le courant électrique de la batterie est utilisé pour créer un champ magnétique autour du stator, un élément fixe du moteur de la voiture électrique. Ce dernier permet ensuite de faire tourner un rotor et d’entraîner ainsi la mise en circulation de la voiture.

Les modèles de voiture électrique 

Les gammes de voitures électriques sont les mêmes que pour les voitures classiques. On retrouvera : 

  • Les citadines ;
  • Les coupés ; 
  • Les  berlines ; 
  • Les monospaces ;
  • Les utilitaires ;
  • Les breaks ;
  • Les pick-up ;
  • Les crossovers (rien à voir avec la rencontre entre les personnages de deux de vos séries préférées 😉) ; 
  • Les SUV.

Il y en a pour tous les goûts. En fonction de vos besoins, vous pouvez donc choisir le véhicule électrique qui vous conviendra le plus. Pensez à comparer les véhicules en fonction de leur puissance et de leur autonomie. C'est idéal pour faire le bon choix ! 😊

À lire aussi

Fin du bonus écologique pour les voitures hybrides

Quelle est l’autonomie d’une voiture électrique ? 

L’autonomie des voitures électriques est mesurée selon un cycle d’homologation commun à toute l'Union européenne : le « WLTP ». Grâce à cela, il est possible de mettre en balance les véhicules électriques sur un socle commun de comparaison.

En pratique, l'autonomie d'une batterie dépend de trop nombreux facteurs pour pouvoir donner un chiffre précis. L'autonomie de la batterie sera définie par sa taille, le poids du véhicule électrique, la qualité du moteur et son coefficient de trainée.

D'autres facteurs, externes cette fois, vont également avoir un impact sur l'autonomie de la batterie, parmi eux :

  • votre style de conduite. Pour préserver la batterie, adoptez une éco conduite et levez le pied. En plus, c'est toujours plus agréable pour les autres passager-es 😉
  • les routes empruntées (conduite en ville, autoroute, montagne) ; 
  • l’utilisation de la radio, de la climatisation ou du chauffage. 

En moyenne, avec une batterie 50 kWh complètement chargée, on peut faire 300 km. Toutefois l'autonomie varie grandement d'un modèle à l'autre. Certaines petites voitures ont une autonomie de moins de 200 km.

D'autres modèles, comme les Tesla, peuvent aller jusqu’à 650 km d’autonomie. De quoi vous emmener loin sans avoir besoin de faire "le plein" de kWh.

Voitures électriques avec prolongateur d’autonomie

Il existe aujourd'hui des voitures électriques avec un prolongateur d'autonomie. Ces véhicules disposent d'un petit réservoir à essence. Toutefois, il ne s'agit pas de véhicules hybrides. L'essence est utilisée comme dans un générateur électrique. Elle sert à produire de l'électricité qui vient alimenter le moteur. De ce fait, elle n'a pas de pot d'échappement.

Cette fonctionnalité additionnelle permet de prolonger l'autonomie de la voiture électrique, parfois jusqu'à 300 km. Toutefois, il présente plusieurs inconvénients :

  • Un surcoût à l'achat puisqu'il faut équiper la voiture d'un moteur additionnel ;
  • Un surcoût à l'usage, car il est nécessaire de l'alimenter avec du carburant ;
  • Une perte d'espace dans le véhicule.

Prix d’une voiture électrique 

Le prix d’une voiture électrique varie en fonction de son coût à l’achat, mais aussi de divers paramètres. Au total, quel budget prévoir ? 

Achat 

Le prix d’une voiture électrique dépend du modèle choisi. Bien évidemment, une Renault Zoé ne se vend pas au même tarif qu’une Tesla. Pour s’équiper, le ticket d'entrée se situe aux alentours de 20 000€, les prix peuvent ensuite monter à plusieurs centaines de milliers d'euros.

Pour une petite citadine comme la Renault Zoé ou la Nissan Leaf, comptez 33 000 € pour un modèle neuf. Pour une Audi e-tron, il faudra débourser environ 72 300 €. Enfin pour une Tesla modèle S, le prix sera environ de 106 000 €. 

Rassurez-vous, il existe plusieurs manières de financer l'achat d'une voiture électrique. On en parle un peu plus bas dans l'article. Accrochez vos ceintures et prolongez votre lecture ! 😊

Recharge 

Si la voiture électrique n’a pas besoin d’essence pour avancer, elle a besoin d’électricité. En moyenne, une voiture électrique consommera 17 kWh / 100 km. En fonction du nombre de km effectué par an, le coût pour recharger sa voiture sera plus ou moins important. 

Un ménage qui effectue 12 200 km (la moyenne nationale annuelle) fera face à une facture d’électricité annuelle de 360,88 € pour sa voiture électrique. Cela vaut en option base au Tarif Bleu d’EDF, le tarif réglementé de vente de l’électricité, en avril 2022. À l’heure actuelle le prix du kWh est de 0,1740 €. 

Si cette voiture est rechargée en heures creuses, cette facture diminuera à 304,88 €. En option heures pleines / heures creuses, au tarif réglementé de vente, le prix du kWh est de 0,1470 en avril 2022. 

Bon à savoir : pour réduire le montant de votre facture, vous pouvez changer de fournisseur d’électricité. Chez Ekwateur, on propose une offre d’électricité verte à petit prix ! Un moyen de verdir sa consommation électrique et de gagner en pouvoir d’achat. Plutôt chouette, non ? 💚

Entretien

Selon la compagnie Direct Assurance, « le coût d'entretien d'une voiture électrique serait inférieur de 35 % en comparaison d'une motorisation thermique équivalente. ». La mécanique étant plus simple et les pièces moins nombreuses, les réparations sont moins fréquentes

Le contrôle technique 

Même si son moteur reste plus simple, la voiture électrique ne peut se passer de contrôle technique ! Il en va de votre sécurité et de celle des autres automobilistes.

Rassurez-vous ! Le prix de la visite de contrôle technique n’est pas plus élevé pour un véhicule propre. Comptez en moyenne 77€. 

Assurance 

En vertu de l’Article L324-1 du Code de la route, lorsque l’on possède un véhicule, il est impératif de souscrire une assurance automobile. Cette assurance doit a minima couvrir les accidents causés à des tiers, pour assurer la sécurité de tous-tes.

Et bonne nouvelle ! Pour les propriétaires d’une voiture électrique, la prime est souvent moins chère. Les assureurs proposent souvent des tarifs préférentiels, parfois 50% moins chers que les contrats d’assurance pour les véhicules thermiques, avec des garanties équivalentes. 

À lire aussi

Bonus écologique : les voitures électriques d'occasion éligibles ?

Quelles sont les principales marques de voitures électriques et hybrides ?

Si les modèles de voitures électriques sont nombreux, il y a également l'embarras du choix en termes de marques. Voici les principales marques sur le marché.

Peugeot

Marque française, Peugeot a développé une large de gamme de voitures électriques et hybrides. Ses modèles phares sont la Peugeot e-208, voiture électrique la plus vendue en 2022 sur le marché et la Peugeot e-2008.

Un seul zéro sépare ces modèles qui sont pourtant bien différents. 😉 Citadine, la e-208 est adaptée à un usage urbain. De son côté, la e-2008 est un SUV électrique. Il est davantage préconisé si vous avez de la route à faire !

Peugeot e-208

Dacia

Filiale du groupe Renault, Dacia propose des voitures électriques économiques. Son modèle le plus connu ? La Dacia Spring. Avec petit prix, elle séduit ceux et celles qui ont un budget limité et qui souhaitent bénéficier des atouts de l'électrique.

Et la marque ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. Dans l'avenir, elle espère gagner davantage de part de marché. L'entreprise a annoncé développer la Dacia Duster et la Dacia Sandero avec des moteurs électriques. Toutefois, il faudra attendre un peu avant de les voir sur les routes de l'Hexagone. Elles devraient voir le jour en 2028.

La Dacia Spring, parmi les modèles de véhicules électriques les plus économiques

Tesla

Pionnière dans les véhicules électriques, la marque Tesla nous vient tout droit des USA. Avec des lignes modernes, Tesla a su s'imposer aux quatre coins de la planète. À l'heure actuelle, c'est la Tesla Model Y qui atteint le haut du podium comme "voiture électrique la plus vendue à travers le monde".

Outre ses voitures haut de gamme, Tesla a également réussi à s'imposer dans un autre domaine : celui de la recharge. Avec plus de 40 000 Superchargeurs disséminés partout dans le monde, Tesla gère le plus grand réseau de bornes de recharge rapide. Ce service de recharge offre une grande liberté aux automobilistes qui ont choisi une Tesla.

Géolocalisables depuis l'application mobile Tesla, elles permettent de recharger un véhicule en 15 m selon la marque. De quoi faire une petite pause pour prendre en café, sans perdre de temps sur la route ! 😊

À lire aussi

Quels sont les risques de la recharge rapide pour une voiture électrique ?

Tesla modèle Y, voiture électrique la plus vendue au monde

Renault

Autre marque française, Renault a également développé des moteurs électriques et hybrides. Son modèle phare ? La Renault Zoé. Compacte, ce modèle a été l'un des premiers à arriver sur le marché français en 2013.

Et on peut dire que depuis le temps la petite Zoé a fait ses preuves. Elle est d'une fiabilité extrême. Certain-e-s automobilistes en sont équipés depuis 2013 et ont parcouru plus de 300 000 km à bord de leur Renault. 300 000 km sans émission de gaz à effet de serre ! Pas mal, qu'en dites-vous ?

Renault Zoé, un modèle répandu

Fiat

Modèle iconique, la Fiat 500 est désormais disponible en version électrique. Petite voiture électrique de ville, elle est adaptée aux usages citadins du quotidien. Toutefois, elle peut aussi se prêter à des trajets plus longs. Doté d'une autonomie comprise entre 185 km à 320 km, ce véhicule électrique peut vous emmener sur la route des vacances. Et pourquoi pas, jusqu'en Italie ? À vous la dolce vita ! 😉

Fiat 500 électrique

Hyundai

Entreprise coréenne, Hyundai propose aussi une gamme électrique. Du SUV avec le modèle Kona à la citadine avec le modèle IONIQ 5 ou encore la berline avec le modèle IONIQ 6, ces véhicules électriques sont réputés solides et qui ne manquent pas de puissance.

Par exemple, comme l'explique le constructeur sur son site internet, le modèle "IONIQ 5 délivre jusqu’à 325 chevaux et offre jusqu’à 605 newton-mètres de couple". Elle peut atteindre 100 km/h en quelques secondes seulement. Pratique pour conduire sur autoroute !

La Hyundai Kona, un SUV électrique utilisable en ville comme sur autoroute

Nissan

Constructeur japonais appartenant désormais au groupe Renault, Nissan dispose lui aussi de nombreux véhicules électriques. De la citadine à la SUV, ces voitures électriques peuvent répondre à une large gamme de besoins.

Son modèle le plus connu reste la Nissan Leaf. Avec une batterie d'une capacité de 40 à 62 kWh, cette voiture familiale et compacte atteint une autonomie de 378 km.

Nissan Leaf

Quel câble de recharge choisir pour sa voiture électrique ?

Lire l'article

Toyota

Marque japonaise, Toyota propose également des voitures électriques et hybrides avec un bon rapport qualité / prix.

Pour bien se démarquer aux yeux de la clientèle, le constructeur souhaite mettre en avant l'accompagnement qu'il offre aux particuliers et les garanties offertes. Ainsi, il explique sur son site que la batterie lithium-ion des voitures est garantie pour 70% de sa capacité au minimum :

  • 8 ans ;
  • ou 160 000 km.

En outre, l'application MyT (My Toyota) vous aide à géolocaliser les bornes de recharge publiques partout en France.

La Toyota Yaris Cross hybride, un bon compromis entre électrique et thermique

BYD

Constructeur tout droit venu de Chine, BYD n'est pour l'instant pas encore très connu du grand public en Europe. Cependant, la marque commence à faire parler d'elle.

Après s'être imposée sur le marché chinois, BYD est partie à l'assaut du marché européen. Première opération de séduction ? Le Mondial de l'Automobile à Paris en automne 2022 où elle a dévoilé ses modèles phares de véhicules électriques :

  • L’Atto 3 d’abord, un SUV compact ;
  • La Tang, un autre SUV électrique, plus haut de gamme ;
  • La Han, une berline avec une batterie d'une autonomie de 521 km.

La marque a ouvert ses premières concessions en France et entend mailler tout le territoire dans le futur. Reste à savoir quel accueil lui feront les consommateurs.

BYD, voiture électrique chinoise

Financer sa voiture électrique 

Comme le veut l’adage, en ce monde, « tout se paie ». C’est aussi le cas de la voiture électrique. Quelles sont les options pour la financer ?  

Le financement propre ou paiement comptant

Pour financer un véhicule électrique, on peut l’acheter sur ses fonds propres. Autrement dit, on utilise ses économies pour acheter son automobile. 

Cette option n'est pas souvent choisie par les ménages parce qu'elle implique un versement conséquent d'entrée de jeu, notamment pour les véhicules électriques neufs. Beaucoup préfèrent se tourner vers des options de crédits bancaires ou de leasing.

Le crédit

L’achat d’une voiture peut représenter un investissement pour les ménages. C’est pourquoi beaucoup ont recours au crédit bancaire. Certaines banques proposent des crédits avec des taux d’intérêt plus avantageux destinés à l’acquisition d’un véhicule propre. 

LOA / LDD : les options de leasing 

À l'heure actuelle, la forme la plus simple pour s'équiper d'un véhicule électrique ou hybride reste le leasing. Le leasing ? Quèsaco ? 🧐

Le leasing est un contrat tripartite entre une banque, un-e particulier-e et un concessionnaire. La banque propriétaire du véhicule, le loue à une personne pour un loyer mensuel pouvant inclure de nombreux services comme les opérations de dépannage et l’entretien courant de la voiture. Flexible, cette alternative offre davantage de sécurité à l'acheteur.

On distinguera : 

  • La Location avec Option d’Achat (LOA). À la fin du contrat de location, l’utilisateur-trice peut racheter le véhicule ; 
  • La location longue durée (LLD). À la fin du contrat, le véhicule est restitué au bailleur. 

En général, ces contrats sont conclus de 2 à 4 ans. Bien souvent, il impose un plafond de kilométrages à l’automobiliste.

Les aides à l’achat d’une voiture électrique

Pour donner un coup d’accélérateur à la mobilité électrique (et mobilité verte plus au global), les autorités publiques ont mis en place des systèmes d’aides. Quelles sont-elles ? 

Le bonus écologique 

Le bonus écologique permet de prendre en charge jusqu'à 27% du prix d’achat TTC. Il est plafonné à 6000€. En général, il est déduit par le concessionnaire au moment de l’achat. 

Pour en bénéficier, le véhicule électrique doit répondre à certains critères : 

  • Être neuf ; 
  • Être acheté (ou loué pour au moins 24 mois) ; 
  • Disposer d’une plaque d’immatriculation française ; 
  • Ne pas être revendu dans les 6 mois après l’achat ou avant d’avoir effectué 6000 km. 

La prime à la conversion

La prime à la conversion permet de mettre au rebut un ancien véhicule polluant pour financer l’achat d’une nouvelle voiture. Ce véhicule doit : 

  • Avoir été immatriculé pour la première fois avant 2011 dans le cas d’un diesel ; 
  • immatriculé avant 2006 dans le cas d’un modèle essence.

 Cette prime peut atteindre 5000 euros. Elle est cumulable avec le bonus écologique. 

Les aides des collectivités locales 

Certaines subventions peuvent être versées par des collectivités locales. Elles proposent des montants pouvant parfois aller jusqu’à 6000€. N’hésitez pas à vous renseigner en mairie, auprès de votre département ou auprès de votre région.

Le diagnostic électrique : obligatoire pour installer une borne de recharge chez soi ?

Lire l'article

Recharger sa voiture électrique

La recharge de la voiture électrique peut s’effectuer à domicile ou sur une borne de recharge publique. De quoi laisser de la flexibilité aux automobilistes !

Dans un lieu ouvert au public

De plus en plus de bureaux et lieux ouverts au public installent des bornes de recharge pour les voitures électriques. On peut donc charger sa voiture sur ces points de chargement. En général, ils sont mis à disposition gratuitement.

Sur les aires d’autoroute

Sur les aires d’autoroute, on trouve des stations de recharge rapide tous les 70 km selon l'Avere. En 30 minutes, cela peut par exemple charger 150km d'autonomie (sur environ 390km au total) pour la Renault Zoé, une peu moins de 50% donc. De quoi faciliter les trajets longue distance avec votre voiture verte ! 😉

Recharger sa voiture électrique chez soi

Enfin, on peut recharger son véhicule chez soi. Pour cela, plusieurs solutions s’offrent à vous.

La prise domestique

On peut brancher une voiture électrique à une prise classique. Cela n’est toutefois pas conseillé pour deux raisons : 

  • Le temps de chargement sera long. Il faudra plus de 20 heures pour recharger une batterie de 50 kWh ;
  • Cela peut provoquer une surchauffe du circuit et entraîner des incendies. 

Cette option n’est à utiliser qu’en dernier recours et si vous êtes certain-e que l’installation électrique est aux normes de sécurité.

La prise sécurisée

La prise sécurisée type « Green Up » » est une prise renforcée et plus puissante qu’une prise domestique. Elle peut délivrer une puissance allant jusqu’à 3,7 kW et présenter une intensité de 14 Ampères (A). À titre de comparaison, une prise classique dispose d’une puissance de 2,3 kW et d’une intensité de 10 A. 

Cette prise sécurisée permet d’éviter les risques d’incendie. En revanche, il faudra compter parfois 15 heures pour charger entièrement le véhicule.

La borne de recharge domestique

Vous pouvez installer une borne individuelle de recharge dans une maison ou installer une borne de recharge en copropriété sur votre espace de stationnement. La borne peut être installée en intérieur comme en extérieur. Avec une intensité de 22 A, elle va jusqu’à 22 kW de puissance.

Compatible avec un raccordement monophasé ou triphasé, c'est la solution de recharge à domicile idéale en termes de rapport qualité / prix (car le prix d'installation d'une borne de recharge peut varier selon ce que vous choisissez) et temps de recharge. Un modèle d'une puissance de 7,4 kW peut recharger complètement un moteur de voiture électrique de 50 kWh en 7 à 8 heures. 

En outre, la plupart des bornes de recharge disposent aujourd'hui de fonctionnalités intelligentes. Très pratiques, ces fonctionnalités permettent d'optimiser la recharge et de faire baisser votre facture d'électricité au quotidien. Par exemple, une borne de recharge peut :

  • être programmée en heures creuses, lorsque le prix du kWh est plus avantageux, elle peut même être associée à une offre de fourniture spéciale ;
  • être couplée avec des panneaux solaires photovoltaïques ou un carport solaire. Elle lance la recharge des batteries au moment où les panneaux produisent de l'électricité ;
  • disposer d'un module de facturation. C'est très pratique si vous installez une borne individuelle en copropriété ou si vous devez faire des notes de frais à votre employeur.

☀️ Associer des panneaux solaires à une voiture électrique, en voilà un combo gagnant. Et au-delà de votre véhicule, une installation en autoconsommation peut aussi alimenter le reste de vos appareils électriques (chauffe-eau, radiateur, frigidaire, etc.). Plus d'indépendance énergétique, ça vous dit ? Pour savoir combien votre logement peut accueillir de panneaux solaires, pensez à faire un bilan solaire.

À lire aussi

Quelle borne de recharge pour voiture électrique choisir ?

La borne de recharge sur pied

Enfin, suite à l'achat d'une voiture électrique, il est également possible de mettre en place dans son jardin une borne de recharge sur pied. Les travaux d'installation de votre borne de recharge sont cependant assez lourds. Il faut creuser une tranchée pour enterrer les câbles puis régler les travaux de terrassement.

Installer une borne de recharge : quel prix ? 

Le prix d’une borne de recharge reste relativement élevé. Elle coûte entre 1200€ et 1500€ TTC. Ce montant peut être diminué grâce à des systèmes d’aides.

Quelles sont les aides pour une borne de recharge ? 

Pour lever les freins à l’acquisition d’une borne de recharge, il existe plusieurs dispositifs d’aides pour financer l'installation d'une borne de recharge. Découvrons les principaux. 🔎 

La Prime Advenir

La Prime Advenir a été mise en place par l’AVERE. Elle s’adresse aux personnes vivant dans un immeuble en copropriété. Dans le cadre du « droit à la prise », elle leur permet de financer l’installation d’une borne de recharge sur un parking privé.

Comme l’explique le site du programme « Le montant de votre prime peut atteindre 50% du montant HT de fournitures, de matériels et de travaux dans la limite de 960€ par point de recharge. »

En revanche, cette prime ne peut pas être demandée en maison individuelle. 

Le crédit d’impôt 

Pour les personnes vivant en maison individuelle, il est possible de bénéficier d’une déduction d’impôt via l’installation d’une borne de recharge. Un crédit d’impôt plafonné à 300€ peut financer jusqu’à 75% du prix de la borne. Il est ouvert à tous les ménages sans condition de revenus.  

Les aides locales 

Certaines collectivités territoriales peuvent participer à l’achat de bornes de recharge. Par exemple, la Région Normandie finance jusqu’à 30 % du montant d’une borne de recharge dans la limite de 15 000€. De la même manière, la Région Grand-Est prend en charge jusqu’à 70 % du coût du projet avec un plafond de 1 300€ par borne dans les copropriétés. Il convient de se renseigner auprès des différentes administrations locales pour en savoir plus. 

Et pour les entreprises ?

Les entreprises peuvent également bénéficier d'aides pour installer des bornes de recharge et passer d'une flotte thermique à une flotte de véhicules électriques. C'est notamment le cas de la Prime ADVENIR, qui peut prendre en charge jusqu'à 30% des coûts d'installation.

La voiture électrique : voiture du futur ?

Notre article touche à sa fin ! Et on le sait, une page qui se termine, c'est souvent un nouveau chapitre qui commence. Avant de nous quitter, il nous semblait indispensable de faire un point sur les perspectives de développement des véhicules électriques et de la mobilité durable.

La fin des véhicules thermiques en 2035 : la réglementation européenne

La voiture électrique semble être le futur de la mobilité. D'ores et déjà, l'Union européenne a voté un texte pour interdire la commercialisation de véhicules thermiques neufs à partir de 2035.

En théorie, le texte a été adopté au Parlement européen à 340 voix pour, 279 voix contre, et 21 abstentions afin de faciliter l'essor des véhicules propres. Toutefois, la loi ne peut entrer en vigueur que si au moins 55% des États représentant au moins 65% de la population de l'UE l'acceptaient. Or, l'Allemagne fait aujourd'hui blocage. Difficile donc de savoir si le texte verra le jour.

L'essor des ZFE en France

Malgré un blocage au niveau européen, à plus petite échelle, ce sont les collectivités locales qui souhaitent s'engager en faveur de la mobilité verte. En témoigne l'émergence des ZFE.

Les ZFE, qu'est-ce que c'est ? Les ZFE ou "zones à faibles émissions", sont des périmètres urbains qui laissent uniquement l'accès aux véhicules propres, notamment les véhicules électriques et hybrides. Pour contrôler les émissions des véhicules, la fameuse vignette Crit'Air.

Aujourd'hui la France compte 11 ZFE :

  • La Métropole du Grand Paris,
  • Lyon,
  • Aix-Marseille,
  • Toulouse,
  • Nice,
  • Montpellier,
  • Strasbourg,
  • Grenoble,
  • Rouen,
  • Reims,
  • et Saint-Étienne.

Toutefois, ces zones se développent. Comme l'explique le gouvernement français, d'ici 2025, on comptera 43 ZFE dans l'Hexagone. Cela concerne tant les particuliers que les professionnels qui devront adapter leurs flottes et véhicules utilitaires pour diminuer leur empreinte carbone.

Bon à savoir : Bonus écologique et ZFE

Pour encourager les ménages et les entreprises à s'équiper de véhicules électriques, les aides à l'achat d'une voiture électrique sont bonifiées dans les ZFE. Comme l'explique le ministère de la Transition écologique "Une surprime de 1 000 euros est octroyée lorsque le bénéficiaire habite ou travaille dans une zone à faibles émissions mobilité (ZFE-m)". Un bon point supplémentaire pour la voiture électrique !

Des constructeurs automobiles qui jouent le jeu de la mobilité électrique

Si la réglementation progresse en faveur de la mobilité verte, les entreprises font aussi des efforts de leur côté. C'est notamment le cas de la filière automobile.

De nombreux constructeurs ont annoncé vouloir électrifier leurs gammes en proposant d'ici 2030 uniquement des modèles zéro émission à l'échappement. Parmi eux Peugeot, Alpine ou encore Volvo et Audi.

La voiture électrique va donc gagner des parts de marché. D'après une étude de l'association Transport et Environnement (T&E), les véhicules électriques devraient représenter environ la moitié de la production automobile totale du continent européen à horizon 2030.

Voilà, désormais, la voiture électrique ne devrait plus avoir de secret pour vous. Et si vous souhaitez faire encore plus d'économies de carburant, sachez que les voitures électriques ne sont pas les seuls véhicules propres.

Les deux-roues font aussi leur révolution et s'alimentent aussi avec des électrons. Si vous êtes plutôt branché-e moto ou scooter, pourquoi ne pas vous tourner vers des modèles électriques ? À vous la liberté ! 🏍️

Sources

Article L324-1 du Code de la route - Légifrance : https://www.legifrance.gouv.fr/codes/article_lc/LEGIARTI000025043014

Zones à faibles émissions mobilité (ZFE-m) : 11 métropoles concernées en 2022 https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A14587

Catégories de véhicules électriques - https://www.avere-france.org/categories-de-vehicules-electriques/

Le Parlement européen vote la fin des voitures thermiques en 2035 - https://www.france24.com/fr/europe/20230214-le-parlement-européen-vote-la-fin-des-voiture-thermiques-en-2035

Nos derniers articles de la catégorie

Voir plus d'articles