Vous préférez parler à une vraie personne ? Nos centres d'appels au Mans, à Reims et à Amiens sont là pour ça 09 77 40 66 66 prix d'un appel local, même si vous n'habitez pas dans le coin
Les prix de l'énergie symbolisés par une maison en radiateur et de l'argent
Les prix de l'énergie symbolisés par une maison en radiateur et de l'argent

Tout comprendre aux évolutions des prix de l’énergie

« C'est un roc ! ... c'est un pic ! ... c'est un cap ! Que dis-je, c'est un cap ? … C'est une péninsule ! » 🏔 C’est ce qu’on se dit en regardant l’évolution des cours du gaz et de l’électricité.

Cela ne vous aura pas échappé, les prix de l’énergie ont fortement grimpé durant l’année 2021 et 2022. Comment expliquer ces hausses ? Quels sont les événements qui ont chamboulé les marchés ? Comment protéger son pouvoir d’achat dans ce contexte ? Tour d’horizon sur les enjeux de la crise énergétique et de ses conséquences sur les prix de l’électricité et du gaz.

Prix de l’énergie : comment se structure la facture de gaz et d’électricité ?

Avant de comprendre les causes de l’augmentation des prix de l’énergie, il faut appréhender la manière dont se structurent les factures de gaz et d’électricité. Lorsque l’on règle sa facture d’énergie, que payons-nous exactement ? C’est parti pour un décryptage ! Pour bien visualiser, vous pouvez même vous munir d’une facture ! 🔍

La facture d’électricité

On commence par l’électricité ! La facture d’électricité se compose de quatre éléments distincts :

  • La production d'électricité : 27%
  • Le transport et la distribution : 28%
  • Les taxes et TVA : 37% (en temps normal)
  • Ekwateur, votre fournisseur : 8%

En temps normal, les taxes représentent ainsi plus de 30% de la facture d’après la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE). Du fait de la crise de l’énergie, le gouvernement a baissé la CSPE (Contribution au Service Public de l’Énergie). Principale taxe sur l’électricité, elle est passée de 22,5€/MWh à 1€/MWh  pour les particuliers. Cette mesure, prise dans le cadre du bouclier tarifaire, a permis d’endiguer la hausse du tarif réglementé de vente (TRV) de l’électricité à 4% en février 2022. 

La facture de gaz

Pour le gaz, la répartition de la facture reste similaire.

Auparavant, le prix de la molécule de gazgaz naturel représentait seulement 36% de la facture, selon la CRE. Néanmoins, avec l’envolée des prix de l’énergie sur les marchés, la fourniture a pris une place plus importante dans la facture. Comme le rappelle l’INSEE, entre le deuxième trimestre 2021 et le deuxième trimestre 2022, « le prix du gaz est passé de 25€/MWh à 97€/MWh (+ 290 %, avec un pic à 130 euros en mars 2022) ».

Comment expliquer la hausse des prix de l’énergie en 2021 et 2022 ?

Ces dernières années, les marchés de l’énergie se sont emballés et rien ne semble arrêter leur folle course. Comment expliquer cette situation ?

Covid-19 et augmentation des prix du gaz

On commence par un léger retour en arrière. 3, 2,1, 0, rembobinage ! 🎞 Nous voici en l’an 2020. La pandémie de Covid-19 éclate et de nombreux pays prennent alors des mesures de confinement. On s’en souvient, les ménages restent à domicile, les entreprises et le secteur industriel tournent au ralenti. 

Cela entraine des baisses importantes sur le marché du gaz. Et oui, les consommateurs professionnels réduisant la demande, le prix du gaz chute. Cette chute est malheureusement de courte durée. Avec la reprise économique, à la mi-2021, les prix remontent. En effet, les industries européennes, et aussi asiatiques ont à nouveau des besoins importants en gaz. 

Alors que la demande augmente, la production elle ne suit pas. On vous explique tout en détail dans cet article : "Hausse du prix du gaz naturel : comprendre l'augmentation et réduire sa facture".

L’impact de la guerre en Ukraine

Alors que les experts tablent sur une baisse des prix du gaz au printemps 2022, un événement géopolitique majeur vient une nouvelle fois bouleverser le marché de l’énergie. Fin février 2022, la Russie décide d’envahir l’Ukraine. Or, le géant de l’Est représente environ 45% des importations de gaz de l’Union européenne, selon la Commission européenne.

Les prix de l’énergie continuent de flamber. Dès le lendemain de l’invasion, le 25 février 2022, les prix du gaz sur les marchés de gros augmentent de 10%, atteignant un prix de 108€/MWh. En octobre 2022, le prix du MWh de gaz se situe aux alentours de 130€ sur les marchés français, d’après l’agence Bloomberg dont les données sont reprises par le Figaro. 

Et l’électricité dans tout cela ?

Vous faites bien de poser la question ! Il faut savoir que les cours du gaz et de l’électricité sont liés. En effet, le gaz naturel représente 19,7% de production d’électricité de l’Union européenne d’après le rapport Ember. Lorsque les prix du gaz augmentent, le marché de l’électricité est donc touché.

🤔 Oui, mais, pour une hausse des prix en France ? On dépend bien essentiellement du nucléaire ? « C’est pas faux » pour reprendre l’expression préférée de Perceval de Kaamelott. Seulement, la France fait face à une situation particulière. Du fait du Covid-19, les opérations de maintenance des centrales nucléaires ont été reportées en 2022. Avec plusieurs centrales à l’arrêt, la production nucléaire a été réduite. De ce fait, les fournisseurs ont dû aller s’approvisionner sur les marchés de gros plus qu'en temps normal.

Faut-il s’attendre à une hausse des prix de l’énergie en 2023 ?

Très probablement. En effet, les cours de marchés restent très élevés et il y a fort à parier que les prix de l’énergie continueront d’augmenter. Face à cette situation, le gouvernement a d’ailleurs révisé les modalités du bouclier tarifaire. Les tarifs réglementés du gaz et de l’électricité devraient subir une hausse de 15% respectivement en janvier et en février 2023 avant d’être gelés pour 12 mois. Les ménages doivent donc s’attendre à une nouvelle hausse de la facture énergétique. 

Comment contrecarrer la hausse des prix de l’énergie ?

La hausse des prix de l’énergie semble inévitable, il est possible d’en minimiser l’impact sur la facture. Quelques écogestes et certains travaux peuvent vous y aider. Voici quelques conseils. 

1. Bien choisir son fournisseur d’énergie

Pour mieux maitriser les coûts de l’énergie, il faut commencer par faire un point sur son contrat actuel. En effet, en faisant jouer la concurrence, vous pouvez peut-être trouver un fournisseur à meilleur prix. 

Pour trouver le bon contrat de gaz ou d’électricité, nous vous recommandons de mettre dans la balance :

  • Le prix du kWh. Attention aux prix très alléchants, surtout dans un contexte où les marchés sont particulièrement volatils. Faites attention au type de votre contrat, en fonction de s'il est fixe ou variable, il peut être amené à évoluer à la hausse si les prix augmentent.
  • L’origine de l’énergie. Consommer moins cher, c’est bien et consommer vert c’est encore mieux. En optant pour une offre d’électricité verte ou de biométhane, on peut participer au développement des énergies renouvelables en Europe depuis son canapé ! 
  • La qualité du service client. C’est toujours mieux d’avoir des humains disponibles et sympathiques avec qui discuter en cas de pépin. 

 

C’est sur ces trois valeurs qu’Ekwateur a fondé ses offres. De l’énergie renouvelable et locale, des prix de l’énergie justes pour les consommateurs et pour les producteurs et un service client qui vous bichonne. Qu’en dites-vous ? 💚

2. Mettre en place des écogestes

En parallèle, vous pouvez adopter quelques bonnes habitudes pour réduire la facture. Par exemple, vous pouvez : 

  • Baisser le chauffage d’un degré. Cela peut induire une économie d’énergie de 7% ; 
  • Programmer certains équipements en heures creuses (chauffe-eau, lave-vaisselle, recharge de la voiture électrique, etc.) pour profiter d’un prix du kWh d’électricité plus avantageux ; 
  • Couper les appareils en veille pour faire jusqu’à 15% de réduction sur la facture d’électricité, comme le souligne l’Ademe. 

Il s’agit là d’exemples, néanmoins, il existe 1000 autres manières de réaliser des économies d’énergie au quotidien. À vous de voir quelles sont les plus pertinentes selon vos habitudes de consommation. 

3. Réaliser des travaux de rénovation

Le chauffage représente en moyenne 66% de la facture d’énergie d’un ménage. Pour optimiser ce poste de dépense, le plus efficace reste d’entamer des travaux de rénovation énergétique. En renforçant l’isolation du logement et en adoptant un chauffage aux énergies renouvelables, on peut réduire drastiquement son budget énergie. Selon la Fondation Abbé Pierre, un logement bien rénové peut diminuer sa consommation de 60% environ.

Recevez notre sélection d'articles autour de la transition écologique
Laissez-nous votre adresse email pour recevoir toutes nos astuces pour un futur plus vert. 🌱🌍 

4. Installer des panneaux solaires en autoconsommation

Enfin, pour contrebalancer la hausse des prix de l’énergie, on peut faire appel à l’énergie solaire ! Eh oui, en installant des panneaux solaires en autoconsommation, un ménage peut faire en moyenne 20% d’économies sur la facture d’électricité. Cette part peut monter jusqu’à 85% en installant un gestionnaire d’énergie d’après l’Institut National de la Consommation (INC). Celui-ci viendra piloter vos appareils électriques pour les programmer lorsque les panneaux solaires produisent. Ainsi, vous limitez vos achats au réseau. 

☀️ Prêt-e à mettre du soleil dans votre énergie ? Rien de plus simple ! En quelques clics, vous pouvez faire un bilan solaire avec Ekwateur. Vous pourrez déterminer ainsi le nombre de panneaux photovoltaïques que peut accueillir votre toiture et le budget à y allouer. 

Vous voulez en savoir plus sur le marché de l'énergie ?

Qui sont les producteurs d’énergie ? Comment fabriquent-ils de l’électricité ?

Qui sont les producteurs d’énergie ? Comment fabriquent-ils de l’électricité ?

Le 09.11.2022Lire l'article
Y aura-t-il des coupures d'électricité cet hiver ? 

Y aura-t-il des coupures d'électricité cet hiver ? 

Le 10.10.2022Lire l'article
Comment sont fixés les prix de l’électricité en Europe ?

Comment sont fixés les prix de l’électricité en Europe ?

Le 14.11.2021Lire l'article